• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 19 juillet 2009

    Vacance(s) - Prolégomènes

    • VACANCE
    II. A.Au plur.
    1.
    Cessation d'activité d'un organisme officiel pour une période déterminée de l'année.
    (...)
    2. a) Période plus ou moins longue pendant laquelle une personne cesse toute activité professionnelle pour se reposer, se détendre. Avoir besoin de vacances. Le mois de juillet était brûlant. Tous nos amis se dispersaient, partaient en vacances; je n'avais pas envie de quitter Paris (Maurois, Climats, 1928, p. 175). Les vacances, c'était la grasse matinée. Trois cent vingt jours par an, et davantage, chaque matin, en se levant avec le jour, il se promettait: Quand je serai en vacances, qu'est-ce que je me payerai comme sommeil! (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 15).
    Ça y est ! Depuis vendredi soir je suis officiellement en vacances pour un mois ! A mon tour de bénéficier des joies du farniente lascif, des matinées oisives et des après-midi à prendre tout mon temps pour ne rien faire, sans la moindre once du plus petit sentiment de culpabilité... Enfin ! Mouahahahahahahaha !
    Enfin... pas si oisif que ça en définitive, mon agenda est déjà booké jusque fin août, presque jour par jour. Hé non un hyper-actif de passe pas instantanément au statut d'hypo-actif d'un simple coup de baguette magique. Au contraire, il en profite pour faire tout ce dont il n'a pas eu le temps pendant ses semaines de travail... Résultat : c'est mille fois pire !!

    Mais quoi qu'il en soit, je commence peu à peu à me déconnecter du boulot, à ne plus penser à la flopée de tracas qui émaillent joyeusement le quotidien, à tous les soucis que je vais devoir affronter lors de la rentrée, aux profs que je n'ai pas encore contacté et qu'il me faudra débusquer en urgence, à ces heures passées à expliquer le pourquoi du comment à ma secrétaire aussi brillante qu'une ampoule cassée et aussi efficace qu'un râteau pour éplucher une pomme, bref toutes ces petits bonheurs du quotidien qui font de notre vie un véritable enfer.

    Fi de tout cela pour le moment car voici venu le temps des rires et des chants, des soirées qui durent jusqu'au bout de la nuit et des plaisirs estivaux dont on serait bien sots de se priver.
    Cela signifie aussi que je serai un peu plus absent de mon blog que je mettrai de temps à autre en vacances lui aussi... quoique cette période de l'année soit peut être riche en anecdotes intéressantes ou en réflexions métaphysique de premier ordre qui vaille le coup d'être partagées. Je verrai bien, vous verrez bien.

    Demain c'est lundi. Et pour la première fois depuis longtemps je ne mettrai pas le réveil à sonner.


    2 commentaires:

    1. http://www.youtube.com/watch?v=ncyCgWQhcJ4

      RépondreSupprimer
    2. Au fait, on cherchera un grand costaud pour porter des meubles au mois d'aôut. Et un registrant pour le 29 août à Pie X aussi...
      Mais ce sont des activités de vacances non ??

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !