• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 20 décembre 2009

    Ravages nawouéliques

    Voilà, ça y est... pour le cas où cela vous aurait échappé, ce dont je doute fort, l'affligeante saison des over-doses culinaires est de retour. C'est un peu comme la lune : Seper crescis aut decrescis... 

    Les premiers signes sont mesurables à partir de mi-décembre, d'abord insignifiants : une boite de chocolats par-ci, une autre de petits gâteaux par-là... rien de très extraordinaire. Mais tout de même, on fait mine de rien quelques petits extras. On se dit que ce n'est pas très grave, que le froid pousse à manger plus et que notre corps en a besoin pour résister, que ce n'est qu'une fois par an, et que l'on se mettra au régime sitôt après...

    S'ensuit une phase de croissance exponentielle qui s'étale sur quelques jours seulement et qui se polarise autour des redoutables 24, 25, voire 26 Décembre, ces deux ou trois jours cumulant à eux seuls plus de Kilocalories par assiette que le Sahel n'en absorbe en un an. Un véritable massacre pour les artères, le tour de taille et... votre garde robe ! On mange bien quelques clémentines, parceque c'est la saison, que ça sent bon, que c'est plein de vitamine C pour lutter contre la grippe, et que ça ne fait pas grossir. Bon d'accord on les fait passer avec un ou deux Léonidas...  Mais cette "économie" fait pâle figure confrontée aux orgies de cholestérol hyper-glycémique dans lesquelles on s'est vautrés les deux pieds dedans.

    Puis, au rythme immuable d'un cycle inéluctable, elle décroît progressivement, en freinant des quatre fers... Lassés du foie gras on mange charcuteries et  rillettes ; dinde aux marrons et magrets aux cèpes cèdent le pas devant le potage - dans lequel macère peut être une carcasse de canard gras afin de donner un peu de corps au fond de sauce, le bouillon  commence à refaire une timide apparition entre deux indigestions.

    Enfin, le retour à la normale dès les premiers jours de Janvier, à l'exception notable du 31 Décembre et de son lendemain qui laissent s'échapper les derniers soubressauts de la bête agonisante, histoire de s'en remettre une couche, de se faire culpabiliser un bon coup, notre mauvaise conscience étant garante de nos bonnes résolutions : faire du sport, manger équilibré, remettre son petit 36, perdre 7 Kg d'ici avril...  Si ça peut vous faire plaisir de croire que vous tiendrez le challenge. L'enfer est pavé de bonnes intentions.

    Si vous tenez à éviter les invitations, relisez donc ces quelques consignes élémentaires... On n'est jamais trop prudents.

    Mais bon, après tout... c'est bon la honte !

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !