• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 25 novembre 2010

    La douceur des jours

    Dix jours que je vis au ralenti, dix jours que je laisse les choses aller leur train sans manifester véritablement aucun goût à rien. Et je n'aime pas ça. Je m'efforce d'aller de l'avant, de planifier des choses, de me projeter dans l'avenir, un avenir proche pour commencer mais surtout de ne plus stagner dans les sables mouvants qui me happent au risque de m'ensevelir. C'est dur.

    Heureusement il y a le boulot qui me permet de garder un pied dans le réel, les cours à assurer, les copies à corriger, des dossiers à traiter. A trop me laisser submerger par mon chagrin et la peine de mes amis, je risque comme cette petite abeille se reposant à l'abri d'une népenthès de glisser tout au fond avant que d'y être dissoute et digérée inexorablement. "Tu t'occupes beaucoup des autres, mais est-ce que tu t'occupes de toi ?" me demandait une amie l'autre soir... M'occuper de moi ? Voilà sûrement l'une des choses pour lesquelles je suis le moins doué, si tant est que je sois doué pour quoique ce soit.

    J'ai donc saisi ma carte bleue et réservé des billets pour faire une excursion à Paris entre Nahel et Nouvel An, revoir des amis et en rencontrer de nouveaux. Demain soir je vais à l'opéra assister au spectacle que j'avais sciemment séché la semaine passée, préférant de très loin rester au chevet de mon ami. Viendra ensuite samedi et le Toulouse Game Show où je dois me rendre avec quelques blogueurs avant de participer à un concert  l'après midi puis de finir la journée les pieds sous la table. Essayer de remettre en route cette grosse machine qu'est mon existence.

    Avant hier j'ai reçu un mail de Lui. J'ai eu du mal à le croire. Il voulait des nouvelles de moi et me donnait des siennes, après deux ans et demi d'épais silence. Je lui ai répondu. C'est bien lui qui m'avait invité sur MSN la fois précédente. Il ne s'agissait pas d'un phénomène mémoriel paranormal. Cela m'a fait vraiment plaisir de le lire. Il semble avoir fait pas mal de chemin depuis la dernière fois, de savoir où il en est, de savoir ce qu'il veut, de s'être trouvé. Avoir quitté le cocon familial semble avoir été une excellente décision. J'ai retrouvé à travers ses quelques lignes toute la fraîcheur que je lui connaissais. C'est drôle la vie parfois. Et je m'aperçois combien je lui conserve encore une tendresse infinie.

    Tout à l'heure j'ai mis son compte passé un agréable moment avec un très beau garçon que je n'avais pas revu depuis plusieurs mois. En revenant je me suis fait une grande tasse de café que je bois par petites gorgées en dégustant de délicieux gâteaux marocains rapportés par une amie. Dehors le ciel gris et froid incite à la nonchalance alors que mon corps à envie de sueur et de fonte, et mon âme de pleurer. Aujourd'hui j'avais prévu de faire plein de choses. Le bilan sera très médiocre comme c'est de coutume en ce moment. Trop de questions, d'inconnues, de doutes, de peurs...

    La semaine prochaine laisse se profiler des instants agréables dont j'ai pleinement envie de profiter, en particulier la visite d'un blogueur que j'apprécie, et cela va me faire beaucoup de bien.  Il me tarde de pouvoir à nouveau goûter avec insouciance à la douceur des jours, à leurs délices sucrés, à leurs joies colorées et à leur entêtante saveur de miel. Comme ces petits gâteaux, dont je me régale en ce moment avec mon café.

    12 commentaires:

    1. Profite un peu. Le corps réclame son repos, l'esprit aussi. Des bises virtuelles.

      RépondreSupprimer
    2. Heu le "blogueur que j'apprécie" c'est moi ? O_O
      Ben, heu, j'sais plus quoi dire moi... Rhoo, c'est malin, maintenant tu vas me faire rougir, pfff...

      Le sucré, il n'y a rien de tel en cas de baisse de moral. Quant à moi, je vais faire le plein d'optimisme dans mes bagages... ;-)

      Un bisou virtuel avant de t'en faire un en vrai.

      RépondreSupprimer
    3. Je ne sais pas quoi dire, car ce billet m'a fait rire, surtout vers la fin !
      Mais paradoxalement, j'ai honte car ce n'est pas le but !
      Enfin, pour me rattraper, si possible, je te fais des bises !
      ...
      Mais toujours avec le sourire !
      :)
      Et puis en plus tu me donnes faim avec tes sucreries...

      RépondreSupprimer
    4. ah ah ah, les "Ptits Turcs" ça laisse des souvenirs inoubliables...J'aime bien quand "le mien" me fait un p'tit coucou ...J'aime bien le voir aussi chez "les plantigrades", surtout quand il change sa photo de profil...(oula, je raconte ma vie là!!)
      Pour le reste la vie doit continuer et on ne peut jamais faire marche arrière, il faut donc aller de l'avant!!;-)

      RépondreSupprimer
    5. Profite de tous les petits moments qui peuvent se présenter à toi. Il en reste des gâteaux ?
      Affectueuses pensées et des bises.

      RépondreSupprimer
    6. Vas-tu revoir "Lui"? :) Et est-il sorti du placard?

      Et si tu vas effectivement à Paris, je te conseille Mondrian au Centre Pompidou et Nussbaum au Musée d'art et d'histoire du judaïsme.

      RépondreSupprimer
    7. Et toujours pour Paris, les macarons Ladurée sont un must.

      RépondreSupprimer
    8. @ Ditom : Oui oui, je recommence à profiter. Planquez-vous ! :D

      @ Glimpse : Tu en sais déjà trop ;)

      @ Gildan : Tu veux parler de la partie écrite en barré ? ^^ Je confirme, ces petits gâteaux sont une tuerie !

      @ Nigloo : Si si, raconte raconte :D

      @ Christophe : Oui, il en reste. Tu veux un café avec ? ;)

      @ Bashô : Non, ce n'est pas au programme, ni peut être même souhaitable. Et oui :-)
      Ladurée, et aussi Hermé [miam] à qui je me promets depuis longtemps de rendre visite.

      RépondreSupprimer
    9. T.M.> Si tu vas chez Hermé, essaie absolument le macaron à la rose et celui au caramel salé! Un pur délice... Cela dit, en cette periode de fin d'année, il y aura beaucoup de monde; tu devras t'armer de patience avant de recueillir les fruits de ta persévérance. ;)

      RépondreSupprimer
    10. Je suis pour le pot de Nutella ! N'insistez pas je ne reviendrai pas sur ma décision!

      RépondreSupprimer
    11. Un bon weekend de commencé! Il faut savoir se faire du bien de temps en temps, sortir et voir des amis, partager du bonheur. Nourritures culturelles, culinaires, ou amicales, tout est bon à prendre.

      RépondreSupprimer
    12. @ Bashô : Mais tu es un véritable expert ma parole - et un fin gourmand aussi ! Je prends bonne note en tout cas.

      @ PascalR : Hahaha ouiiiii du Nutella, des litres de Nutellaaaaaa ouiiiiii ! Encoooore !

      @ Flavien : Je crois en effet que c'est plutôt bien parti ! Bon week-end à toi ! Et si Gabriel refait du gâteau au chocolat, j'en veux bien une part moi aussi :)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !