• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 14 juin 2011

    Vide

    "Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude."
    Guy de Maupassant - La Solitude

    "Et si je suis soulagé quand je rentre à l’appartement, ce n’est pas de retrouver le confort qui me permettrait d’oublier la journée mais de savoir que je vais y rejoindre Chéri, que c’est là notre point de rendez-vous et qu’auprès de lui je suis chez moi."


    Parfois j'ai l'amère impression qu'il y a comme un vide dans ma vie...

    14 commentaires:

    1. Demain tu le combles partiellement (même si j'ai bien compris l'amère sensation) ;-)

      RépondreSupprimer
    2. On naît seul, on vit seul et on meurt seul.

      RépondreSupprimer
    3. La nature à horreur du vide, c'est quant on s'y attend le moins que ces vides se remplissent... crois j'en sais quelque chose.
      Juste garder la tête haute et vivre et tu verra...

      RépondreSupprimer
    4. Frankonorsk a tout à fait raison, et un ami prêtre m'a dit que la Confession lui a appris que même dans le couple, il arrive très souvent qu'on ressente si vivement l'esseulement. On peut vivre avec sa "moitié" et se sentir seul, on peut vivre seul et ne pas se sentir esseulé. Ne cherche pas quelqu'un pour remplir un vide, apprends à aimer.

      "Je n'aimais pas, j'étais amoureux de l'amour." Saint Augustin.

      RépondreSupprimer
    5. Il n'est de vide qui ne puisse être comblé... Il faut juste être prêt, le vouloir, en avoir l'envie profonde. Et ne pas se poser de question.

      RépondreSupprimer
    6. J'apprécie beaucoup cette citation de Colin Ducasse que je ne connais pas (faut que je m'instruise!!)

      TM : quand tu écris : "Parfois j'ai l'amère impression qu'il y a comme un vide dans ma vie...", tu décris une impression commune à tant de gens!!

      C'est ce que je ressens tous les soirs après le boulot. Je ne vais pas révolutionner le monde en te disant de prendre ton mal en patience mais il faut y croire, ça nous arrivera bien un jour, il n'y a pas de raison!!

      J'approuve le commentaire de Miimario!! Gardons la tête haute et nous verrons ;-)

      RépondreSupprimer
    7. "Déjà vu" (en anglais dans le texte)

      RépondreSupprimer
    8. Visiblement, c'était pas ta journée... Courage, tu n'es pas seul !
      Une bise

      RépondreSupprimer
    9. Ce qu'a dit Colin Ducasse est trop mignon, et j'y souscrit. J'ai un ami qui a trouvé chaussure à son pied à soixante ans, ça te console?
      Pourtant je crois que nous existons par nous-même avant tout, avec notre propre valeur et originalité. Et le chat plein de griffes, il est pas encore arrivé?

      RépondreSupprimer
    10. Nous sommes bien nombreux dans ce vide! Bienvenue au club...

      RépondreSupprimer
    11. La deuxième citation me renvoie désespérément à la première bien que maintenant je sois accompagné de la dépression qui me colle à la peau comme une ombre !

      Jj

      RépondreSupprimer
    12. ET bien tu n es pas le seul mon ami ...

      RépondreSupprimer
    13. Faire le vide dans sa tête, vider son sac, courir dans le vide, être vidé, passages à vide et autres sauts dans le vide... Le vide est partout en nous et autour de nous. Mais le simple fait d'en avoir conscience prouve que ton coeur, lui, est rempli d'une douce brûlure qu'on appelle...

      RépondreSupprimer
    14. On naît seul, on vit seul et on meurt seul. Je répondrait à la citation de Frankonorsk qu'il y a solitude et isolement et que ça fait toute la différence.
      La solitude est un luxe. C'est l'indépendance de ceux qui ont suffisamment reçu et donné d'amour pour avoir rempli leur être intérieur.
      L'isolement, on peut le ressentir en couple ou même au milieu d'une foule.
      Rejoindre "chéri" c'est comme allumer la télé. C'est occuper son esprit à autre chose qu'à se regarder en face et passer l'angoisse.
      La liberté à laquelle nous aspirons est ce qu'il a de plus difficile à assumer.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !