• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 23 août 2012

    Sur la route des vacances

    Sur la route des vacances, en ce bel été j'ai fait une petite halte à Avignon, cette belle ville dans laquelle je n'étais point revenu depuis fort longtemps. Mais quand on est en vacances, on a tout le temps devant soi. Le temps de prendre son temps, le temps de s'arrêter pour faire des rencontres et de déjeuner à l'ombre des pierres séculaires du Palais des Papes puis de faire un petit tour sur le Rocher des Doms et admirer, sous un soleil de plomb le magnifique paysage qui porte jusqu'à l'horizon du Mont pelé de Provence...

    Sur la route des vacances je me suis doré la couenne au pays des traboules en buvant de ce petit rosé frais qui égaye les sens et rend la canicule presque supportable. Une belle maison, une jolie piscine, l'ombre enveloppante d'un petit jardin soigneusement entretenu, un hôte aux petits soins, quelques amis... Un morceau de paradis.


    Sur la route des vacances j'ai retrouvé le calme des rives du Lac Léman, le va et vient incessant des bateaux voguants sur les flots scintillants, sous le regard imperturbable des montagnes qui enlascent le paysage dans leurs bras granitiques.


    Sur la route des vacances j'ai aussi retrouvé mes copines les vaches et leurs voisins les moutons. Contrairement à moi, elles n'ont rien à faire des jours qui passent, ni de ce compte à rebours inéluctable vers le grand départ, si proche et pourtant si loin encore dans mon esprit. Tant d'excitation et de calme à la fois. Que cela est étrange...


    Sur la route des vacances, je me suis fait un nouveau copain...

    10 commentaires:

    1. Un bien joli programme,et une agréable promenade. Encore que si je puis me permettre, le pays des traboules préfère le beaujolais ou le saint joseph au rosé, que l'on apprécie plus au sud.
      Mais que dis-je, la diversité de nos terroirs et de nos productions ne fait-elle pas le sel de nos vacances en France?

      RépondreSupprimer
    2. ça s'appelle la sérénité non ! Ta raison d'en profiter, pour apprécier les choses de la vie ya pas mieux.

      RépondreSupprimer
    3. Bertrand le labrador23 août 2012 à 13:42

      J'aime bien nos grosses promenades le matin. :)

      Tu m'emmènes avec toi en Argentine, diiiis ? :))

      RépondreSupprimer
    4. Dommage que tu n'aies pas vu Gunther, ça t'aurait fait un copain de plus ! ;)

      RépondreSupprimer
    5. Quel été mémorable !!!
      Le must... c'était à Montreuil ! :)
      ...
      J'enrage ... j'ai raté le festival d'Avignon cette année !!!
      :(

      RépondreSupprimer
    6. ton copain me plait beaucoup, il est là incognito....il a dans les yeux toute l'humanité qui manque à trop d'humains...

      RépondreSupprimer
    7. Pfff...Le Mont Ventoux, le Géant de Provence pas le Mont Pelé ;-))

      RépondreSupprimer
    8. Ce fut un plaisir de pouvoir tous vous accueillir pour ce weekend même si Glimpse n’a pas daigné montrer ses fesses samedi soir pour un motif somme toute assez fallacieux, mais tant pis pour lui et MSH qui n’ont pas profité de l’épaule d’agneau confite au romarin ! Miam miam !

      RépondreSupprimer
    9. sympa ton circuit ! très belle la photo du palais des papes !

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !