15 janvier 2013

La Photo du Mois : "Degré"

Bonjour bonjour, nous sommes le 15 janvier 2013, il est midi tapante, c'est le moment de notre rendez-vous habituel avec La photo du mois.

Chaque 15 du mois, un groupe de blogueurs publie à midi heure de Paris, une photo en fonction d'un thème donné à l'avance. Pour cette première édition de l'année,  Frédéric qui nous propose le sujet suivant :
"On peut dire qu’il a été l’origine de toute vie sur Terre… et qu’il doit être respecté à son unité près. Ce n’est pas mon cas cette nuit, pour ça que je vous publie le sujet à 6 h du matin et un dimanche ! On le retrouve dans tous les domaines. Essentiellement ceux scientifiques. Mais aussi artistiques. Il vaut mieux éviter de plaisanter avec pour un architecte s’il veut voir son œuvre tenir debout. Moi, je l’aime au second. Grâce à la connerie humaine en grande partie. Il est complètement représenté dans le 5e élément de Besson. En frappant sur le clavier, je me rends compte qu’il se trouve même dessus ! Bref, il s’agit du  Degré."
Pour aborder le thème j'aurais pu vous parler de la température estivale étouffante de Buenos Aires. Mais c'est d'un tout autre genre de degré dont il va s'agir aujourd'hui.

La photo de ce mois-ci  pourrait s'intituler "180 degrés"...

Elle a été prise le 4 janvier dernier, au retour d'un court mais intense voyage au Chili, juste apès le passage de la frontière par le Passage Libertadores, qui, au terme d'un périple d'au moins sept heures, relie la ville de Mendoza à Santiago.

Une fois entré en territoire chilien, une route un peu particulière attend le voyageur puisqu'elle est constituée d'une trentaine de virages en lacets - à 180 degrés ! - qui permettent de relier abruptement le tunnel  frontalier, situé à une altitude d'environ 3200 mètres, à la vallée puis à Santiago, située à une altitude de 600 mètres environ. Accrochez vos ceintures ça va tanguer !

Pour vous donner une idée de l'échelle, sachez que les petits points rouge et jaune que l'on distingue dans le tiers bas-droit de la photo ce sont des... ouvriers !

Autant vous dire que cette route est relativement dangereuse et que les accidents y sont fréquents, qu'il s'agisse d'un simple accrochage dans l'un des virages ou, de façon beaucoup plus dramatique, de freins qui lâchent...

Et chez les autres blogs, ça leur a inspiré quoi ce thème ?

100driiine, A&G, Agrippine, A'icha, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Angélique, Anne, Anne Laure T, Annick, Arwen, Ava, Batilou, Bestofava, Blogoth67, Calamonique, Cara, Carnets d'images, Caro, Carole In Australia, Caterine, Cathy, Cekoline, Céliano, Céline in Paris, Cessna, oui !, Champagne, Cherrybee, Chris et Nanou, Christeav, Coco, Cocosophie, ook9addict, Cricriyom from Paris, Cynthia, Dame Skarlette, David et Mélanie, DelphineF, Djoul, Dorydee, Dr. CaSo, E, El Padawan, Eloclemence, EloFFort, Eurydice, Fanfan Raccoon, Filamots, Flo, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Gizeh, Guillaume, Happy Us, Hibiscus, Isaquarel, J'adore j'adhère, Jean Wilmotte, Josiane, Julie, Juriste-in-the-city , Kob, Krn, Kyoko, La Fille de l'Air, La Flaneuse, La Messine, La Papote, La Parigina, LaGodiche, Laure, Laurent Nicolas, Lauriane, Lavandine, Le Mag à lire, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les petits supplices !, Les voyages de Lucy, Les voyages de Seth et Lise, Leviacarmina, LisaDeParis, Lo, Louisianne, Lucile et Rod, Lyonelk, M, magda627, Maïder, Mamysoren, Mara Bunta , Marion, Marmotte, Mclw, Melting Pot, Mgie les bons tuyaux, Mimipetitesouris, Misscarone, Mistinguett, N, Nana, Nataru, Nathalie, Nicky, Nikit@, Nora, Olivier, Ori, Pat Québec, Petite Marie, Photo Tuto, Pilisi, Renepaulhenry, Sébastien, Sephiraph, Shandara, Sinuaisons, Skipi, Solveig, Sophie Rififi, Stephane08, SupalisaTestinaute, Thalie, The Mouse, The Parisienne, Titem, Un jour une rencontre, Une niçoise, Valentine, Vanilla, Violette, Virginie, Viviane, Xavier Mohr, Xoliv', Zaza, Nadezda.

39 commentaires:

  1. Après cela, je ne m'étonne pas que ton coeur chavire pendant ce voyage. Profite bien du présent.
    Des bises

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'être malade sur une route pareil ! :o !!! C'est très impressionnant

    RépondreSupprimer
  3. Rien qu'en voyant la photo j'ai le vertige et mal au cœur...

    RépondreSupprimer
  4. Ouf, le mot qui me vient tout de suite en tête c'est enfer terrestre!

    RépondreSupprimer
  5. J'aurais été malade aussi...
    Il y a une route un peu comme ça au cœur de San Francisco.

    RépondreSupprimer
  6. Impressionnant ! Une route construite par des trolls ?

    RépondreSupprimer
  7. Pas trop rapport, mais j'adore la couleur bleue du ciel dans cette région. (J'ai vu beaucoup de photos. Je n'y suis jamais allée -- sauf quand j'étais très, très petite) :)

    RépondreSupprimer
  8. elle est terrible cette photo !!
    Moi qui suis sujette au mal de coeur, je serais malheureuse sur cette route !!

    RépondreSupprimer
  9. j'ai mal au coeur en regardant ta photo
    mais cela ne m'empêche pas de l'apprécier : il faudra juste ne pas tourner tout le temps dans le même sens ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Il faut avoir l'estomac bien accroché !

    RépondreSupprimer
  11. Impressionnante, cette route. Ça doit donner le tournis, aussi, non?

    RépondreSupprimer
  12. Oh la la! De quoi vous donner le mal de mer!

    RépondreSupprimer
  13. La photo donne le tournis ! Alors en vrai je n'ose imaginer !.... /o_

    RépondreSupprimer
  14. Superbe photo très impressionnante! Bravo pour une interprétation très originale du thème :)

    RépondreSupprimer
  15. C'est une photo très impressionnante !
    Heureuse de voyager par ce biais, merci.

    RépondreSupprimer
  16. Oh boy! J'en ai mal au coeur rien qu'à regarder ces lacets!!

    RépondreSupprimer
  17. c'est magnifique, quand j'en aurai fini avec l'asie, je m'attaque a l'amerique du sud!

    RépondreSupprimer
  18. Franchement ca me donne le mal de la montagne tous ces lacets. La photo est originale soit dit en passant.

    RépondreSupprimer
  19. ca doit etre impressionnant à descendre !!!
    bonne soirée
    sophie

    RépondreSupprimer
  20. Waow, impressionnant ! Ça me fait penser à la trollstigen, un équivalent un peu plus petit et surtout plus froid (c'est en Norvège) :)

    RépondreSupprimer
  21. Très impressionnant ! Ca donne presque le vertige... A éviter pour les malades en voiture j'imagine !

    RépondreSupprimer
  22. Faut pas t’emmêler les pinceaux quand tu empruntes cette route !

    RépondreSupprimer
  23. Ohhh la la c'est super impressionnant!!
    Je n'ai pas du tout envie de l’emprunter !! Même sans être spécialement malade en voiture.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,

    C'est une route à faire. Pour l'adrénaline.

    RépondreSupprimer
  25. Au nord du Chili, la route qui va d'Arica à Parinacota (puis la Bolivie) vaut aussi le détour. Pas de lacets aussi entremêlés, mais au fond du ravin... oh, un camion... oh, un autre camion...
    A la montée vers Putre, un couple de vieux avait fait son signe de croix avant que le bus n'entame la véritable grimpette (3500 mètres, quand même). Faut dire que les véhicules qui redescendaient n'utilisaient pas trop leurs freins.

    RépondreSupprimer
  26. et beh faut pas avoir le vertige ^^ c'est vraiment impressionnant !!!

    RépondreSupprimer
  27. Eh ben ! Que de virages ! Ce qui m'impressionne surtout, c'est de voir un si gros camion emprunter cette route. Et c'est moi, ou la voiture à côté est en train de le doubler ?

    RépondreSupprimer
  28. Cette fois-ci, ce n'est pas du vin qui me donne du tournis concernant le thème de ce mois… ;-)
    Magnifique.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.
Ce billet vous a plus ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire gracieusement mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans le magnifique formulaire de saisie ci-dessus.
2) Sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?

Merci de votre visite et à bientôt !