• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 3 octobre 2014

    Des tomates à Noël ?

    Au début de l'été, un couple d'amis à la main verte m'avait gracieusement donné quelques plants de tomates surnuméraires qui ne pouvaient pas trouver place dans leur propre jardin. Deux petits pots dans lesquels l'on avait abandonné une pincée de graines, livrées ensuite au bon vouloir de Dame Nature. Une dizaine de plants environ, totalement entremêlés.

    Le petit bout de jardin qui orne notre terrain n'étant pas approprié pour y aménager un jardin potager, je décidais de repiquer mes tomates dans des jardinières, remplies de terreau à fleurs.


    Je me prenais alors à rêver de salades estivales colorées aux saveurs sucrées. Des tomates, la culture la plus simple qui se puisse concevoir : un peu d'eau, du soleil et ça pousse tout seul ! Ou presque.

    Depuis juin, elles ont bien poussé mes tomates. Enfin, toutes proportions gardées.

    Des tomates, il y en a. J'aurais aimé pouvoir écrire que j'en ai récolté et que je m'en suis délecté matin midi et soir, à l'instar de mes amis qui, eux, croulent sous l'abondance. Mais tel n'est pas le cas. Et il s'en faut de beaucoup.

    Car, en réalité je n'en ai pas mangé une seule. Et pour cause : voici seulement qu'elles commencent à sortir ! Il y a même encore des fleurs. Plein...


    Le problème vient vraisemblablement du terreau dans lequel je les ai plantées, pas assez riche pour des tomates. Longtemps maigrichons, mes plants ont réllement commencé à avoir de l'allure le jour où je me suis décidé à les booster à l'engrais pur. La différence c'est aussitôt faite sentir !

    En attendant, mes tomates ont facilement trois mois de retard. Alors que l'été est bel est bien fini, je les regarde grandir, espérant en voir mûrir au moins une avant les premières gelées qui ne sauraient plus tarder...


    Au pire, mon anachronique récolte me permettra de faire un pot de confiture de tomates vertes  !
    Ce sera déjà ça de pris.

    7 commentaires:

    1. L'annee derniere , j ai mis la jardiniere dans le salon pour les dernieres tomate devant la baie vitrée.
      Isabelle

      RépondreSupprimer
    2. Et bien voilà, faut leur faire une place à la maison pour en profiter dès que la neige viendra :)
      Puis devenir jardinier çà apprend , au boulot.

      RépondreSupprimer
    3. Mmmm, la confiture de tomates vertes, me gustaaaaa !
      Sinon, il parait qu'en beignet, ce n'est pas mauvais non plus les tomates vertes...

      RépondreSupprimer
    4. Primo,elles ne sont pas malades,un bon point cette année, deuxio ce sont peut-être des green zebra ,ever green ou autres variétés qui décident de "rester jeunes"! :) Tu les laisses le plus longtemps dehors et tu ne les rentres au chaud et à la lumière qu'au dernier moment! :)

      RépondreSupprimer
    5. Garde les graines, tu pourras les replanter en temps et en heure l'année prochaine et ainsi savourer en été tes délicieuses tomates rouges :)

      RépondreSupprimer
    6. Les beignets de tomates vertes, c'est excellent.
      Le film du même nom n'était pas mal non plus.
      Je ne commente guère, mais lis toujours avec intérêt vos jolis billets.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !