• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 9 janvier 2015

    Whiplash, de Damien Chazelle

    Whiplash

    Réalisé par : Damien Chazelle

    Avec : Miles Teller, J.K. Simmons, Paul Reiser.

    Genre : Comédie S-M, Giffle moi avec une pelle.

    Synopsis : Andrew, grand ado boutonneux de 19 ans, très naïf, étudie la batterie au conservatoire. Il rêve de devenir un "grand", qui jouera sur les plus grandes scènes du monde, et dont on se souviendra, comme les idoles qu'il admire sur les posters dont sa chambre est tapissée.

    Terence Fletcher, professeur redoutable, a deux passions dans la vie : le jazz, qu'il enseigne d'une main de fer à des petites fiottes en mal de sensations fortes, et les plans uro hard-core dans les sanatoriums tchétchènes.

    Un jour, le Destin frappe à la porte d'Andrew : Fletcher le veut dans sa classe, celle du Jazz Band, qui le propulsera peut-être tout en haut des sommets tant convoités.

    Andrew l'ignore, mais l'ascension sera longue et dure. Très dure. C'est qu'elle frappe fort la Fletcher. Mais malgré la sueur et les larmes, chaque matin Andrew enfile son jockstrap de cuir, resserre son silice d'un cran et se remet en selle. Se faire enfoncer des aiguilles chauffées à blanc sous les ongles ? Il adore ça, cette petite salope...

    Extraits :
    ♪ Badabadabadabadabadabadabadabadabam ! ♫ ♪ ♫♫ Badoum badoum ♪ badoum badoum badoum ♫ badoum ! ♫♪
    - GROS TAS DE MERDE ! T'ES QU'UNE CHIURE PETITE TRAÎNÉE !!
    - Hoooo ouiiii maîtwoueesss ...!
    Badoum ♫ badoum badoum ♪♪ badoum badoum ♫ badoum !
    - T'ES NUL SALE PETIT BRANLEUR !
    - Haaannn ouiiii maîtwoueesss ...!
    - Aïe, j'ai mal.
    Badabadabadabadabadabadabam ! ♫ ♪ ♫♪ Pwouêt pwouêt ! ♫♪
    - Elle est où ma partition ?
    - SALE PETIT CONNARD ! T'AIMES CA HEIN MA GROSSE CHIENNE ?
    - Ho oui, encore, encore, encore !
    (Boum ! Crash ! Sklong !)
    - Hooo le joli camion !
    ♪♫ Badabadam ! Badabadam ! Badabadabam ! ♫ ♪ ♫ ♪ Pwouêt pwouêt pwouêêêêt ! ♫ ♪
    L'avis de la rédaction :  Cela fait bien longtemps que je n'avais pas autant détesté un film. Et il m'est difficile de savoir par où commencer tellement Whiplash est mauvais. Rien, absolument rien, n'est crédible. Tout, absolument tout, y est insupportable. Montage hystérique, gros plans flous qui ne servent à rien, personnages caricaturaux que rien ne rachète, clichés grotesques à la tonne que c'en devient honteux. A côté, Interstellar prend les allures d'un documentaire de la NASA !

    Le personnage de Fletcher, dont la psychologie de prédateur se situe quelque part entre Hannibal Lecter, Jason Voorhees et Alien, est odieux au-delà du tolérable. Le pauvre Andrew, totalement rongé par une ambition malsaine, sublimée par sa relation sado-masochiste avec son tortionnaire de professeur, encaisse les coups avec une passivité coupable jusqu'à l'absurde... Seul le père, relégué au huitième plan, pourrait conférer un soupçon d'humanité à ce film infâme dans lequel se trouve très exactement concentrée l'antithèse de l'ensemble de mes valeurs morales, humaines et sociales. Ce qui constitue en soi un bel exploit, j'en conviens.

    Bête et méchant, méchant et bête, réduisant la musique et le travail du musicien à une simple performance physique dénuée de tout plaisir, Whiplash m'a profondément déplu, voire indisposé. Un chef d'oeuvre d'inesthétisme total et entier qui conjugue, avec un brio déconcertant, le ridicule avec le grotesque. C'est simple, j'ai eu la désagréable impression de mâchouiller une lame de rasoir pendant près de deux heures.

    En conclusion : A fuir, de toute urgence...

    Note finale : Butt plug de ronces, avec une poignée de verre pilé.

    4 commentaires:

    1. Et c'est vrai que mettre les pieds une fois dans un conservatoire ça aurait été pas mal... On a commenté chez moi en m'envoyant ce lien, je recommande :-) http://jazztruth.blogspot.fr/2014/12/whiplash-two-thumbs-down.html

      (un percu chez nous a pris le truc comme un film comique et a beaucoup ri, c'était peut être ça la solution ? ;-))

      RépondreSupprimer
    2. (mettre les pieds dans un conservatoire avant de réaliser le film, je n'arrive pas à finir mes phrases)

      RépondreSupprimer
    3. Totalement adoré.... dans un état de tension tout le film.... pas vu quelquechose d'aussi fort... relation malsaine bien sûr, mais tout à fait plausible... évidemment, cela fait marcher nos mécanismes de défense...heureusement... je recommande à tout le monde autour de moi... valeur première d'un film: nous emmener dans son univers... pour moi c'est fait! Olivier

      RépondreSupprimer
    4. J'aime beaucoup l'extrait que tu as sélectionné ^^

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !