• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 4 décembre 2015

    Chronophages !

    Les fêtes de fin d'année approchent, l'esprit est d'avantage propice à la rêverie qu'aux dossiers... Et c'est bien normal. Heureusement pour toi, c'est précisément le moment où refait surface la rubrique chronophage de ce blog !

    Aujourd'hui, trois petits jeux seulement mais qui démontrent à eux seuls combien un concept tout simple peut être efficace dès lors qu'il est bien réalisé. Cela fait un sacré moment que je joue ou que j'ai joué à chacun d'eux, et à chaque fois, patatras, j'y passe des heures sans m'en rendre compte. Ils font un peu partie de mes chouchous. Prépare-toi à l'addiction...

    Hop, c'est parti !

    Electric Box

    Commençons avec Electric Box auquel j'avais joué il y a quelques années et qui, à ma grande surprise, n'avait pas encore eu sa place ici.

    Concept simple donc : d'un côté un générateur (en vert sur l'image), de l'autre un truc qui doit recevoir du courant électrique (le machin gris en bas à gauche). Et entre les deux des lignes électriques par lesquelles c'est à vous de faire en sorte que le courant passe. Par exemple en branchant un ventilateur d'un côté et dont le souffle fera tourner une éolienne qui produira de l'électricité.  Ou en plaçant ici une bouilloire dont la vapeur alimentera un alternateur qui, in fine, fournira du courant. Et au fur et à mesure des niveaux, la complexité des réactions en chaîne s'intensifie avec à chaque fois une astuce à trouver et qui reviendra quelques niveaux plus tard mêlée à d'autres. Ne vous inquiétez-pas, les premiers niveaux sont très pédagogiques et la prise en main est enfantine.

    Joliment réalisé, agrémenté d'une musique très sobre, Electric Box bousillera allègrement de nombreuses heures de bureau.

    Electric Box

    Spin In

    Passons ensuite à Spin In dont le concept est d'une simplicité évangélique : vous devez éjecter la pierre précieuse du cadre en bois. Attention, il est impossible de déplacer chaque pierre individuellement car toutes les pierres bougent ensemble dans la même direction ! Alors on bouge dans un sens, dans l'autre, puis non re-dans ce sens... vers le haut alors ? Non zut ça marche pas ! On s'arrache les cheveux à force de ne pas y arriver, et pourtant il y a bien une solution...! 

    Pour les hard-core gamers, sachez que le jeu offre un petit challenge complémentaire consistant à terminer chaque niveau en un nombre limité de mouvements. Redoutable !

    Simple, je vous l'avais dit. Mais ne vous y trompez pas : si Spin In est terriblement addictif. Je vous aurai prévenus... 

    Spin In

    Kingdom Rush - Frontiers

    Je vous avais déjà parlé de Kingdom Rush il y a quelques temps. Voici un nouvel opus, Kingdom Rush - Frontiers, qui reprend les mêmes ingrédients qui avaient fait du premier volet une tuerie totale : des salves d'affreux à dégommer, des boss intermédiaires, et un gros boss de fin. Toujours à votre disposition des magiciens, des archers, des bombardes et des tours défensives, chaque type de tour ayant ses aptitudes, ses up-grades et bottes secrètes, toussa toussa, dans des proportions délirantes. La difficulté est croissante de tableau en tableau de sorte que Kingdom Rush - Frontiers vous tiendra en haleine de nombreuses heures.

    Outre sa belle réalisation et ses graphismes mignons, ce qui contribue au charme de ce jeu est sans nul doute son grain de folie parfaitement assumé, ses références cartoonesques, ses bruitages parfois insolites, et les interactions hilarantes avec les éléments du décors (cliquez sur les moutons...!) bref tout un tas de petits détails qui démontrent que les concepteurs se sont éclatés à concevoir ce jeu dans le but évident de faire plaisir aux joueurs. Pari tenu !

    Kingdom Rush - Frontiers

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !