• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 23 octobre 2016

    Petit à petit

    Petit à petit je retrouve une silhouette tolérable. Lentement mais sûrement, au gré d'un effort et d'une surveillance constants de ce que je mange. Contrôler les emballages pour traquer les sucres et les graisses inutiles, débusquer les calories superflues cachées là où on ne les attendait pas.

    A l'instar d'autres blogueurs qui suivent le même sentier sinueux, il ne s'agit pas tellement de suivre un régime à la mode mais de faire attention à ses réels besoins énergétiques.

    Manger équilibré, varié, de manière ludique, sans perdre le goût de cuisiner un peu ni, à l'occasion, de me faire plaisir en buvant un peu de vin, quelques un verre d'alcool (comme ce whisky dont parlait naguère le FalconHill) ou m'empiffrer de bouffe sale sans culpabiliser. Car merde quoi... 

    Mon objectif n'a jamais été de perdre dix ou vingt Kilos en quelques semaines mais bien de dégraisser le mammouth progressivement et, surtout, durablement, sans perdre l'énergie dont j'ai besoin pour affronter mes journées. Alors je prends mon temps.  Et je ne me pèse pas tous les jours, ni toutes les semaines. C'est trop désespérant.

    Depuis quelques temps j'essaie d'éradiquer totalement les glucides le soir. Pas simple. Au début mon estomac et mon corps réclamaient. Il a fallu les dompter. Je crois y être parvenu, plus ou moins. 

    Au final, en quelques mois de vigilance, j'ai perdu environ six Kilos, contrebalancés par une petite prise de masse musculaire liée au sport. Non pas que je fasse du sport à outrance en mode gym-queen l'intégrale des albums de Madonna à fond dans les oreilles (j'ai essayé, mon casque ne tient pas... hu hu hu), je n'en ai hélas pas le temps. Mais le peu que je fais, j'y vais en mode gros bourrin, histoire de me cramer complètement, d'en ressortir vidé, les artères chargées d'endorphines. Cela fait du bien. On se sent vivant après un effort intense, chaque fibre musculaire sollicitée s'animant alors d'une énergie nouvelle. Cette sensation est grisante... Ne pas l'éprouver dans la semaine me manque. 

    Les premiers signes tangibles de cette démammouthification ont été les pantalons qui devenaient trop grands et le besoin corrélatif de serrer la ceinture d'un cran supplémentaire. Puis l'autre jour j'ai remis pour la première fois depuis plusieurs années, un jean que je m'étais résolu à ne jamais plus porter et dont la taille pourtant m'avait déjà donné le tournis lorsque je l'avais acheté.
    Et puis ce matin, quinze jours après ma dernière pesée, ma balance affiche deux kilos de moins. Ça m'a fait tellement plaisir de lire que mes efforts étaient bel et bien récompensés. Une petite victoire de plus.

    La guéguerre sera encore longue, mais les premiers résultats sont là !

    23 commentaires:

    1. ici @Topol (saloperie de cookie) : BRAVO mon grand, le plaisir de rentrer dans des trucs moins large sans que ça serre trop, de voir la ceinture qui déflore des trous jamais explorés : c'est bien.( personnellement je suis de nouveau passé du 34 US au 30)
      Il faut en effet surveiller cette ceinture, c'est plus parlant que le poids qui peut monter ou descendre en fonction de ce que tu as mangé (masse) et de l'exercice que tu fais : tu peux en effet prendre du muscle, et celui-ci à une masse lui aussi :)

      On t'encourage à continuer !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je le fais d'abord pour moi, pour me sentir mieux dans ma peau, pour me sentir mieux face à mon miroir et parce que le nombre affiché par ma balance me révolte.

        Bravo à toi aussi pour tes efforts. On ne lâche rien :)

        Supprimer
    2. Ma recette: Plus de pain, plus de vin ( sauf quand je reçois ), plus de plat en sauce ( sauf quand je reçois ), plus de grignotage, 30 mn de sport tous les matins. Résultat: 15 kgs de moins en 6 mois !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. 15 Kg en 6 mois c'est un superbe résultat ! Bravo à toi.

        Supprimer
    3. Si il y a une chose que j'ai appris avec le crossfit c'est que la transformation physique est longue pour qu'elle soit pérenne.

      Et quand on dit longueur dans le temps, on dit aussi motivation difficile à tenir sur la distance même quand les permiers signes apparaissent.

      C'est pour cela que je me suis donné un an pour obtenir une base convenable :) (https://www.facebook.com/notes/the-sebs-life/3615mylife-une-ann%C3%A9e-pour-y-arriver/618043511706711)

      Tient bon, tu es sur le bon chemin :) et bravo pour celui que tu as déjà parcouru.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui, le corps humain est une formidable machine formidablement fainéante. Lui faire faire vapeur arrière demande une sacrée dose d'énergie et de persévérance.

        Tu vas au crossfit à quelle fréquence ? Les rares fois où j'y suis allé j'ai mis une semaine à m'en remettre...! (outre que j'ai cru mourrir 18 fois les 10 dernières minutes tellement mon coeur battait fort la chamade) x__x

        Supprimer
      2. Je rejoins Seb_Stbg : qui va piano va sano ^^ Certes je n'ai pas trop de soucis (j'en avais il y a des années) niveau poids mais étant passé par la case surpoids (obésité), je sais que le corps humain aime prendre son temps le salopiaud !! Alors je suis sûr que tu arriveras à ton rythme :)

        Supprimer
    4. Bravo. Courage et persévérance pour la suite, il faut y aller lentement et peut-être que les conseils d'un nutritionniste ne seraient pas vain. C'est un combat que j'ai mené et gagné même si je pèse encore 10 kgs de plus que ce que j'imagine être mon poids idéal.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. J'ai pensé à aller consulter un nutritionniste, pour la phase de stabilisation et ne pas reprendre les Kg que j'aurai perdu. Cela étant je ne cache pas une part de défiance à l'égard de cette profession : comment juger de l'alimentation d'autrui sans avoir personnellement ni éprouvé la faim, ni la frustration ni l'horreur du miroir ?

        Supprimer
    5. Mais, mais mais... plus de JellO alors ? :'(

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ho mais si, j'en ai encore un petit stock dans mes placard. Mais paa tous les jours ni toutes les semaines. Ça fait partie des plaisirs essentiels à ne pas sacrifier ;-)

        Supprimer
    6. Bravo ! Tu as parfaitement compris qu'il ne fallait pas chercher des résultats trop rapides, prendre son temps, c'est la base ! On ne lâche rien ��

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Non, rien de rien, non, je ne lâcherai rien ;)

        Supprimer
    7. Au risque de te faire sourire, je me pèse tous les jours quand je suis à la maison...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Comme si tu en avais besoin...
        D'ailleurs c'est intéressant : tu le fais pour une raison particulière ou par simple habitude ?

        Supprimer
      2. Je me pèse aussi tous les matins après la douche, un rituel qui me permet entre autre d'identifier clairement les aliments qui ne me font pas du bien

        Supprimer
      3. Ah moi c'est avant la douche !
        Je le fais d'abord pour la même raison que toi : je ne me trouve pas assez mince... Oui ça paraît ridicule et peut-être déplacé mais c'est une question de schéma corporel que je ne suis jamais arrivé à corriger... La deuxième raison est médicale, je contrôle mon alimentation pour éviter de prendre des statines, le poids est un bon indicateur pour moi...

        Supprimer
    8. As-tu essayé de te passer La grande bouffe de Marco Ferreri en boucle ? Ou Le sens de la vie des Monty Python ? Efficacité garantie...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. A propos de La grande bouffe, je recommande chaudement l'heure qu'y avait consacré Fabrice Drouelle dans son émission Affaires Sensibles (à réécouter ICI ) sur France Inter.

        Supprimer
    9. Je lis ton billet en buvant une Leffe Royale après deux heures de Keepcool (aujourd'hui c'etait cardio pendant qu'il pleuvait dehors : j'adooore)

      Sinon gaffe à la balance : moi elle m'a fait la pute. Mais quand tu augmentes ta masse musculaire, tu es moins large mais tu pèses plus lourd. J'ai pris deux kilos en perdant deux tailles de pantalon (et ma secrétaire trouve que j'ai plus de goître et que je suis charmant c'est fou)

      Vive le sport (mais vive un bon whisky le soir aussi)

      Billet agréable sinon

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. La balance, cette chose que l'on aime tout autant que l'on déteste... Je me fie davantage aux vêtements que je porte habituellement, même si la mesure n'est pas très objective. Quoique, en ce moment, je l'aime bien ma balance :)

        Supprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !