• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 8 juin 2009

    Questions sans réponse...

    Comment font certaines personnes pour être à nouveau en couple quelques semaines seulement après leur précédente rupture ? Sont-elles guidées par un besoin effréné de sexe ? Ou sont-elles contentées avec une facilité déconcertante ? Font-elles preuve d'une efficacité redoutable dans le choix de partenaires potentiels, ce qui signifie corrolairement une disponibilité maximale pour trier sur le volet la nuée de prétendants qu'offrent les sites de rencontres ?

    Quant je vois à quel point je rame pour retrouver quelqu'un capable de me faire vibrer, je ne peux qu'être dubitatif...
    Suis-je seulement fait pour aimer ou être aimé ? Suis-je fait pour vivre avec quelqu'un ?

    Tant de questions, si peu de réponses...

    10 commentaires:

    1. Dans les grosses agglomérations, une des réponses est : "So many men, so little time".
      Alors il faut les essayer, tous si possible, et d'abord au pieu, voire plusieurs en même temps voire dans le même espace. Si le pieu se passe bien (c'est un pré-requis, sine qua non), on peut envisager un CDD de quelques semaines, avec période d'essai histoire de dépister les grosses incompatibilités, genre fan de soirée foot-pizza-Kronenbourg avec les potes, au bout de quelques fois finit par baiser sans quitter ses chaussettes ou au contraire sans remettre ses rangers et cesse de se raser les parties génitales, trouve que la toile de Jouy s'harmoniserait bien avec ton intérieur design, ta bibliothèque Collectania, et tes chauffeuses Knoll, trouve qu'on n'a rien écrit qui vaille la peine depuis le dernier Marc Levy, à moins que ce ne soit Guillaume Musso... enfin tu vois les trucs du genre.
      Et éventuellement, s'il n'y a pas de loup évident, passer au CDI.
      Si un souci arrive en cours de période d'essai, on licencie sans préavis, et on cherche un ou plusieurs nouveaux candidats.
      Soi- même ? Ben on est parfait, bien sûr... Quelle question saugrenue...
      Pas belle la vie ?

      RépondreSupprimer
    2. J'avoue que je me pose parfois la même question ces temps derniers, où pour ma part mon esprit se refuse encore à envisager un "après"...

      RépondreSupprimer
    3. @ Eric : La question n'est pas tant chez moi celle du mode d'emploi (je note que le tiens est très méthodique) mais la contractualisation avec un candidat au delà de la période d'essai préalable à un éventuel CDD pour vérifier l'intuitus personnae de l'impétrant... Sûrement je dois intensifier la phase d'entretien préalable avec l'indispensable test in situ...

      RépondreSupprimer
    4. Mon commentaire était à prendre au second degré et ne parlait pas de mon mode de recrutement. Disons que c'est plutôt en réaction à ce genre de comportement urbain consumériste que j'ai décidé (entre autres raisons) de quitter Paris et que je vis maintenant sous tes pieds, là où l'eau tourne à l'envers. Un des problème est que lorsque l'offre est importante, les garçons veulent des choses contradictoires, se racontent de jolis mensonges auxquels ils auraient éventuellement envie de croire, mais sont incapables de s'investir vraiment. J'ai l'immense bonheur d'avoir un homme merveilleux dans ma vie. Et c'est arrivé au moment où je ne cherchais rien, voire même quand je cherchais à éviter au maximum qu'il se passe quoi que ce soit car j'étais sur le départ. Et puis voilà. Badaboum. Cupidon s'en est mêlé, et le garçon a traversé la planète avec moi. Je suis bien conscient de ma chance.

      RépondreSupprimer
    5. @ Eric : Effectivement... L'aspect "humain" a tendance à être effacé au détriment d'une conception purement fonctionnelle : on prend, on utilise, on jette, on rachète, etc., sans chercher à construire quoique ce soit, sans projection d'un "nous" qui ne soit plus un "moi". Et cupidon est tellement farceur...

      RépondreSupprimer
    6. c est parce que ces personnes se cherchent juste quelqu'un
      d ailleurs on entend souvent :
      "j ai trouvé quelqu'un "

      après il y en a comme toi ( enfin je crois je ne suis as à ta place ... lol ) , comme moi, qui cherchent LA PERSONNE , celle qui n est pas tout le monde , celle qui a ce petit plus qui fait craquer, celle avec qui on se sent bien , celle qui nous manque viscéralement 24h/24 quand elle n est pas là, celle avec qui ont peu partager .... Et celle ci on la croise seulement quand on ne s'y attend pas , quand on ne fait pas de calcul, pas de prévisions ...... ect ect

      RépondreSupprimer
    7. D' ailleurs je vois qu' Eric avait déjà écrit un peu cela

      RépondreSupprimer
    8. si ça doit te rassurer, il existe aussi dans l'univers hétéro une maxime qui dit :
      "Si une fille n'arrive jamais à mettre la main sur l'homme de sa vie, celui qui est tendre, attentionné, délicat, gentil et honnête... c'est parce qu'il a déjà un copain"...
      Perd pas eespoir, tu cherches déjà du bon côté ;-)

      RépondreSupprimer
    9. Oh... Quelqu'un qui se pose les mêmes questions que moi ?!?? Naaaan ??? ^^;

      RépondreSupprimer
    10. @ Cosmic Teddy : Hé pourquoi pas ;-)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !