• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 1 août 2014

    Une rencontre au beau FiiiiiiX

    Depuis huit ans que je blogue, je ne compte plus le nombre de personnes que j'ai pu rencontrer et dont j'ai fait la connaissance. Il s'agit essentiellement de blogueurs, parfois - en réalité assez rarement, des lecteurs. Certains sont devenus des amis plus ou moins proche, que ce soit la fine équipe des lyonnais, ou encore ceux de Bordeaux, l'immense ribambelle de blogueurs qui habitent Paris et ses environs immédiats et, bien entendu, les blogueurs toulousains que je voyais régulièrement, à diverses occasions.

    Tout en rédigeant ce billet, je relis, remontant le fil de mes archives, ceux plus anciens dans lesquels sont consignés le souvenir de ces rencontres. L'effet en est plutôt saisissant tant ces évocations font remonter instantannément un flot d'impressions et d'images : ce deux-mille feuilles de chez Hermé dégusté sur le parvis de Saint-Sulpice, cet apéro chez Fabisounours et son chéri, cette rencontre avec Tto, ce repas dans la citée de Carcassonne, mes escapades lyonnaises, cette belle lumière de fin d'après midi sur le vignoble de Vevey, et tant d'autres choses encore. 

    C'est d'ailleurs probablement la grande supériorité des blogs sur les autres médias sociaux auxquels on impute - à tort ou à raison, voyez mon  billet du 22 juillet dernier et les débats dans les commentaires - le déclin des premiers : conserver, en un tout cohérent, l'ensemble de ses écrits, contrairement à un tweet, noyé au mileu de milliers d'autres, tous aussi pressés. Le blog, lui, a le temps.

    Oui, j'ai rencontré pas mal de monde par le blog. Mercredi, c'était au tour de  FiiiiiiX et son chéri, en vacances à Montréal. C'est drôle de s'être rencontrés à Montréal, à 6000 Km de notre mère patrie. Cela me rappelle, contextuellement parlant, ces trois jours de janvier 2013 lorsque j'avais revu Poussin et son chéri à Buenos Aires. Mettre un peu d'extraordinaire dans son quotidien, ben c'est rudement chouette.

    Bravant le ciel menaçant qui nous a infligé quelques averses, dont nous sûmes faire fi avec cette arrogance naturelle dont seul les français sont capables, nous avons passé l'après midi à arpenter les sommets de la ville : la tour du stade, l'Oratoire Saint Joseph, puis le Mont Royal et son belvédère. Trois sommets, trois points de vues imprenables sur la ville.

    Encore une fois, ce fut une jolie rencontre, pleine de connivence, comme si nous nous connaissions depuis longtemps. Car si FiiiiiiX ne blogue pas, il twitte, ce qui engendre un premier degré d'interaction. Il alimente également un compte Instagram, ce qui ouvre une fenêtre supplémentaire sur son quotidien. De fait, nous n'étions pas réellement étrangers l'un à l'autre.

    Un blogueur écrivait sur son blog que "le virtuel est le vestibule du réel". Je ne sais pas si cette affirmation est vraie. Je crois même qu'elle est assez fausse, du moins si je l'entends comme son auteur. Non, le virtuel n'est pas un monde parallèle coupé du monde réel. Le virtuel n'est pas non-plus une enclave résiduelle au sein de laquelle les échanges n'ont vocation qu'à être limités. Je crois, au contraire, que le virtuel est le prolongement - aujourd'hui naturel - du monde réel, comme une branche l'est à un arbre. Où s'arrête l'arbre, où commence la branche ? Ce nouvel épisode en est une démonstration supplémentaire.
         
    Oui, c'est vraiment chouette les blogs.

    12 commentaires:

    1. C'est cool de rencontrer des confrères blogueurs, les lecteurs c'est juste pour coucher !!!! :)))))

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Tu couches avec toutes les personnes qui commentent chez toi ? 😀

        Supprimer
      2. Non non je ne pense pas qu'il le fasse. Il est assez sage à ce niveau je pense... Enfin je crois ^^
        Et s'il l'avait fait (et qu'il le faisait encore), il en aurait peut-être oublié quelques-uns au vu du nombre de commentateurs :D Ou alors c'est une "sex-machine" :p

        Supprimer
    2. Merci Monsieur Tambour pour ce joli article :) Effectivement, ce fut une bien jolie rencontre, toute en simplicité et en évidence. Nous n’avons pas vu passer cette après midi! Et puis tu es un guide formidable pour découvrir Montréal (et ses églises), et ce même sous la pluie.
      On espère te revoir, que ce soit à Paris, ou dans ta verte patrie québécoise!

      Fiiiiiix

      ps : @matoo Non, nous ne sommes pas tous des lecteurs-sluts à la recherche d’une partie de jambes en l’air (enfin pas tout le temps ^^).

      RépondreSupprimer
    3. Moi j'aime bien "surveiller" mes blogueurs de loin comme ça sans y toucher. La vie va et c'est ça qu'est bien.

      RépondreSupprimer
    4. Rencontrer un blogueur que l'on lit régulièrement est assez sympathique. J'ai le souvenir d'un déjeuner toulousain très agréable. Les coïncidences étant ce qu'elles sont je viens de publier un article sur virtuel et réel qui retrace ma journée de dimanche dernier.

      RépondreSupprimer
    5. Ah oui ce deux milles feuilles... ;-)

      RépondreSupprimer
    6. Moi j'aurai dis que les sphères virtuelle et réelle cohabitent de manière plus que naturellement actuellement.

      Et c'est toujours un plaisir de rencontrer en live les personnes que l'on suit depuis plus ou moins longtemps sur son blog.

      RépondreSupprimer
    7. Eh oui,j'ai ce we rencontré à Madrid la fille (une artiste) d'une ex blogueuse elle aussi rencontrée en corse et j'ai fait aussi d'autres rencontres de jeunes blogueurs "tout en poils" ! :)

      RépondreSupprimer
    8. c'est vrai que c'est chouette les blogs, j'ai découvert des endroits qui m'ont fait rire, des endroits où j'étais époustouflée par les magnifiques photos, parfois émue par les texte !
      Ravie de te retrouver dans la photo du mois, je te dis à Lundi...
      Mon blog photo : http://imageschatbleu.canalblog.com/

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !