• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 21 novembre 2014

    Lâcher la pression

    Depuis une dizaine de jours et l'annonce faite de mon retour, le concept de temps m'est très éloigné. Les jours s'enchaînent, se ressemblent, épuisants. Il y eut d'abord à gérer le retour proprement dit. Le traumatisme de la séparation et son cortège d'aurevoirs tous aussi bouleversants les uns que les autres. Les difficultés d'intendance liées à une inflation alarmante du volume de mes bagages. Les nuits trop courtes, malgré les somnifères. Puis le vol à proprement parler. Enfin le décalage horaire qui en est résulté. 

    Progressivement je récupère mon sommeil, essayant de rejoindre Morphé sans recourir à des pilules. Pour la première fois cette semaine, je me suis endormi à une heure raisonnable - minuit et quart - pour me reveiller dix heures plus tard dans un état post-comateux de lendemain de veille. Cinq jours que je suis ici, et voici seulement que je commence à relâcher un peu la pression, l'adrénaline faisant toujours son oeuvre. Habituellement elle se répercute dans mes cuisses. Encore aujourd'hui, j'ai les quadriceps aussi endoloris qu'après une rude séance de squat.

    Le soleil. J'avais oublié combien il est doux, ici, dans mon Sud-Ouest natal, et combien la luminosité méridonnale m'est précieuse. S'abreuver de la tiédeur apaisante du jaune et de l'orangé sur fond de bleu d'azur. Penser au froid qui s'installe là-bas, aux premières neiges dont j'ai pu voir les photos sur facebook, et un peu à lui, quand même, ou malgré tout.

    Relâcher la pression...

    11 commentaires:

    1. Les fêtes approchent. Tu seras en famille et je suis sûr que ça va aider à faire baisser la pression aussi. Surtout qu'on mange bien, par chez toi. ;)

      RépondreSupprimer
    2. Le rythme va revenir tranquillement avec les repères.
      Surtout bien récupérer pour pouvoir repartir de bon pieds .
      C'est une mise à niveau en quelque sorte :)
      Bon courage :)

      RépondreSupprimer
    3. oups bons pieds....

      RépondreSupprimer
    4. L'église Saint Sernin illumine le soir
      D'une fleur de corail que le soleil arrose
      C'est peut être pour ça malgré ton rouge et noir
      C'est peut être pour ça qu'on te dit ville rose....

      RépondreSupprimer
    5. Une cure de soleil, rien de tel pour le moral.

      RépondreSupprimer
    6. (Re)bienvenue chez toi ! Ca va aller en s'améliorant :) Courage et plein de bisous.

      RépondreSupprimer
    7. Tu te rends compte que tu n'auras plus besoin de tes bottes de neige et de tes mouffles ?

      RépondreSupprimer
    8. Affligent... Nombriliste, exhibitioniste ,nul, vraiment trés moche et puis une écriture tellement pédante!

      Julien

      RépondreSupprimer
    9. y a des canadiens par ici visiblement ! et ils sont très très énervés !!! ah ah

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !