• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 2 septembre 2015

    C'était bien, les vacances...


    Je ne vais pas y aller par quatre chemins : mes vacances d'été ont été littéralement salutaires tant je vois mon état d'épuisement stratosphérique et mon degré de ras le bol prodigieux du mois d'août. 

    Deux petites semaines de vacances seulement, mais qui ont eu un effet ressourçant au-delà de mes espérances. C'est bien simple, j'ai passé ma première semaine à dormir à coup de 10 heures par nuit tout en me levant dans un état léthargique limite inquiétant.
    La seconde semaine fut de loin la meilleure. Ho, rien de très extravagant : un pote à sauver des eaux d'une rupture sentimentale, une maison à la montagne, du grand air, de la bouffe, un océan de bonne humeur et un peu de rosé bien frais pour pousser le tout. Simple, efficace...

    Je ne vais pas me livrer à un récit détaillé de cette semaine fantastique tellement les souvenirs impérissables fourmillent et laisseront de jolies images. 


    En vrac sachez que nous avons :
    • Gravi une jolie montagne d'où la vue sur la vallée était absolument spectaculaire, 

    • Ramassé du bois flotté sur les bords d'un village englouti en Aragon, 

    • Ri comme des mômes d'avoir été traités "d'ours" par une charmante dame à qui nous achetions du miel à l'issue d'une fort agréable dégustation, 

    • Regardé plein de séries géniales en nous bourrant de viennoiseries, 

    • Fait du vélo à l'ombre des arbres parmi les fleurs d'été et les vieilles pierres des villages, 

    • Passé un après-midi délicieux à nous faire du bien dans des thermes naturels où je vais revenir tout bientôt tellement j'ai adoré ça, 

    • Écouté de la belle musique et notamment deux très beaux concerts, 

    • Discuté histoire de l'art en écoutant de la musique électro et réciproquement, 

    • Mangé la meilleure côte de bœuf de notre vie achetée à un boucher local qui aime son métier, 

    • Pris quelques kilos au passage mais ça je m'en fous... 

    C'est ça la vraie vie, c'est ça les vacances, du plaisir, de la joie, du bonheur, des choses simples, vraies, authentiques et au diable les scrupules. 

    "On a rangé les vacances dans des valises en carton, et c'est triste quand on pense à la saison du soleil et des chansons" chantait Bardot...

    Le retour à la réalité du boulot la semaine dernière a été particulièrement rude. D'autant que mon esprit batifolait encore sur les flancs verdoyants des Pyrénées, et qu'il m'a été difficile de me séparer de mon acolyte, complice de longue date, avec qui je passais pourtant mes premières vacances et certainement pas les dernières.  



    Maintenant, les batteries étant chargées à bloc, place aux rudoiements de septembre, place à la vraie vie. A moins que ce ne soit le contraire...

    8 commentaires:

    1. Ah, des vacances montagne-charlotte à la framboise-côte de bœuf-vélo-amis-soleil-séries-rigolade, moi je signe de suite. Mais les vacances ont un gros défaut : elles ont une fin ! Voire elles ne commencent jamais, comme pour nous cette année. Mais tout vient à point, hein, comme la cuisson de la côte de bœuf !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. La côte de bœuf se cuit à plein feu, 10 à 15 bonnes minutes selon l'épaisseur sur chaque face. Avec un peu de gros sel de Guérande et du poivre fraîchement moulu (et des os à moelle grillés, comme ceux que nous avait donné le boucher).
        C'est tout simple et rudement efficace.
        Comme les bonnes vacances !

        Supprimer
    2. Bon... maintenant nous n'aurons plus qu'à attendre deux voir trois semaines pour à nouveau lire à quel point vous n'aimez pas votre vie. Et aussi à quel point vous vous trouvez parfois pathétique de ne pas avoir de vie sentimentale. A force de fermer les portez vous vous retrouverez dans une piece vide et seul. Mais bon à croire que la solutude inspire puisque votre blog en est la définition même. Une bonne continuation quand même. ..

      RépondreSupprimer
    3. c'est un amoureux éconduit Adam ?? ça y ressemble ! ;)

      RépondreSupprimer
    4. du repos
      du dépaysement
      de la bonne bouffe
      de la bonne compagnie
      Des bonnes vacances quoi !

      RépondreSupprimer
    5. @Ben : bonne et humoristique remarque ! Un type qui n'aime que lui sans doute et un aigri vraisemblablement.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Non et non. Juste un lecteur qui constate que l'auteur de ce blog avait une joli ecriture positive fut un temps. A présent il ne s'agit que trop souvent d'un dévidoir à mauvaise humeur d'un homme qui ne sait plus apprécier sa vie. A bon entendeur...

        Supprimer
    6. C'est bien agréable de voir que tu as pu grâce à ces vacances surmonter l'état dans lequel tu étais ces derniers temps. Et tu nous donne très envie de goûter toutes ces bonnes choses que tu as mangé. Bises

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !