14 février 2013

Le plaisir simple de sucer...

L'autre jour, en me promenant sur l'avenue Santa Fé, je me suis acheté des cuillères en céramique blanche. Douze. J'aurais pu en prendre trente-sept ou huit cent vingt-quatre, ou juste une seule. Mais douze m'a paru le meilleur compte. Oui, douze, c'est un bon nombre pour la vaisselle. Certes chez moi on est rarement douze à table, mais plus souvent six, ce qui fait alors deux chacun. Et si l'on est quatre, cela peut faire trois. Et puis avec douze, si l'on en casse une, il en reste toujours assez pour faire deux fois cinq. Alors qu'avec dix, si on en casse une, ben on l'a dans l'os. C'est ce que m'a appris ma mère. Elle a toute une théorie sur le sujet.

Rien ne me prédisposait à les acquérir ces douze cuillères. Je n'étais pas parti en ville la Master Gold en bandoulière avec pour seul objectif en tête de dépenser l'argent que je n'ai pas. Non ce genre de loisir ne fait pas partie de mes occupations favorites. En revanche, lorsque l'occasion se présente, je m'octroie des petits plaisirs. Et s'il y a une chose pour laquelle je pourrais me ruiner, c'est bien pour tout ce qui touche à la cuisine et aux arts de la table. De belles assiettes, de jolis verres, un moule à tarte original, des outils divers et variés, emmenez-moi dans un magasin de vaisselle ou d'articles de cuisine et vous ferez mon bonheur autant qu'à un gamin que vous traîneriez dans la maison du Père Noël.

Lorsque je les ai vues amoncelées en une immaculée marée orgiaque, elles m'ont tout de suite plu. J'en ai pris douze - à moins de trois pesos l'unité tu penses ! - sans trop savoir à quoi précisément je les destinais, si ce n'est procurer du plaisir au palais de mes futurs partenaires de table. Ce ne sont pas de ces cuillères spéciales pour y disposer des bouchées. Non, de celles-là j'en ai déjà de toutes les formes et de toutes les couleurs dans mon placard. Je m'en sers assez régulièrement d'ailleurs. Celles-ci sont différentes, ce qui en constitue le principal intérêt. Elles ne sont pas très grandes, je ne crois pas que l'on puisse mettre grand chose dedans. On dirait plutôt des cuillères à dessert, à peine plus petites. 

En les voyant, j'ai pensé à les transformer en sucettes, pour le café. En enduire l'extrémité d'un peu de chocolat noir puis les parsemer de pistaches grillées par exemple. Ou bien les tremper dans un caramel doux à l'écorce d'orange que l'on laisserait ensuite fondre tout doucement sur la langue, comme jadis les roudoudous de notre enfance. À moins qu'un peu de ganache au chocolat blanc parfumée à la bergamote ne leur compose un meilleur atour... J'imagine qu'il doit y avoir des choses à faire du côté du salé mais, que voulez-vous, ce sont les idées sucrées qui me sont venues les premières à l'esprit. D'ailleurs, si vous avez des suggestions gourmandes, n'hésitez pas à mes les faire partager...

Voilà, seulement le plaisir léger, sensuel et régressif de sucer un bonbon sucré à souhait, de laisser sa langue jouer à loisir avec les rondeurs de l'objet. Une idée toute simple pour agrémenter le cérémonial du café et prolonger ainsi la volupté du dessert. Trois fois rien.


Comment-ça le titre de ce billet est outrancièrement racoleur ?

14 commentaires:

  1. Tu pourrais faire du salé aussi...
    voire du salé-pimenté ;), accompagnant une soupe espagnole, genre gaspacho!
    :)

    RépondreSupprimer
  2. A en juger par leur forme et leur grosseur,elles seront parfaites pour les futurs enfants que tu adopteras ou que tu te "procureras" comme tu veux, ça n'est pas mon affaire! :)

    RépondreSupprimer
  3. Oh Mon Dieu ! Tu es mon double en plus grand ! Jamais plus je ne te regarderai de la même façon, tu es mon idole, ma muse, mon inspiration !!

    RépondreSupprimer
  4. Absolument d'accord avec ton interrogation finale, mais je me suis régalé à te lire. Si une idée de recette me vient, je t'en ferais part.

    RépondreSupprimer
  5. Le mariage pour tous allant être accepté,il est temps de monter ton trousseau. ^^

    RépondreSupprimer
  6. tu m'a fait peur avec ton titre ! lol !!
    je suis comme toi, autant un magasin de fringues où de chaussures me me tente pas à tous les coups autant un magasin de s arts de la table, j'y ente toujours !!
    passe une belle journée l'ami

    au passage aussi, un gros bisous à NACHU dont je suis très triste de ne plus avoir de nouvelles.....

    RépondreSupprimer
  7. Comment passer de toutes petites cuillers à l'art de... de... oh que je suis prude... en agrémentant la conclusion d'un petit lien qui ramène vers un billet dont on ne saura pas savourer assez la pertinence (je m'en souvenais quelque peu, le relire aura été fort agréable).

    RépondreSupprimer
  8. C'est la St valentin, après tout... Le miel et la confiture sont des classiques du genre. La crème fouettée donne aussi de bons résultats. La crème est fouettée avant, dans un bol, bien entendu...

    RépondreSupprimer
  9. Je reconnais bien là l'expert en plaisir de bouche :)

    RépondreSupprimer
  10. Monsieur, je suis extrêmement déçu : votre texte ne correspond en rien à son titre... alléchant !
    Et moi qui me suis précipité !

    RépondreSupprimer
  11. Je trouve le titre bien trouvé pour ce jour ^_^
    Et dis moi vas tu passer la soirée avec ton argentin ?

    RépondreSupprimer
  12. Et dire que tu t'es foutu de notre gueule quand nous avons cherché des petites cuillères, que nous ne trouvâmes point, même au détour d'un chemin... !
    Tssss !

    RépondreSupprimer
  13. Gildan : Du salé ? Tiens, je n'y avais pas pensé :p

    Nigloo : On n'en est pas encore là...

    Fred : Mwoui mais ne m'appelle pas Dieu en public, c'est vulgaire.

    Francois : Ha bon, c'est vraiment racoleur alors ? :D

    Nachu : Il est déjà bien avancé ;)

    Boutfil : On ira y faire un tour ensemble alors, lorsque l'occasion se présentera ! Bonne journée à toi aussi.

    Jean-Christophe : Héhé, il fait partie des billets que j'aime bien relire et des très rares dont je suis assez fier ^__^

    RPH : Je suppose que ce ne sont pas des ingrédients à disposer dans les cuillères objet de mon billet ;)

    Christophe : Mais vous en êtes un autre, très cher =)

    Silvano : Ho mais si mais si... Tout est question de point de vue je présume.

    Seb : Surtout la veille de la St Claude :)

    Brol : Je me suis foutu de votre gueule non pas sur l'acquisition des petites cuillères mais sur vos critères de choix. Je ne m'en suis toujours pas remis :D

    RépondreSupprimer
  14. Si tu te rappelles bien, nous n'en avons même pas acheté... Ça n'allait tout simplement pas.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.
Ce billet vous a plus ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire gracieusement mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans le magnifique formulaire de saisie ci-dessus.
2) Sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?

Merci de votre visite et à bientôt !