6 février 2013

Retour à Iguazu

Les spectaculaires chutes d'Iguazú sont certainement l'un des endroits les plus beaux du monde. Je me souviens encore de l'émotion incroyable et de cette impression fantastique de puissance bestiale qui m'avaient alors envahi jusqu'à l'étourdissement lorsque je les avais découvertes, littéralement fasciné, en janvier 2010 lors d'un voyage au Brésil. Une chose était sûre : un jour je reviendrai en ces lieux, comme en une sorte de pélérinage. Comment aurais-je pu imaginer que j'y retournerais seulement trois ans plus tard ?

Profitant d'un week-end prolongé, je suis retourné dans la Province de Misiones, au nord-est de l'Argentine, en pleine forêt sub-tropicale, pour admirer encore ce prodige de la nature partagé entre les deux rives du Rio Uguazú, de part et d'ature de l'Argentine et du Brésil. Et trois ans après, l'émotion est intacte.


Sous un soleil de plomb et dans un vacarme infernal que tempère le chant des cigales, des milions de litres d'eau déferlent sur des centaines de mètres. L'émerveillement est de chaque instant. C'est prodigieux.


Les animaux ne sont pas en reste, même si l'affluence des touristes les repousse dans la forêt préservée dans son état sauvage. On peut pourtant admirer à loisir papillons multicolores... 


des oiseaux, comme cet échassier chassant dans les marécages...


...ou cet hurluberlu qui s'amusait à nous faire "coucou" de son gros oeil jaune à travers les branches d'un grand arbre.


Mais le plus spectaculaire reste le décors des chutes d'eau, démonstration des prodigieuses forces de la nature, et qui nous font sentir tout petit. Oui, j'aime véritablement ce lieu, et peut-être particulièrement le côté brésilien qui est certes moins démonstratif mais tellement plus contemplatif. C'est drôle, il y a trois ans j'avais préféré le côté Argentin, pour les raisons exactement inverses. Comme quoi, on trouve à Iguazú tout ce que notre humeur du moment nous dicte.



Iguazú, l'un de mes paradis personnels. J'y reviendrai encore, c'est certain... Dans trois ans peut-être ?

14 commentaires:

  1. Ouaaaaaaaaaaaaaaah que c'est beau!!!Tu étais peut-être en plus en compagnie d'un "Oiseau rare" au chant ennivrant....!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chant des chutes est déjà fortement ennivrant ;) Pour répondre à ta question : non, "il" n'était pas avec moi.

      Supprimer
  2. Très impressionnant, y compris le nombre de touristes sur le ponton de bois !
    Je découvre par la même occasion un photographe animalier ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par endroits l'afflu et l'agglutinement de touristes est vraiment casse pied. C'est à peine si l'on peut avancer car tout le monde veut faire la même photo devant les chutes.
      Par ailleurs, avant de partir, en septembre, j'avais fait l'acquisition d'un bon appareil photo qui me permet de photographier à peu près tout et dans presque toutes les conditions, avec un piqué extraordinaire. Du coup, je shoote comme un petit fou.

      Supprimer
  3. C'est SUPERBE ! la vidéo est impressionnante, vraiment magnifique, et les animaux aussi , bonne journée pour toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans tous les touristes, ce doit être un avant-goût du paradis...

      Supprimer
  4. Oh là là c'est vraiment un de mes rêves !!!!!!!!! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de pouvoir y aller ! Faut faire l'excursion en bateau aussi (côté argentin), ca vaut sacrément le coup (je l'ai refait cette année : sensation garanties !!), nettement plus que le survol en hélico.

      Supprimer
  5. Voilà, on oublie où on est... on se transporte soudain très loin, et...
    ... on aurait envie d'être pour de vrai dans cet émerveillement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ca s'organise. Si ca te fait rêver, ce n'est pas trop compliqué à faire et cela vait vraiment le détour. Faut juste trouver le temps, et un peu d'argent (pas donné le billet France - Argentine).

      Supprimer
  6. Je suis scotché, c'est magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, tu n'as qu'un tout petit apercu de ce que sont les chutes d'Iguazú !

      Supprimer
  7. Si le sort en avait décidé autrement, j'aurais pu être là-bas en ce moment...
    C'est un endroit que je veux voir avant de mourir ! Peut-être dans un an ou deux ?

    Tes photos du papillon, de l'échassier et des chutes sont magnifiques !

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

Ce billet vous a plus ? Il vous fait réagir ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?
À bientôt !