18 février 2013

Un mot de lui et je suis joie

Encore un journée passée ensemble. Une journée simple, dans le canapé, à regarder la télévision, manger de la glace et à raconter des bêtises. C'est notre petit rituel, manger de la glace. A chaque fois qu'il vient il en apporte, dans des petits pots en polystyrène de deux-cent cinquante grammes, chacun contenant trois parfums. La fois dernière, mardi, il m'avait pris de la glace rhum-kumquat, un de mes parfums préférés. Cette fois il avait notamment choisi du chocolat amer, parfum que j'avais découvert et beaucoup aimé la fois dernière aussi. Au début il me demandait ce que j'aimais. Maintenant il ne pose même plus la question. Il connaît mes goûts, et j'ai presque honte de ne pas connaître les siens..

Initialement nous avions prévu d'aller au cinéma, voir Les Misérables. Puis, cloués sur le canapé par une épuisante inertie, et refroidis par des critiques assassines, nous sommes finalement restés chez moi. Je lui ai fait découvrir Donnie Darko, qu'il n'avait jamais vu, et que par chance j'ai trouvé en version espagnole sur internet. Ça m'a fait une drôle de sensation de voir ce film avec lui, principalement à cause de la thématique de la mémoire et des sentiments, sources de souffrances. Je ne me rappelais pas du film selon cet angle-là et pourtant ce soir je n'ai vu que cela. La mémoire, l'oubli, l'après. À n'en pas douter, le fruit de mes propres angoisses...

Cela pourra vous paraître bien niais tout ce que je raconte, mais je vis avec lui des moments rares et surtout j'apprends beaucoup sur ce que je peux attendre d'une relation amoureuse. En réalité je n'attends rien de bien extraordinaire sinon de la simplicité, de la complicité et beaucoup de tendresse. Oui, être avec quelqu'un ne signifie pas - contrairement à ce que j'avais fini par croire erronément - être à tout prix en quête de quelque chose à faire, d'un endroit où aller, d'un concert à écouter, d'un bar sympa à découvrir. Certes cela fait partie du tout, mais ce n'est pas l'essentiel, ce n'est peut-être pas par là qu'il faut commencer. Être bien l'un avec l'autre à ne rien faire du tout me semble aujourd'hui la base la plus simple et la plus saine qui se puisse concevoir. Et le reste ne viendra qu'en bonus, je crois.

Cela fait à peine une heure qu'il est parti que déjà ses bras me manquent. Terriblement.

17 commentaires:

  1. Tout simplement le bonheur du moment présent à éterniser...

    RépondreSupprimer
  2. Cyprien de Savant Tonnerre18 février 2013 07:58

    Magnifique billet qui transpire l'Amour !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, ces moments où on ne cherche pas quoi faire ensemble, sinon faire durer la durée, dans une tendre complicité...

    (Boudiou, vivement que ça revienne, ça...)

    RépondreSupprimer
  4. Nan mais on t'a juste jamais vu amoureux comme ça toi !!! <3

    RépondreSupprimer
  5. Et bien c'est le début de l'Amour tout simplement

    RépondreSupprimer
  6. Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices, suspendez votre cours !
    Laissez-nous savourer les rapides délices,des plus beaux de nos jours !

    RépondreSupprimer
  7. Heureux joli Tambour qui fit un beau voyage,
    Et tel un Major a bien saisi la toison,
    Et puis s'est retourné, plein d'usage et raison,
    Vivre entre de beaux bras le reste de son âge !

    RépondreSupprimer
  8. et ben voilà, t'es amoureux !

    RépondreSupprimer
  9. Etre heureux, juste ensemble ... Beaucoup de bonheur ! Et merci pour le partage de Mad World <3 Ca faisait longtemps que je n'avais plus écouté cette si jolie chanson !

    RépondreSupprimer
  10. Plein de bonheur à tous les deux tout simplement ;-)

    RépondreSupprimer
  11. faut le ramener dans ta valise ou faire venir ton minon et rester là bas!!!

    RépondreSupprimer
  12. Que dire de plus que mes camarades précédents ont déjà dit... Vive l'amour mon grand, j'arrive même à voir ton joli minoi à la vue de ton bien aimé lorsque tu lui ouvres la porte ! Vivez votre amour aussi librement qu'intensément !

    RépondreSupprimer
  13. Tu as tout simplement défini la chose : être tout simplement bien avec l'autre :)

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

Ce billet vous a plus ? Il vous fait réagir ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?
À bientôt !