• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 31 janvier 2014

    Vol AC875

    Après douze heures de voyage, dont dix passées à bord d'un avion, me voici à nouveau sur le sol Canadien. Le vol AC875 à destination de Montréal vient de prendre fin. En un flot régulier et calme, les voyageurs quittent le confortable aéronef et son irréprochable équipage. Oui cette traversée fut d'un confort à ce jour inégalé.

    Contrairement à mes prévisions, l'embarquement ne fut pas le moment le plus angoissant, contrairement à ce matin de septembre 2012 où je m'apprétais à partir en Argentine, un pays dont j'ignorais tout. Au fond il ne s'est agit que de quelques formalités vaguement administratives sans autre conséquence que d'admettre les passagers à bord. Et puis je ne partais pas véritablement en territoire parfaitement inconnu.

    Non, le moment qui fit monter en moi une puissante bouffée d'angoisse intervint immédiatement avant l'atterrissage. Cet instant où l'on sent les trains sortir de leur compartiment puis, quelques secondes plus tard, cette brusque secousse trahissant la prise de contact avec le sol et corrélativement ce retour aux réalités terrestres desquelles l'altitude nous avait momentanément coupés. Une convulsion, véritable contraction maternelle qui nous expulse hors du cocon cotonneux bariolé du sourire des hôtesses virevoltant dans un impeccable bal des chariots et sa chorégraphie parfaitement orchestrée : nous y voilà, c'est maintenant que tout bascule et qu'il me faut faire front. 

    Traversant un grand couloir vitré qui me menait au service des douanes, je regarde avec une certaine émotion un peu candide l'avion qui m'a conduit jusqu'ici. Je me souviendrai toute ma vie de l'image de ce vaste oiseau blanc posé sur le tarmac tandis que je réalisais mes premiers pas symboliques dans ce futur - désormais présent - que je suis venu construire à tir d'ailes, comme un pari un peu fou. Des premiers pas hautement engageants. 

    Un peu plus loin mon chéri m'attend tout sourire. Il tient dans ses mains une boîte de beignets encore chauds de chez Tim Horton's. "J'ai pensé que tu aurais probablement faim..."

    Le vol AC875 vient d'atterrir.
    Et c'est maintenant que tout commence.


    14 commentaires:

    1. Du soleil, des beignets, de l'amour... que ta vie soit belle là bas !

      RépondreSupprimer
    2. Super accueil de bienvenue 😊, aller courage ....ça va le faire :)

      RépondreSupprimer
    3. Ne tiens pas compte des losanges.
      Ce devait être des smileys !

      RépondreSupprimer
    4. Avec des beignets, tout baigne ! Avec un peu de sirop d'érable ?

      RépondreSupprimer
    5. Atterrissage en douceurs, finalement :-) Pose-toi bien.

      RépondreSupprimer
    6. Un doux beignet bien chaud pour te donner chaud au coeur ! Quel merveilleux accueil n'est-il pas ??? :) Plein de bonnes choses ;)

      RépondreSupprimer
    7. Bon atterrissage, au figuré comme au propre!

      RépondreSupprimer
    8. Alors ça y est :) Welcome dans ta nouvelle vie! (pense à me garder des beignets quand même!)

      RépondreSupprimer
    9. Bon séjour! Et pas trop le stress au moment de passer l'immigration?

      RépondreSupprimer
    10. Vous aurez bientôt un bel accent : c'est communicatif. Bon vent, même s'il est un peu froid !

      RépondreSupprimer
    11. bon atterrissage et bien belle nouvelle vie #expatteam

      RépondreSupprimer
    12. Bluehost is one of the best web-hosting provider with plans for any hosting requirments.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !