• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 20 juin 2016

    38 ans

    Ce weekend j'ai eu 38 ans et pour la première fois depuis fort longtemps j'avais organisé une petite fête à la maison, rassemblé quelques amis, à manger, à boire, histoire de remettre un peu d'animation dans un appartement qui avait perdu l'habitude de recevoir autant de monde d'un seul coup.

    Car cela fait maintenant plusieurs années que je ne fêtais plus mon anniversaire. Non pas que je n'aime pas cela. Disons plutôt que je n'en avais pas envie. Mon esprit asphyxié par d'autres préoccupations n'était pas à festoyer. Il faut croire que, depuis lors, les choses vont un peu mieux.

    Ce fut une belle soirée avec beaucoup de rires pour laquelle le chéri et moi-même avions passé une bonne partie de notre journée à cuisiner de concert et faire le ménage. Ça c'est nouveau pour moi. Et je m'aperçois que cela me plaît beaucoup.

    Dans quelques jours c'est mon frangin qui aura à son tour 35 ans, un âge que je n'aurai plus. J'ai du mal à réaliser qu'il est papa, chef d'entreprise, et qu'il n'est plus l'ado capricieux et turbulent de ses 14 ans... 

    38 ans. Des années bien remplies, des expériences riches. Des voyages à l'étranger, des amis partout sur la planète, des projets pour les 10 ans à venir au moins   Aurai-je le temps de faire tout ce dont j'ai envie, d'accomplir tous les voyages dont je rêve ? 

    38 ans, presque la moitié du chemin, si l'on me prête vie jusque là. Car s'il est une chose qui m'angoisse, c'est bien de mourir, brusquement. De laisser toutes ces choses inaccomplies derrière moi, de n'avoir pas eu le temps de dire certaines choses, de n'avoir pu en vivre d'autres. 

    Vieillir me fait peur. La vieillesse, le délabrement des corps, perdre ses facultés mentales, n'être plus capable, devenir sénile, s'éteindre, et n'être plus rien... Voilà qui me terrifie.

    Lorsque certains jours de vague à l'âme je regarde une pauvre grand-mère marcher dans la rue, voûtée sur sa canne, l'air un peu perdue, je ne peux m'empêcher de songer que, quelques décennies en arrière, elle était probablement une petite fille pétillante, aux joues roses et aux couette blondes qui aimait à rire et à chantonner en sautant à la corde. 

    Que restera-t-il de cette insouciance dans nos vieux os ? 
    Vulnerant omnes, ultima necat dit le proverbe.

    Une phrase m'avait particulièrement interpellé dans les Dialogues des Carmélites de Georges Bernanos, à tel point que six ans plus tard je m'en souviens encore. Alors qu'elle est à l'agonie sur sa couche, la Prieure du couvent livre cette confession : 
    "J'ai médité sur la mort chaque heure de ma vie, et cela ne me sert maintenant de rien !"
    [Bernanos, Dialogues des Carmélites -  1948, 2e tableau.]
    Terrible et désarmant aveu d'impuissance de la part de cette femme de foi... 

    38 ans, et encore au moins autant à vivre.
    38 ans, et encore tout ce temps devant moi.

    38 ans.

    15 commentaires:

    1. Non mais 38 ans la moitié de ta vie ça va pas la tête!! Et moi qui ai presque le double de toi. Tu sera à mi-vie à 50 balais quant à la vieillesse il faut s'en accommoder tant qu'on bande (un peu) qu'on y voit à peu près qu'on peut conduire .....

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Attention, je ne dis pas être bientôt obsolète, mais "presque la moitié du chemin". Il y a une grosse nuance.

        Supprimer
    2. On se pose trop de questions on s'encombre l'esprit de pourquoi comment quand et on oublie de vivre l'instant présent. Carpe diem cher Tambour Major et joyeux anniversaire !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Un ami m'a souhaité mon anniversaire par cette formule : "Vieillir est la seule façon de vivre longtemps". J'aime beaucoup.

        Supprimer
    3. 38 ans : le début de ma seconde vie �� Tu vois il te reste encore beaucoup de rêves à réaliser. Tu as fait plus en 38 ans que d'autres en 100 ans.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Beaucoup de rêves à réaliser et un espace professionnel à investir. Je ne suis toujours pas certain d'y avoir trouvé ma place...

        Supprimer
    4. 38 ans, tous tes dons (eh oui, ça rime pas) et toutes les questions... pense pas trop quand même. Pis moi je m'en fous, le plus beau cadeau de cette journée, c'est nous qui l'avons eu : un super moment en ta compagnie :-)

      RépondreSupprimer
    5. "On a tous deux vies. La seconde commence quand on comprend qu'on en n'a qu'une" Confucius
      Et je rajouterai, moi qui approche les 60, que c'est la plus belle ! Profite de chaque instant, vis dans le présent, oublie le passé, l'avenir arrivera bien assez tôt et prends soin de toi chaque jour !
      Ce ne sont pas des truismes...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. "L'avenir arrivera bien assez tôt"
        J'aime beaucoup :)

        Supprimer
    6. On n'est pas vieux, on reste jeune plus longtemps !
      38ans, un chéri et des amis pour faire la fête !
      Ok donc Mémé n'a plus qu'a se jeter dans la Seine ;)
      Et encore joyeux anniv jeune homme

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Mais non tu n'es pas vieux ! ^^
        Et merci !

        Supprimer
    7. Si tu as encore de l'insouciance, je crois que tu en auras encore à 76, 90, 100...
      On peut être vieux à tout âge, profite !
      La femme de foi aurait dû se dire qu'elle aurait le temps de méditer sur la mort après..,

      RépondreSupprimer
    8. Tu sera vieux, le jour où tu auras rayé de ta liste tout ce que tu as envie de faire. Ce jour là, tu auras le temps de ne plus rien faire et de penser à autre chose que vivre pleinement. En attendant, réalise tes rêves et rallonge la liste autant que tu peux, ça sera autant de bonnes raisons de continuer à profiter de la vie.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !