• A propos
  • Me contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • L'Oiseau Bleu
  • Vine
  • 19 octobre 2016

    Illégitime

    Je croyais que la sensation bizarre de ne pas être à ma place dans mon boulot venait de l'ambiance méphitique du précédent et dont je suis parti après avoir sévèrement pété les plombs. Pourtant, quatre mois après avoir changé, c'est le même constat : je ne me sens pas légitime dans ce que je fais.

    Plus exactement, je ne me reconnais pas dans ce boulot. Ses préoccupations me sont lointaines, l'essentiel m'échappe. Je ne me sens pas en phase. Un peu comme si l'on demandait à un chirurgien orthopédique de veiller à la couleur des draps de la salle de réveil ou de se préoccuper du parfum des produits désinfectants des couloirs du 1er. Lui il s'en carre, et il a raison.

    Moi non, je suis obligé de m'attarder sur ce genre de problématique pour ne traiter que de très loin ce que je croyais - manifestement à tort - être le cœur de métier, ce pour quoi j'ai étudié de longues années et qui me passionne réellement.

    Outre que je me sens un peu infantilisé, à toujours devoir rendre compte, à être régulièrement pris de haut par ma boss qui a pour elle son ancienneté et son expérience, ce dont je suis parfaitement conscient et que j'estime à sa juste et haute valeur, mais à qui la rigueur technique n'est pas la première des qualités... Nous avons deux façons de travailler assez différentes.

    J'ai probablement été mal habitué par le passé, à travailler en délégation totale, surveillé de loin, donnant pleine et entière satisfaction, avec une marge de manœuvre immense et une juste considération pour mon travail.

    C'est une sensation bizarre que de ne pas se sentir à sa place. De faire un boulot pourtant socialement valorisant mais qui ne procure que peu de satisfactions personnelles. C'en est parfois même décourageant. 

    En Février dernier j'avais amorcé un processus qui devrait me conduire à un ajustement de carrière dont je sais qu'il me sera salutaire. Dans quelques semaines les dés en seront jetés. Ce sera pile ou face, même si j'ai de bons espoirs que le résultat me soit favorable.

    Il faut que ça change.
    Croisez les doigts pour moi - et faites des nœuds avec le reste ! 

    1 commentaire:

    1. J'espère et je souhaite que ta situation s'améliore. Juré, craché, je croise les doigts. Bises de Nice

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !