• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 19 octobre 2008

    Eveil

    Dimanche matin. 
    Il fait beau et je ne suis pas bourré ! 

    J'ai passé une  très bonne journée hier. Une matinée de glandouillage devant mon émission de télé favorite, avant que de prendre la direction du Conservatoire pour y entendre une conférence sur la Dynastie Puget, facteurs d'orgues installés dans la ville rose au milieu du XIX° siècle et qui ont essaimé leurs instruments prodigieux un peu partout en France. 

    Un peu de sport pour garder la forme (et les formes aussi...) et récupérage de costumes chez le tailleur. Au passage j'en profite pour craquer sur une très belle cravate en soie satinée de couleur brique qui sera du plus bel effet sur une des inombrables chemises bleues qui emcombrent ma penderie (on peut effectivement résister à tout, sauf à la tentation - j'adore les cravates !).

    Retour expéditif à l'appart' pour me délester de mes encombrants avant que ne débute une soirée allant crescendo : un formidable concert de cloture du Festival Toulouse les Orgues autour d'un programme Messiaen admirablement conduit par un Michel Bouvard en grande forme, un cocktail chic et sympa quoique manquant furieusement d'ambiance (peut être subséquent à l'absence de bulles dans nos verres ?) dans un hôtel luxe du centre-ville avec une armada de petits fours salés tous aussi succulents les uns que les autres et de petits gâteaux provenant d'un grand pâtissier Toulousain, et enfin un anniversaire électrisant à quelques coups de pédale de là, où j'ai beaucoup bu et ri, au milieu de gens que je ne connaissais pas pour la majeure partie mais qui m'ont rapidement adopté comme si nous nous étions quittés la veille.

    Une bonne journée en somme, comme je les aime. 

    Aujourd'hui, je suis en retard : je suis attendu chez pôpa môman pour midi... disons midi trente ! 
    Encore une grosse demi-journée pour se requinquer avant que ne débute le rituel du maratonesque lundi..., puis celui du mardi, du mercredi... du jeudi...

    Trop dure la life.

    1 commentaire:

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !