• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 13 juillet 2007

    Lucky Day...


    Aujourd'hui c'est .....

    Vendredi 13 !

    Comme vous vous en doutez, ce jour est marqué d'une pierre blanche dans notre inconscient collectif . En effet, ils'agit - souvenons nous ensemble - du jour

    de l'anniversaire de l'assassinant de Marat (13 juillet 1793),
    du décès de Compay Segundo, 95 ans, chanteur et compositeur cubain (en 2003),
    de l'inauguration de l'Opéra Bastille par F. Mitterrand en 1989,
    de l'anniversaire de la première traversée aller-retour de l'Atlantique par un dirigeable: le "4-34" britannique (1919),
    de la signature en 1878 du Traité de Berlin par lequel les puissances européennes redessinent les frontières des Balkans, en révision du traité de San Stephano, jugé trop favorable aux Russes,
    du 80° anniversaire de Simone Veil...

    Mais c'est aussi le jour de la chance et du jeu, fabriqué de toute pièce par nos zamis les publicitaires pour nous forcer, par une habile manipulation mentale dont ils sont le secret, à acheter qui un ticket de loto, qui un Millionnaire, qui un Bingo... bref vous connaissez aussi bien que moi tous ce jeux à la con qui, sous prétexte de vous faire rêver à une vie meilleure d'un coup de baguette magique, vous escroquent de quelques Euros que vous auriez pu dépenser à tout autre chose de plus concret.
    En même temps....

    En même temps, qui pourrait rester totalement insensible à la possibilité (infime, mais pas inexistante) de gagner 15 millions d'Euros (super cagnotte de ce soir) ?
    15.000.000 d'€uros ?

    100.000.000 de Francs ?
    (je m'adresse aux plus agés d'entre nous qui convertissent encore en Francs)

    Sans parler des quelques 54.000.000 d'Euros mis en jeu pour l' €uromillion !
    (là je ne fais même pas la conversion en Francs, ça devient carrément hallucinogène...)

    Avec une telle somme, il a de quoi craquer littéralement !
    Moi si je gagnais...
    Si je gagnais, je ferait un peu de ménage : exit la ZX, vive l'A4 et pourquoi pas une vieille Bentley hors d'âge pour frimer le week-end ; exit mon (bel) appart, vive la vie à la campagne : soyons modeste, un petit (manoir) pavillon façon néogothique avec escalier monumental, cheminée dans toutes les pièces, salon de musique, bibliothèque, parc arboré (20Ha minimum, histoire de pas être emmerdé par des voisins (Sartres avait raison : l'enfer c'est l'autre), une armada de gens de maison... et une petite résidence secondaire aux Seychelles. Notons aussi que le salon de musique sera doté de quelques binious de bon choix, tels qu'un piano à queue de concert (Schimmel ? Bosendorfer ? Pleyel XIX° ? ) et nécessairement d'un orgue 3-4 claviers un peu dans le goût de celui du Town-Hall de Manchester par exemple... Ce qui me connaissent comprendront également que la cuisine ne saurait avoir une superficie inférieure à 50m²... Et enfin, un étage entier de chambres (30 m² par chambre semble un bon compromis) pour recevoir les amis.  Et puis évidemment quelques menues friandises telles que voyages (un treck en amérique du Sud par exemple), fringues hors de prix (fini de baver sur les vitrines... j'achète la boutique !!), et je ne sais quels petits délires qui me feraient bien marrer, peut être comme le suggérait Mathieu, faire raser un immonde immeuble en plein milieu d'une zone industrielle et y faire édifier un building art nouveau inspiré de Gaudi ?

    Pour gagner, y'a pas de secret : faut jouer. Et moi comme une andouille je me dis toujours en de telles circonstances : "Allez, c'est décidé, aujourd'hui je joue !". Le soir arrive que je n'ai toujours pas joué... Certes on me rétorquera que l'argent ne fait pas le bonheur ; je répondrai sans hésitation "mais il y contribue"...

    Bon, c'est décidé, aujourd'hui, je joue, pour de bon, promis....

    Tambour Major qui fonce chez son buraliste.

    4 commentaires:

    1. Et voilà.. a cause de toi, je vais me faire avoir .... a cause de ce que tu viens de dire sur la possibilité d\'avoir pleins de choses, de la voitures à la maison en passant par je ne sais encore quoi que ma condition de "pas riche actuel" ne m\'autorise pas a avoir ... et bien, voila, je vais tatter du buraliste !:
      je ne te remercie pas..vraiment pas !

      RépondreSupprimer
    2. Bon,
      bé.... comme d\'habitude.... j\'ai manqué le coche... j\'ai pas joué au
      Loto hier... Pourtant j\'y ai mis de la bonne volonté : je suis
      allé chez  mon buraliste, ai demandé une grille de Loto, mais ce
      couillon ne vend pas de grille de Loto... Alors j\'ai
      quand même joué 2 trucs à gratter : un BlackJack et un Sudoku. " C\'est
      gagnant en ce moment" m\'a-t-il assuré. Mon oeuil oui !! QUE DALLE !J\'ai perdu 4 €uros... A la place j\'aurais dû acheter du lait, ce matin c\'était misère pour le petit dèj...

      RépondreSupprimer
    3. et bien voilà... me suis fait eu .
       
      j\'ai joué au loto : 6€ ... et RIEN GAGNE ! misére comme cochon.
       le réve de grande maison, de belle voiture, d\'aquariums partout, de jardin a perte de vue..;ca restera : du réve
       
      je demande dédommagemnt.... c\'est DE TA FAUTE ...si j\'ai joué..woui woui woui !!!!!

      RépondreSupprimer
    4. chimiste-méchant17 juillet 2007 à 16:08

      Je dois admettre que tes vues sur la richesse concordent assez bien avec les miennes.
      Une vieille Bentley, voire une Rolls; quelques hectares préservés de l\'urbanisation galopante (voire plus, avec rachat de fermes etc. en bord de ville histoire de faire chier les urbanistes ravageurs de nos campagnes !); édification d\'un petit chez soi des plus délirant sur les ruines d\'horreurs urbaines... (un immeuble style troubadour avec salle de concert à la place de l\'immeuble du décathlon sur les boulevards de Toulouse, ça pourrait le faire !) Et bien entendu la collection d\'orgueS, neufs ou historiques. Faut savoir vivre, merde !
      Mais moi, je ne joue pas, je rêve uniquement. Ca fait des économies.
      M

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !