• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 2 avril 2009

    Théorie du boulet

    Ce soir j'ai eu le plaisir d'accueillir Nadia, ma copine psychiatre, qui a réussi à s'inviter à la maison, trop feignasse pour se faire à manger toute seule. Au départ elle voulait tout simplement que nous allions dîner par là en ville mais j'ai eu la faiblesse de la convier à la maison, pour un repas fond du frigo agrémenté d'une conversation des plus passionnante sur les systèmes psychiques et autres méandres freudiens du subconscient, avec ça et là quelques déclinaisons un peu plus débridées.

    A l'issue d'un repas frugal arrosé d'une bonne bouteille de côtes du Rhône de fort bon aloi, nous avons eu un trait de conversation sur notre vie sentimentale, nos diverses relations, qui nous a beaucoup fait rire, dont voici la retranscription à peu près fidèle (dans les grands lignes du moins) :
    Elle - Oué, en fait je suis assez exigeante avec mes relations. Je me rends compte que l'humour c'est vachement important. Ca montre qu'on partage tout un univers en commun, qu'on a plein de valeurs communes...

    Moi - C'est vrai, je suis un peu pareil. Avoir le même humour ça montre qu'on a la même intelligence des choses, au sens de intelligo, comprendre. En fait jamais je pourrai sortir avec un mec qui ne s'intéresse à rien, qui n'a aucune curiosité, avec qui je ne partage aucune curiosité intellectuelle.

    Elle - Oué, le genre que même les cafards lui passent au dessus (rires). Limite t'as honte de le présenter à tes potes... Mais de toutes façons tu sais dans quel genre de relation tu t'engages avec ce genre de personne. C'est uniquement pour le cul...


    Moi - Oui, c'est un peu le concept du fuck-friend. T'en as que tu peux montrer, les autres tu les planques dans un placard.

    Elle - En fait c'est ça. On sait pourquoi on se voit....


    Moi - Oué... Alors qu'il y a des mecs ben tu sais même pas pourquoi tu continues à les voir. Donc un mec avec qui tu partages rien sauf la baise c'est un fuck-friend. Et si en plus il est totalement hétéro ou trop moche pour être baisable, c'est ce qu'on appelle un boulet !


    Et voilà, j'ai enfin théorisé le fameux boulet, cette espèce de leitmotiv existentiel qui s'attache à nous comme une moule à son bouchot !

    (intérêt intellectuel zéro) + (intérêt sexuel zéro) = boulet ! smileys Forum

    1 commentaire:

    1. c'est amusant comme j'ai un autre souvenir des paroles que j'ai prononcées (du moins sur la forme)...
      Mais je t'accorde cette licence poético-blogguique qui sert bien ton propos.

      Sinon, je valide absolument la formule mathématique du boulet!!

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !