• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 20 mars 2012

    Tonton

    Ca y est, c'est officiel, toute la famille Tambour Major est en émois depuis quelques semaines : mes parents vont être grand parents, et moi, accessoirement, je vais être tonton. Depuis le temps qu'ils sont ensemble, le frangin et la belle sœur ont planté la petite graine qui devrait donner un chou ou une rose l'été prochain. Pour l'instant on ne connaît pas le pédigrée de l'alien. Mes parents sont en joie, évidemment, et ma mère euphorique.

    Pour ma part, je ne peux pas dire que je ne suis pas heureux pour eux, car c'est une jolie nouvelle. Je dis "jolie" et pas "bonne". Avoir des enfants, voir la famille s'agrandir, construire un avenir, oui, c'est une jolie nouvelle. Pourtant, apprendre que mon frère allait être papa et moi tonton ne m'a pas ipso facto transporté dans des élans de joie invraisemblables. En fait j'ai du mal à comprendre ce que cela peut représenter dans un couple, d'avoir des enfants.

    Et chaque fois que j'y pense, rejaillit en moi le même malaise nauséeux..
    Un bon gros décalage dans ma gueule.
    Suis-je un monstre ? 

    21 commentaires:

    1. Les premiers sourires de ton neveu (nièce?) te mettront dans l'ambiance de la "bonne" nouvelle ! Le fait qu'il soit si proche de toi changera, je pense, la donne... Un Tambour ... euh... Tonton gateau ;o)

      RépondreSupprimer
    2. Un monstre ? Sûrement pas. Chacun vit les évènements avec son petit baluchon sur l'épaule. Par exemple moi, j'ovule direct quand j'apprends que des amis se marient et je commence à hyperventiler lorsque je reçois le faire-part de naissance.

      RépondreSupprimer
    3. Mince alors, Sandrine m'a devancé pour le commentaire.
      Mais comme elle, je suis sûr que bientôt, tu pourras changer ton pseudo de Tambour Major en Tambour gâteau ^^

      RépondreSupprimer
    4. @ Sandrine et JM : Tambour Major est déjà gâteau et maître (pour ne pas dire père) d'un adoooorable chat, l'auriez-vous oublié ?

      @ Tambour Major : erreur jeune homme, ta belle sœur ne va pas plus accoucher d'une rose que d'un chou, elle va le devenir. Mais cette histoire de pedigree me laisse un peu pantois : si vous êtes sûrs du géniteur, il ne souffre aucune discussion... non ? M'a l'air troublé, le taulier, en effet.

      Amicalement.
      Al.

      RépondreSupprimer
    5. C'est , depuis la semaine dernière, la 30ème fois que je pense a peu près pareil que toi !

      30 x tonton !imagines !

      RépondreSupprimer
    6. Etre tonton c'est hyper génial, moi j'ai deux nièces et un neveu ! et c'est un joyeux bordel.
      Un enfant dans la famille,tes parents vont souffler, enfin un descendant.Tu verras que la pression ( insconsciente ou pas) va retomber. Tu vas te sentir tout léger.
      Profites et ne t'obliges à rien.

      RépondreSupprimer
    7. L'attente des parents, j'ai connu, ça a été pesant et peu subtil, puisque, par choix, on a eu la Crapouille pour nos 5 ans de mariage. Et dans ma famille bien catho, la tradition est plutôt bébé l'année qui suit le mariage...

      Bref, on ne sait jamais ce qu'un enfant apporte avant qu'il ne soit là. Et que l'annonce d'une naissance remue des choses à la fois positives et plus sombres, me semble assez normal et sain.

      Comme les autres, je ne doute pas que tu trouveras ta place auprès de cette petite crevette quand elle pointera son nez. :-)

      RépondreSupprimer
    8. Je ne le suis que depuis 2 semaines, je n'ai pas d'expérience particulière à partager mais j'ai senti, en rencontrant ma nièce, qu'elle n'était pas un bébé parmi d'autres, qu'elle avait un rang spécial (dont j'ignore encore tout). Je ne devrais pas virer gaga ou gâteau/gâteux. Ce que je pressens, c'est un changement de statut vis à vis de mes parents, un peu comme si l'enfant qui perpétue l'espèce acquérait une certaine importance par rapport à l'autres, induisant une rupture de l'égalité qui prévalait auparavant... Je peux me tromper, cela dit. L'avenir me le dira ;) Quoi qu'il en soit, profite ! Tu auras le beau rôle avec le futur morveux ;)

      RépondreSupprimer
    9. Moi qui ne suis pas spécialement branchée procréation, en vérité je te le dis : quand on est plein de bonheur pour les autres, ça gomme d'un coup toute la grisaille des questions (testé et approuvé depuis un an bientôt) ;-)

      RépondreSupprimer
    10. Aller ne nous cachons pas la vérité, ne serait ce pas simplement pour nous autres l'occasion d'être en devoir de penser aux autres plus qu'à nous même ?

      Un cousin, le fils ou la fille d'un ami avec lesquels il nous est parfois donné de partager une belle histoire avec cette volonté de transmettre n'est ca pas la plus belle façon de dire que nous pouvons aussi aimer avec délectation et sincérité snas arrière pensée ?

      Moi j'aime bien l'idée meme si je la sens s'éloigner de ma réalité alors dis toi qu'à un moment ca te donnera sans doute autant de joie que tu en recevra.

      RépondreSupprimer
    11. Ce que ça peut représenter dans un couple, d'avoir des enfants ? Eh bien je crois que c'est comme adopter un pitichat. Sauf que le gamin il met beaucoup plus de temps à devenir propre, qu'il est plus bruyant même en grandissant, et qu'à la puberté il se montre souvent ingrat envers ceux qui lui ont toujours rempli sa gamelle.
      Enfin je dit ça, mais j'en sais trop rien : mes neveux n'en sont encore qu'à la période bruyante...

      RépondreSupprimer
    12. Je ne me rappelle plus, je suis passé au stade suivant : grand oncle ce mois-ci. Ce qui fait un autre effet...

      RépondreSupprimer
    13. Ça fait toujours ça la première fois, je le suis 34 fois, et je ne te parle pas des premiers qui sont déjà parents ce qui fait que je suis déjà grand tonton... pff, je n'ose pas compter !
      Personnellement, ça n'a rien changé à ma vie, que ce soit la première ou la dernière fois !
      Bon courage !
      Jj

      RépondreSupprimer
    14. Tu verras ça fait mal de devenir tonton. On te demanderas de temps de temps de jouer la nounou, et puis tu seras peut-être aussi le parrain du futur(e) arrivant (e)(je suis parrain de deux).J'ai 9 neveux et nièces , aujourd'hui ils rentrent dans leur vie d'adulte et j'ai la chance de bien m'entendre avec eux. En fait t'a les avantages et pas les inconvénients. Tu passeras de merveilleux moments avec eux. C'est un vieux qui te dit çà.

      RépondreSupprimer
    15. Attends de l'avoir dans les bras ^^

      RépondreSupprimer
    16. Evidemment que tu es un monstre !
      Nous sommes tous des monstres.

      Comme disait Britney, "livin' insane is the new thing".

      RépondreSupprimer
    17. En fait tu sait tout très bien, mais t'as voulu faire le craneur détaché pour provoquer certaines réactions!!
      Quand on est Gaga d'un p'tit chat (à poils certes!), je te sens déja Tonton Gâteau!!:)

      RépondreSupprimer
    18. tes parents vont enfin être grand-parents, ça va les calmer ainsi que le reste de la famille pour un moment, exit les questions embarrassantes ("et toi?")pour un moment donc. avec un peu de chance ce sera un ptit gars, le nom de famille va donc perdurer, c'est important pour certains parents. après quand le gamin grandit, il se peut que se soit lui qui pose des questions embarrassantes style "t'as une amoureuse?": je suis tonton et je l'ai vécu, avec ma mère dans une autre pièce qui entendait la conversation, bref il faut y être préparé!

      RépondreSupprimer
    19. Erwann et moi ne voulons pas avoir d'enfants (trop chronophages, trop bruyants, trop chers, trop sales). Sommes-nous des monstres pour autant ?
      Nous avons tous une histoire, un vécu, une personnalité propres qui nous rendent soit envieux soit indifférents à la paternité d'autrui. C'est ainsi, il n'y a rien de mal.
      Non, tu n'es pas un monstre ! ;)

      RépondreSupprimer
    20. Oh non tu n'es pas un monstre, bien au contraire...

      RépondreSupprimer
    21. J'ai trois neveux et nièce... Tu verras, pour le premier, ils vont tous être complètement centrés sur la petite merveille, ne parler que de ça, l'admirer pendant des heures, etc. etc. Et toi, une fois passés les guilis-guilis d'usage, ça t'indiffèrera. Tu prieras pour que le temps passe vite et, avec lui, leur attitude régressive, un brin idiote — même si compréhensible. Et ça passera. Dès lors, tu auras le beau rôle : moi qui n'aime pas les mioches, je suis, avec mes trois moutards, le tonton gâteau de rêve. Je les patouille, je les attrape pour jouer au "sac à patates", on joue à n'en plus finir, ils me racontent tout... Moralité : ne faites pas d'enfant, soyez juste l'oncle qu'ils vont adorer^^

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !