• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 19 juillet 2012

    Vive les vacances !

    Ca y est, ce sont les vacances. Enfin ! De vraies vacances, avec plein de trucs à faire, à commencer par rien ! Les vacances... Ce mot est un peu irréel. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu de vacances d'été suffisamment longues pour réellement me reposer, avoir l'esprit libre, faire le vide, recharger les batteries à bloc et repartir de plus belle affronter mille et un dangers.

    Il y a de cela à peine plus d'un an, j'écrivais en ces lieux que ce serait le dernier été. J'étais alors en pleine rédaction de ma thèse de Doctorat, la tête dans les bouquins, à lutter avec moi même et l'indifférence d'un Directeur absent. J'en ai bavé, je m'en suis vu des pierres puis des coups de poignards.
    Et en effet, c'était bien le dernier été. Le dernier été à bosser comme un connard, la boule au ventre, à avoir envie de tout et à ne profiter de rien... J'en ai le vertige en y repensant.

    Car depuis quelques mois maintenant je revis. Même si je n'ai pas encore fait le deuil de certaines choses qui mettront du temps avant de n'être plus que des souvenirs, je peux aujourd'hui me retourner le coeur léger et apprécier les jours qui passent, loin de la machine universitaire qui broie les hommes, loin des couloirs et des rumeurs de cabinets qui finissaient par me filer une gerbe monstrueuse.

    Pour la première fois depuis bien longtemps, je me sens valorisé, on m'estime pour la qualité de mon travail, je m'épanouis pleinement dans ma formation professionnelle, j'ai des projets plein la tête, ça fait du bien à l'égo.

    Parmi les projets du moment, déjà il y a mes vacances (ouiiiiiiiiiii \o/) qui s'annoncent bien chargées. Quelques jours à Paris pour commencer, avec un emploi du temps ministériel en perspective, tellement j'ai de personnes à voir, d'amis à revoir et d'autres à rencontrer... Ensuite quelques jours chez les copains de Lyon en août, avant de poursuivre ma route jusqu'au bord du Lac Léman, comme en 2010.

    Et puis, outre mes vacances, j'ai un autre très gros projet à finaliser : une expatriation - imminente ! Hé oui, en septembre bye bye Toulouse, bye bye la France, je pars passer l'hiver au chaud car je décolle pour six mois pour l'autre bout du monde, au pays du tango, du maté et du soleil : direction Buenos Aires ! Je suis excité comme une puce !
    Officiellement j'y vais pour le boulot, compétences, expérience, toussa. Mais soyons clairs : ceci n'est qu'un fallacieux prétexte... J'espère que tout le monde en est parfaitement conscient. Rhaaaaaa j'aime ma life en ce moment.

    Putain putain putain...

    Bon, faut que je m'active : j'ai mon sac à dos à préparer et un train à prendre.

    Hey, vous savez quoi ?
    C'est les vacances !!!

    15 commentaires:

    1. Je crois que c'est sur des billets sur le lac Leman que je t'ai "rencontré" ! ;-)

      RépondreSupprimer
    2. Bon alors bonnes vacances à notre Toulousain qui va bientôt chercher le soleil dans d'autres contrées :-) Profites-en bien surtout et envoie nous des petites cartes postales-billet de blog pour nous raconter tout ça et nous faire enrager voire saliver :-)

      RépondreSupprimer
    3. Ah lers vacances ! Un mot qui fleure bon et qui resonne davantage certaines années ... Ce billet, plein de soleil, met du baume au coeur ... C'est cool pour toi. Profite bien!

      RépondreSupprimer
    4. Gaudi sait-elle danser le tango au moins? Sinon ce ne sera pas vivable pour elle!!

      RépondreSupprimer
    5. En voilà des projets sympathiques ; tu vois bien qu'il n'y a pas vraiment de quoi déprimer, finalement... Profites-en bien !

      RépondreSupprimer
    6. Comme je te comprends. Cela fait la 4ème année que je passe mes vacances d'été la tête plongée dans la préparation des nouveaux programmes de collège que j'ai hâte d'être à l'été 2013 quand enfin je pourrai réellement me reposer.
      Bonnes vacances !

      RépondreSupprimer
    7. Chic! L'Argentine! Tu vends du rêve là. J'aimerais beaucoup y aller même si les Argentins que je connais me gonflent un peu avec leur dialecte chelou, leurs "vos" partout et leurs conjugaisons pas du tout canoniques (pues seguro ya lo "sabés" y a lo mejor "entendés" bien el voseo).

      J'espère que tu trouveras le temps de nous raconter comment c'est là-bas! Profite bien d'ici là.

      RépondreSupprimer
    8. Avant de t'envoler vers d'autres cieux, on va pouvoir user et abuser de toi avec Glimpse !

      RépondreSupprimer
    9. Plein de bonnes nouvelles après ces périodes de doute. Bonnes vacances

      RépondreSupprimer
    10. Mais heu, qu'est-ce qu'il raconte Fred, on n'a jamais dit qu'on devait abuser ! ;)

      Bon, depuis ce matin la photo que tu as mise en illustration me titille. Ce mec te ressemble je trouve (autant qu'on peut ressembler à quelqu'un avec un chapeau et des lunettes de soleil) mais ta barbe n'est pas brune, me semble-t-il ?! C'est perturbant... (enfin, cela dit, il n'est pas désagréable à regarder, hein ?)

      RépondreSupprimer
    11. Je te souhaite un bel été. Et puis j'ai aussi hâte de suivre tes aventures en Argentine cet hiver!

      (PS : beau bonhomme)

      RépondreSupprimer
    12. Alors, bravo! Bonnes vacances et profites de ce bout de vie qui t'exalte!

      RépondreSupprimer
    13. Tu vas pouvoir t'inscrire chez Expat-blog ! :P

      Ta chambre est prête. On a bien hâte de te revoir !

      RépondreSupprimer
    14. Un post très optimiste qui fait plaisir, profite de ton été de vacances avant de venir par chez moi dans l'hémisphère sud... Petit message perso à Berliniquais, pas de quoi voir l'espagnol d'Argentine comme un dialecte chelou, ça n'est rien de plus qu'une déclinaison supplémentaire du castillan qui ne fait que rajouter du charme à la langue... Que diraient les québecois si on qualifiait leur français de "chelou" ? Besos

      RépondreSupprimer
    15. bonnes vacances à boire du rosé glacé dans les "squats parisiens gauchistes":)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !