• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 13 décembre 2016

    Dix jours

    Dix jours, c'est le temps qui me sépare d'une petite semaine de repos inespéré.

    Oui, inespéré car vendredi dernier, alors que je demandais à ma boss si je pouvais poser ma journée 23 décembre, j'appris que non seulement le 23 on aurait probablement plié boutique vers midi mais que surtout la boutique resterait pliée jusqu'au 2 janvier : "S'il y a un moment où il faut se reposer, c'est bien celui-là", me répondit-elle. Fort bien, fort bien, je n'en demandais pas tant... Cette petite semaine pour me reposer sera la bienvenue.

    Dix petits jours à tenir donc, et qui semblent longs, depuis le mois de septembre dernier. La fatigue s'accumule et l'envie de glander s'accroît en proportion. Heureusement pour moi mon agenda s'allège sensiblement, ce qui va me permettre de procrastiner allègrement.

    Il faut aussi que je fasse mes cadeaux. Je sais déjà à peu près ce que je vais acheter aux uns et aux autres, ce qui est un bon point. Le mauvais point est que je n'ai A.B.S.O.L.U.M.E.N.T pas envie de me traîner dans les magasins bondés de monde, d'attendre, de lutter contre la foule compacte des temples de la consommation et d'entendre les gens râler par ce que, non il n'y a plus ce modèle en rose pistache ; que, non, le modèle 27 pouces écran rétunila et hauts-parleurs quadrizone avec double ampérage anamorphosé en précommande depuis 18 semaines n'est toujours pas arrivé ; et que... bref : ça me gave.

    Une autre chose qui m'angoisse pour les fêtes, c'est la bouffe. Pourquoi se croit-on obligés de bâfrer comme  des gorets à s'en fissurer l'estomac pendant les fêtes de fin d'année ? Pourquoi se sent-on contraints de repousser les limites biologiques de ce qu'un corps humain peut normalement encaisser en termes de calories, de gras et de sucre en un temps record ? Pourquoi se satisfait-on d'avaler en quelques jours cette fantastique quantité de nourriture qui pourrait à elle seule résoudre la question de la faim dans le monde ? Pourquoi ? Je sais déjà qu'après le repas du 24 au soir, je pourrai difficilement boutonner mon pantalon le 25 au matin. Et que la situation sera encore pire le 26... Quant à mon foie, il recouvrera un fonctionnement normal à la mi-mars, si tout va bien. Autant vous dire qu'il est hors de question de faire le moindre bilan sanguin avant avril !

    Quoiqu'il en soit, il me reste encore 10 jours avant de pouvoir me vautrer sans scrupule dans le canapé, traîner en boxer sans culpabiliser de ne pas avoir mis le nez dehors, regarder des séries toute la journée en buvant du chocolat chaud, aller au cinéma voir les quelques films que je n'ai pas encore vus. En un mot : me faire du bien.

    Parce que s'il y a bien un moment de l'année où faut se faire du bien, c'est bien celui-là...  

    3 commentaires:

    1. Je n'aurais que deux mots : "Joyeux Noël !"

      RépondreSupprimer
    2. Pour les courses, je fais tout par Internet dès novembre, comme ça je suis tranquille.
      Pour les repas, on ne se baffre pas mais on se permet des choses plus festives. Sur les 10 invités, une seule de moins de 40 ans donc ce sera calme comme d'habitude et ça nous convient très bien. :)
      Bonnes vacances et joyeux Noël !

      RépondreSupprimer
    3. Pour le bilan sanguin, l'ordonnance est prête, je le fais au plus tard le 23 décembre :)....

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !