• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 19 février 2018

    Un anniversaire, un voyage, des souvenirs et un peu de Nietzsche

    Dans quatre mois tout pile j'aurai changé de dizaine pour atteinte la quarantaine. Diantre, que le temps passe. Et dire que je me souviens encore très bien de la soirée de mes trente, comme si c'était hier. J'en avais d'ailleurs fait un billet que je viens de relire avec une certaine forme de vertige. 

    Ecrire régulièrement depuis tout ce temps donne une profondeur inédite à l'expérience du blog. Se relire, se remémorer, remettre les choses dans leur contexte... Jamais je ne me serais douté de la richesse - et des coups de blues, que peut apporter un journal personnel.

    Changement de dizaine donc, qu'il me faut organiser avec une grande fête, le temps d'un week-end. J'ai déjà une petite idée de ce qu'il sera : simple et convivial. Avec des amis, évidemment. Par bonheur, le mois de juin est propice à de belles journées, ce qui ne devrait pas rendre les choses trop compliquées. Voilà en tout cas un projet auquel il faut que je commence à m'atteler.

    J'en ai déjà parlé ici mais cela fait un moment que je n'ai pas fait de grand voyage et je crois que cette année sera l'occasion de marquer le coup. Là encore j'ai plusieurs idées qu'il me faut concrétiser. Pourquoi ne pas aller en Asie, en direction de l'Indonésie, ou du Cambodge pour aller découvrir de mes propres yeux Ankgor Vat ? Ou bien peut-être reprendre la direction de l'Amérique du Sud pour faire le tour de l'Uruguay que j'avais eu l'occasion d'effleurer lorsque j'habitais Buenos Aires

    En écrivant ces mots, je me rends compte de quelle chance incroyable j'ai bénéficié en y vivant six mois. Là encore, la relecture de ces billets me procure un léger vertige, comme si ce n'était pas ma vie. Et pourtant...

    Prendre les choses en mains, me projeter, j'y vois le signe que tout va plutôt bien en ce moment, que mon esprit est libre pour se préoccuper d'autres choses que le travail dans lequel je réussis enfin à trouver une forme de satisfaction. Il était temps.

    Vivre intensément, comme je l'écrivais en septembre dernier. Vivre pleinement, et mettre chaque opportunité à profit pour faire de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes et revoir celles qui nous sont chères. Oser vivre ses folies également, et les assumer même si elles nous coûtent (ceci est un message subliminal à un lecteur) parce qu'au final elles nous grandissent en nous apprenant sur nous-même, au-delà de toute espérance. 

    Pour conclure ce billet ma foi complètement décousu mais qui a le mérite d'exister, je suis tombé la semaine dernière sur une citation de tonton Nietzsche qui m'a beaucoup interpellé, énormément plu et qui résume à elle seule une grande part de ma pensée en ce domaine :
    "L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à un homme, c'est ce qu'un homme fait avec ce qui lui arrive
     Je vous laisse y réfléchir.

     


    4 commentaires:

    1. Je trouve ça exceptionnel que tu aies tenu ce blog depuis si longtemps. Ça te permet effectivement, de te remémorer tes pensées, tes aventures et mésaventures ... Je n’ai pas cette discipline pour en tenir plus de deux mois, alors je suis impressionné. ;-)

      On attend avec impatience ton changement de dizaine, qui va probablement te rendre encore meilleur. ;-)

      Des bisous,
      Ton ours du Grand Nord.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Il n'est pas tellement question de discipline que de... Ben je ne sais pas quoi en fait.

        Discipline ? Je ne suis pas certain non-plus que ce soit le maître mot. Il faut, mais il suffit d'écrire régulièrement. Une fois par jour, une fois par semaine, une fois par mois... A une époque ce blog était un exutoire, une porte de sortie. Il n'a jamais été question de discipline.

        Patience ? Non, pas vraiment. Un n'ouvre pas un blog pour qu'il ait dix ans du jour au lendemain.

        Et surtout, l'idée première était d'écrire, pour écrire. Non pas de constituer une sorte de photographie de ma vie afin de la relire plus tard. C'est assez étrange.

        Supprimer
    2. Bon, je préfère nettement la citation de Confucius : "L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru." Mais à chacun ses références :) Pour le reste, je te suis à exactement 3 mois près. J'approche donc de la date fatidique mais paradoxalement, j'envisage ce changement de dizaine avec bien plus de sérénité que je ne l'aurais cru. Quoi qu'il en soit, je te souhaite plein de bonne choses, comme à l'accoutumée ! Et profite bien te ta fête avec tous tes amis !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je ne connaissais pas cette citation de Confucius mais je garde une petite préférence pour celle de Nietzsche en ce qu'elle place l'homme au cœur de sa propre vie et qu'elle rejoint une question dont j'ai pratiquement fait l'une de mes devises : "Que feras-tu pour que cela arrive ?".

        Supprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !