• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 30 juillet 2009

    Vacances - Episode 2 : Tambour Major et la Grotte Miraculeuse

    Depuis samedi soir, me voici dans la contrée de la grotte miraculeuse et des moutons, des bigots et bigottes en quête de spiritualité, des processions au flambeau et des gros cierges (certains sont vraiment énoooooormes hu hu), des enfants de choeur et de la Sainte Vierge... Lourdes.

    Lourdes, petit patelin des Hautes-Pyrénées, au pied des montagnes, dans lequel il y a 150 ans une pucelle dont les hormones devaient jouer de vilains tours, aurait vu à plusieurs reprises la Vierge dans une grotte dite "Massabielle" et a réussi le tour de force de le faire croire au monde entier.

    Lourdes et ses 6 millions de pèlerins annuels, dont une foultitude de malades et invalides venus chercher en ces lieux un espoir de guérison... l'espoir fait vivre, et tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir !

    Lourdes et ses rues typiques parsemées de boutiques (les marchands du Temple) aux noms très évocateurs : "La boutique de la grotte" , "Le bon pasteur", "La grotte bénie", "boutique Ste Bernadette"... Boutiques infestées (le mot est faible) de religieuseries au goût souvent extrêmement douteux : saintes vierges en plastique phosphorescent, coucous suisses à l'effigie de Ste Bernadette (je vois pas le rapport, mais pourtant...), statuettes en plâtre rose qui change de couleur en fonction de la météo, assiettes souvenir, cadres en tout genre (j'en ai un dans mes chiottes, du plus bel effet !) et autres cartes postales que même nos amis britanniques nous envient tellement le mauvais goût y est développé avec un talent qui ne cesse de me surprendre !

    Le plus surprenant demeure quand même un objet bien particulier : le chapelet. Non pas celui que vous connaissez sûrement tous, avec ses petites perles de bois ou de nacre et dont on peut se faire un colier (assez en vogue chez les pédés chics bobo il me semble)... Ici on trouve le modèle Mega-King Size. Sans blaguer, je me demande réellement à quel usage est véritablement voué ce genre de matériel, s'il s'agit de chapelets pour prier ou s'ils ne sont pas destinés à d'autres voies nettement moins impénétrables que celles du Seigneur ! On dirait tout simplement un sex-toy... d'assez gros diamètre. Avant de s'enfoncer tout cet attirail dans le fondement je suppose qu'il faut préalablement acquérir une souplesse et une dextérité qui me laissent pantois !
    A quand les godes en forme de Sainte Vierge qui clignote - que l'on pourrait opportunément rebaptiser "sainte verge" ? smileys Anges

    Mais - pour revenir à nos moutons et à mes vacances - bon sang de bon soir, qu'est-ce qu'il fout là bas ? vous demandez-vous sûrement...

    Comme l'an dernier et l'année précédente, je suis ici non pas en pèlerinage, épris que je serais soudain d'une pulsion mystique invincible, mais en tant que professeur de musique dans une session d'été. Si dans l'épisode 1 je me plaignais de la lassitude que me procure le désoeuvrement estival, cet épisode 2 sera en revanche l'occasion de prendre le parti inverse : je croule littéralement ! Même pendant l'année je ne bosse pas autant... Quel comble pour quelqu'un en vacances !

    Et pendant ce temps, mon chéri se dore la pilule au soleil à se bourrer la gueule au champagne sur la plage, tout en dégustant des coquilles St Jacques grillées... Snif... la vie est injuste...

    5 commentaires:

    1. Pire que le chéri qui se dore la pilule... y'en a qui sont au boulot sur Toulouse :(
      Mais euh!!!!
      (C'est limite du blasphème le coup du chapelet non ?? :D)

      RépondreSupprimer
    2. Y'en a aussi qui s'ennuient seuls au labo en attendant la délivrance.
      Quant à tes interrogations sur les ustensiles locaux, je parie que "Sainte Vierge" en japonais, se dit "Geisha".
      Une idée comme ça...

      RépondreSupprimer
    3. Ça existe les ustensiles de décoration intérieure en forme de Sainte Vierge, j'en ai vu. Côté face une vierge tout-à-fait convenable, et côté pile, un gland trigonocéphale tout aussi convenable surplombant un corps drapé voluptueusement...
      Très iconoclaste et blasphématoire, j'adore.

      RépondreSupprimer
    4. @ Nouck31 : Blasphémer moi ? :D
      @ Méchant Chimiste : Et c'est qui qui s'est tapé 3 mois de vacances en début d'année ? Qui ? ;-)
      @ Eric :C'est étonnant, j'en ai pas vu à Lourdes... Va comprendre pourquoi :D

      RépondreSupprimer
    5. Lourdes, c'est le prénom de la fille de Madonna... :D

      Ouééé, bon, je sors...

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !