• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 9 novembre 2007

    Tant va le staracadémicien à l'eau qu'à la fin il nous les brises

    Depuis quelques semaines...
    ...ça a recommencé...
    ...et ca va encore durer.

    Nous sommes vendredi soir et déjà dans les foyers de nos chers contemporains, peut être même chez quelques uns de nos lecteurs, la petite lucarne est en mode "on" sur la première chaine de télévision française, TF1, pour suivre avec l'assiduité d'un bon élève, les aventures trépidantes d'anonymes dont le seul objectif pour les semaines à venir consiste en un challenge hors norme : remporter la Star Académie.

    Oui, cela fait déjà la 7° année consécutive que TF1 réédite l'exploit de nous abreuver de jeunes braillards dont l'ambition démesurée est souvent inversement proportionnelle à leur talent.

    Hier soir, après ma séance de correction de copies qui m'a conduit à une heure avancée de la soirée (mon horloge affichait "00:48" lorsque je levais le nez après avoir mis un poiint final à ma corvée), je décidais de faire un ptit tour d'horizon télévisuel avant d'aller rejoindre morphée. Ma télé s'est directement allumée sur la première chaine qui passait une rediffusion de la quotidienne de la Starac. Et là, j'avoue m'être fait prendre au piège comme un lapin de dernière couvée : j'ai regardé.

    Pour ma défense, je plaiderai une intense fatigue physique et intellectuelle et les rares neurones encore en activité n'ont pas suffit à me faire rebrousser chemin. Je m'affalais donc passivement dans mon canapé et subissais, impuissant, les flots d'images staracadémiesques qui finissaient de me lobotomiser. Je m'attendais à un ennui profond pour ne rien vous cacher mais fus agréablement surpris.
    Non, non, les candidats n'ont pas débattu de la critique de la pensée Kelsenienne ni même abordé la très interessante question des droits de l'homme baffoués à Dubaï au nom d'une honteuse vérité officielle. Non, rien de tout cela... Le jour où TF1 fera concurrence à Arte n'est pas encore arrivé, et il n'y a aucun risque à affirmer sans retenue que ce n'est pas demain la veille.

    Mais alors, qu'est-ce qui a pu rendre cette émission si interessante pour l'auteur de ces lignes, cet être admirable dont les hauteurs intellectuelles ne font aucun doute ? (méééééééééheeeeeu.... )

     Hé bien, deux séquences d'une violence rare ont suffit à mon bonheur. Tout d'abord, un coup de bec asséné par le prof de sport qui, énervé par les absences chroniques de certains candidats aux cours qu'il dispense, leur a laché en pleine gueule " Vous êtes une bande de petits cons ". Pas moins... Violent, frontal, sans concession. Jouissif !
    Quelques minutes plus tard c'était au prof de chant, une espèce de nounours placide et paternel qui, lui aussi exacerbé par l'attitude des candidats leur a simplement dit " vous me gonflez... " sans esquisser le moindre sourire pacificateur. Nettement moins choc, moins cru, mais dans sa bouche cela semblait être, dans son échelle de Richter à lui, d'une magnitude exceptionnellement élevée, frisant la masse critique.


    Hé oui, car ils sont nombreux à s'estimer les élus d'un processus médiatico-mercanle titanesque dont ils ne sont qu'un pion sans importance, intervertible, jetable et remplaçable ad nutum,  et dont personne ne se souviendra d'ici quelques mois, retournant invariablement dans l'anonymat duquel ils n'auraient jamais dû sortir. En attendant ils nous cassent les couillles et les oreilles !

    Certes, je ne suis pas obligé de regarder ni d'écouter... oui... c'est vrai. Mais un petit coté sadique chez moi me conduit inconsciemment vers ce programme que j'adore détester. Allez comprendre !

    2 commentaires:

    1. Bah çà doit être comme bc de Français
      Moi je suis assez contente j\'ai laché l\'affaire après la deuxième année.......
      Je ne  sais même pas qui a gagné l\'année passée ....  c grave docteur????

      RépondreSupprimer
    2. Moi je suis sûre qu\'il y doit y avoir un lien mystérieux entre le staracadémicien et le secrétairacadémicien... Mylène (j\'imagine que mon nom ne va toujours pas apparaître dansle commentaire)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !