• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 12 juin 2008

    Arthur de Pins

    Cela fait un petit moment que j’avais eu l’idée de ce billet qui n’avait finalement pas trouvé l’opportunité de s’éclore sur les feuilles vertes, quoique dépourvues de chlorophylle, de ce blog. Je saisis un moment – rare -  de disponibilité pour épancher ici bas le fruit de mes découvertes bibliophiles en matière de bande dessinée, puisque tel est l’objet du récit de ce soir.
     
    Abonné à Fluide Glacial depuis quelques temps déjà, sont apparues dans les pages de ce magazine, voici déjà plusieurs mois, de nouveaux personnages aux courbes gracieuses qui trouvent peut être leur inspiration chez un Botero sans pour autant tourner à l’embonpoint gracile qui caractérise les traits du Maître.
     
    Les histoires sont celles de jeunes gens qui ont probablement la trentaine, à quelques années prés en plus ou en moins, et tournent principalement autour du sujet qui nous accapare toutes et tous : l’amour et le sexe. (Qui a dit "Ha bon ? Pas moi !" que je le/la giffle ?).
    Ho non, rien de pornographique dans tout cela, bien au contraire. Si l’auteur ne se prive pas de représenter les choses telles qu’elles sont et là où elles sont supposées se trouver (et non, les garçons ne naissent pas dans les choux, pas plus que les filles ne naissent dans les roses), il ne va pas non plus par quatre chemins pour exprimer le for intérieur de ses personnages qui pensent tout haut ce que nous pensons souvent tout bas en rougissant parfois, ou pas...
     
    La plume est crue, ça pique un petit peu au début chez les âmes puritaines mais finalement, c’est comme les bonnes chips : si on trouve ça un peu trop salé au départ, on a tôt fait d’engloutir le paquet sans s’en rendre compte !
     
     
    Le dessin peut également dérouter de premier abord. Je me suis ainsi demandé s’il s’agissait de dessins réalisés par ordinateur, tellement tout cela est formellement léché, le trait précis et finalement relativement épuré. Alors, finalement, oui ! Tout cela est réalisé à l'aide d'une tablette graphique. Cela est-il un critère suffisant pour renier les qualités indéniables du travail de cet auteur ? 

    Car passé les premiers a priori, on se prend très vite au jeu et c’est avec regret que l’on referme le tome que l’on s’empresse de r’ouvrir au hasard n’importe où et de recommencer la lecture avec un plaisir incessant tellement les situations cocasses, les répliques cinglantes, nous rappellent notre quotidien, ou celui de certaines de nos connaissances (non, je ne vise personne !).
     
    Bimbo allumeuse, nymphomane en mal de mâle, matcho de base qui se la joue et se prend râteau sur râteau, fantasmes inavouables et / ou  inavoués… tout passe à la moulinette Arthur de Pins, car tel est le nom de ce talentueux dessinateur dont vous pourrez à loisir apprécier l’univers loufoque sur sa page perso.

    A découvrir sans plus tarder : les deux premiers tomes de "Péchés Mignons" - dont sont extraites les illustrations reproduites sur cette page - chez tous les bons libraires.
     
      
    Bonne lecture !

    2 commentaires:

    1. chimiste-méchant12 juin 2008 à 16:28

      Un autre exemple ici, tout en bas du billet :
       
      http://blog.matoo.net/index.php/archives/2007/12/15/thank-god-im-a-fag/
       
      L\'article sur le "jeune cadre" extrait de Fluide Glacial vaut lui aussi le détour.
      Bonne lecture !

      RépondreSupprimer
    2. J'aime beaucoup. Contrairement à toi, ce n'est pas dans Fluide Glacial que je l'ai découvert mais dans... Spirou. ;)
      Il a été le compagnon d'une autre dessinatrice de grand talent: Laurel (qui blogue aussi).

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !