• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 8 août 2008

    Bon bé voilà...^^


     

    Hé bien hé bien, il faut croire que les fées de l’inspiration divine se sont à nouveau penchées sur mon lit douillet ces dernières nuits car voici que les doigts me démangent et plutôt que de les laisser s’adonner à des tâches d’une rare indignité qui ferait rougir le plus polisson d’entre vous, je préfère les laisser gambader allègrement sur le clavier de mon ordinateur au grès de ce que mon subconscient veut bien leur dicter. Oh, ils ne sont pas trop engourdis en cette période estivale propice chez moi non pas aux loisirs maritimes des pâtés de sable et de la bronzette à tout va, mais davantage à la rédaction de la thèse que je m’efforce de faire progresser en vue d’une soutenance que j’espère prochaine. Par conséquent ils cavalent avec une belle jovialité et je dois parfois leur tirer un peu la bride car, dans leur entrain volage ils frappent des incongruités difficilement déchiffrables même par mes yeux experts. Péché de jeunesse me direz-vous.

     

    Un petit nombre d’entre vous s’enquiert régulièrement de vive voix de la santé de « Bubulle ». Oui, vous vous souvenez ? Le poisson télescope aux yeux globuleux que mon frère m’a offert pour mes 30 ans et qui a passé une semaine dans une bonbonnière convertie en aquarium de fortune le temps que Ptitcréole m’en prête un ? Ma belle sœur était toute étonnée qu’il soit encore en vie ! Non, pas le Ptitcréole enfin ! Je parle du poipoi !! Car, oui, Bubulle va bien ! Il va même très bien et frétille de toutes ses nageoires dans son aquarium. La preuve en image :

     


     

    Vous le voyez, il se porte à merveille et navigue gaiement dans son environnement aquatique, entre les racines des plantes qui purgent l’eau des vilains nitrates (boooooooh les vilains !). Il s'amuse même depuis quelques jours seulement à faire coucou à travers le trou du gros caillou mosé en plein milieu de son biotope. D’ailleurs, il faut que je précise tout de suite que Bubulle ne s’appelle pas Bubulle… Non ! Mettons tout de suite fin à cette mascarade dont Bubulle pourrait légitimement s'offusquer. Souvenez-vous il y a quelques temps je lançais un grand sondage qui a mobilisé un bon tiers de la planète puisque le compteur totalise le nombre astronomique de 6 votes (ahem…), sondage dont l’objet était de vous demander de quel nom affubler notre cher Bubulle. Finalement, c’est Wasabi qui l’a emporté à la majorité relative de 1/3 des voies  (oui, donc 2 votes pour Wasabi… Quand je parlais d’interactivité, vous comprenez maintenant ce que je signifiais…). Et chose la plus extraordinaire, Bubulle, enfin, Wasabi n’est plus tout seul. Siiiii !! Je ne lui ai pas acheté de petit compagnon qui pourrait frétiller tout de go avec lui, quoique l’idée m’ait traversé l’esprit une fois ou deux (non, pas craquer, pas craquer…), mais un beau jour, alors que je venais nourrir le fauve, un bidule noir accroché à l’une des parois de l’aquarium retint mon attention. Tient donc, mais qu’est-ce que ce bidule ? Et approchant mon nez de la vitre, je découvris ça:   

     

    un escargot !

     

    Je suppose qu’il avait élu domicile dans le gravier disposé au fond de l’aquarium et que faute d’eau il s’était mis en hibernation ou un truc de ce genre (oué, je sais que ça hiberne pas les nescargots…) et que la présence soudaine d’eau pure en abondance à réveillé son neurone mis en dormance et Pof ! Hop là coucou la compagnie !! Me voilà donc partageant mon doux foyer avec un poipoi aux yeux globuleux répondant au nom de Wasabi, et un gastéropode un peu associable (oué, il n’est pas très bavard…) que Anne et Bruno on eu le privilège (.. ??...) de baptiser eux même (bah, ça leur a fait tellement plaisir) du doux prénom de Gary, en hommage Gary, l’escargot de Bob l’éponge, le seul escargot qui miaule... (on vous expliquera plus tard…). Sauf que mon Gary à moi il miaule pas du tout, et quelque part c’est tant mieux !

     


     

    Meow ?

     

    2 commentaires:

    1. chimiste-méchant10 août 2008 à 20:24

      Si tu commences à baptiser tes pensionnaires, tu n\'as pas fini !Nous, on a renoncé devant l\'ampleur de la tâche et le principe de non-discernabilité des hamsters roborowsky.P.S. Le jour où ton escargot miaulera, il va te falloir investir dans des boules Quiès. surtout s\'il a la bonne idée de faire des petits... (Il est tout seul, penses-tu ? Ne te réjouis pas trop vite... C\'est assez bizarre ce genre des bestioles... On a vu pire dans les aquariums à la maison !)

      RépondreSupprimer
    2. Ca nous a fait effectivement très plaisir de choisir le nom du nescargot, et on ira même jusqu\'à dire qu\'on est prêts à devenir les parrain et marraine de Garry, s\'il n\'est pas trop turbulent ^_^
      Improbable?!!! L\'aventure continue...

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !