• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 13 août 2008

    Deuil - In Memoriam Gary...

     

     

    Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs,

    reprenez avec moi tous en coeur

     

    J'ai une nouvelle épouvantable à vous annoncer...

     

    GARY est décédé !

     

    Non, ce n'est pas une plaisanterie, je n'ai hélas en de tels moments pas le coeur à la gaudriole. Anne et Bruno, soyez forts et pleurez avec insistance feu votre filleul(le?) dont la mémoire se trouve à jamais inscrite au Panthéon des gastéropodes, quelque part entre Jean Cocteau et Carlos. Sa coquille inerte fait désormais partie des gravillons qui jonchent le parterre de l'aquarium dans lequel Wasabi fait des bulles, mais on sent bien que le coeur n'y est plus...

     

    En guise d'éloge funèbre, laissez moi vous narrer les dernier jours de Gary l'escargot et comment il mourrut dans un funeste élan d'héroïsme triomphal.

     

    Lundi matin, après avoir passé l'aspirateur dans sa coquille et s'être fait une petite mise en plis (Gary était très coquet...), Gary s'adonnait à son passe temps favorit : bavouiller sur les parois de l'aquarium qui l'abritait et à dévorer gouluement les algues qui s'y développent. Wasabi qui passait par là l'entretint un instant de la situation préoccupante en Georgie et lui demandait son avis sur le soutient affiché au Président Saakachvili par le peuple Georgien. Wasabi, féru de politique internationale depuis qu'il a découvert Arlette Chabot, pense lui que la voie diplomatique est certainement la meilleure solution au conflit et que la Cour Européenne des Droits de l'Homme a tout à fait raison lorsqu'elle recommande à la Russie de s'abstenir de toute mesure susceptible de menacer la vie ou la santé des populations civiles en Géorgie. Gary, assez peu interressé par le sujet (lui son truc c'est davantage L'île de la Tentation...), émit un baillement désobligeant, et laissant Wasabi disserter tout seul dans son coin, prit le chemin des grosses feuilles vertes qui surnagent à la surface.

     

    Gary était en route lorsqu'un grondement sourd mit en vibration tout l'aquarium. Une lueur bleue envahit tout d'un coup l'angle ouest et une horde de Glövix déboula, propulsés d'une autre dimension par une faille spacio-temporelle. Or, quiconque a déjà cotoyé un Glövix sait que ces petits êtres sont particulièrement rigolos et qu'à moins de les revoyer illico-presto chez eux, la crise de rire - souvent mortelle - est hélas inévitable.

    N'écoutant que son courage, Gary fouilla dans sa coquille et s'empara vigoureusement d'un épluche patates qu'il brandit sous le nez des Glövix déjà hilares.

    " - En garde vils coquins ! Si vous ne voulez point vous faire occire, rendez-vous séance tenante ! " lançat-il de sa voix la plus sévère. Ce à quoi les Glövix répondirent par un fou-rire à s'en frapper les cotes.

    - Hé ho, tu connais celles des deux vaches ? Alors, c'est deux vaches dans un garage qui scient de l'essence, et y'en a une qui trouve un clou dans sa buche d'essence qu'elle scie et l'autre dit " ah tiens c'est bientot pâques".

    Gary, dont le sens de l'humour était particulièrement affûté, contint un éclat de rire qui eu pu être fatal. Conscient de la gravité de la situation et que le déstin du monde était entre ses mains (c'est une image), il avança d'un pas, agitant son épée de fortune sous le nez des Glövix (la aussi, c'est une image) :

    - Rendez-vous bande de nases ! Vous êtes cernés !! Allez, houste, du balais, rentrez chez vous maintenant, on a assez rigolé comme ça, hop hop hop !! "

    Alors qu'un petit nombre de Glövix commençait à reprendre le chemin de leur vortex spacio-temporel - quoiqu'ils soient effectivement très très rigolos, les Glövix savent aussi être relativement raisonnables - un petit malin prit la parole juste avant de sauter dans le vortex qui se referma juste derrière lui :

    - Hey, tu connais celle des deux sous-marins ? Ben, alors c'est deux sous-marins dans un arbre qui mangent des chaises. Soudain deux oeufs au plat arrivent et leur disent " vous venez tailler la bavette ?" et les sous-marin répondent " on peut pas on va chez le coiffeur ".

    Gary ne comprit pas tout de suite ce qui lui arrivait. Une convulsion, puis deux, puis un étouffement suivi d'un étirement magistral des zigomatiques prolongé par un cri entrecoupé de spasmes qui résonnèrent dans tout l'aquarium au point que Wasabi dût se bouchez les branchies avec du gravier : l'héroïque Gary était mort de rire... au propre comme au figuré.

    - Hargh, les salauds, ils m'ont eu... déclama Gary dans un dernier souffle.

    Wasabi, dont la mémoire est celle d'un poisson rouge - 4 secondes - avait déjà tout oublié et vaquait à broutiller des racines comme si de rien n'était.

    Gary, dont la gradeur d'âme n'avait d'égal que .... heu ... ben... oué, ho, ça va hein ! Bref, le courageux Gary a péri pour une cause noble : préserver la Terre et l'Humanité d'une invasion de Glövix qui aurait pu conduire à la dévastation du monde. Si !

     

    Et voilà, vous savez tout.

     

    Quoi je raconte n'importe quoi ? Mais, puisque je vous dis que c'est vrai...

    Votre incrédulité me déçoit beaucoup...

     

    Mais MOI je SAIS que c'est la vérité ...

     

    Nananère !

     

    4 commentaires:

    1. Cette homme est fou mais snif pour le petit Gary quand même :(

      RépondreSupprimer
    2. Mais c\'est horrible! quel héros ce Gary, quand même. Comme quoi, il fallait le continuer ce blog (surtout maintenant que j\'ai le temps de le lire... mais c\'est vrai que ton timing de thèse doit maintenant moins te permettre d\'y écrire longtemps : on n\'a mal synchronisé nos thèses!). Mais faudra bien qu\'on ait des nouvelles oversees, nous!

      RépondreSupprimer
    3. Quelle déception pour nous que la perte prématurée de notre cher filleul! Promis, nous serons forts, même si cette annonce a de quoi anéantir n\'importe quel glüxkonnien enfourchant une bicyclette à roues carrées pour dévaler une pente marécageuse dont l\'inclinaison idéale est la tangente du carré de l\'hypoténuse lorsque toutes les conditions météorologiques sont réunies. En résumé, ne t\'inquiète pas, nous tiendrons le coup!

      RépondreSupprimer
    4. la-mi-ré-mi-sol-mi
      la-mi-ré-mi-la-mi
      do-si-la-sol-si-mi
      la-mi-ré-mi-la-mi...

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !