• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 28 octobre 2011

    Bienvenue en Shadokie

    Pour des raisons administratives il m'a été demandé l'autre jour d'entrer en contact avec un Éminent Professeur d'une Éminente Université Parisienne précisément localisée à Paris et qui accueille sur l'un des piédestaux du savoir que le Monde lui envie un Éminent Professeur, celui-là même avec qui je devais me mettre en relation.

    Contacter un enseignant dans n'importe quelle Université est d'une facilité enfantine. Il suffit pour cela de consulter le site internet de l'établissement en question pour obtenir en quelques clics les coordonnées professionnelles désirées. Normalement. Mais pas pour cette Éminente Université Parisienne. Car au bout de quelques minutes de surfage il fallut me rendre à l'évidence : d'adresse mail point il n'y avait. Sinon un vilain numéro de téléphone qui tombait chaque fois dans le vide.

    Ni Ga ni Bu une ni deux, je procède autrement et appelle directement l'accueil général de cette Éminente Université. Là au moins, pensais-je candidement, on me donnera les renseignements attendus.
    - Éminente Université Parisienne bonjour ?
    - Bonjour Madame, je cherche à entrer en contact avec un Éminent Professeur de votre Éminente Université Parisienne. J'aurais besoin de son adresse mail s'il vous plait.
    - Je suis navrée Monsieur, je ne suis pas autorisée à donner ce genre d'information par téléphone.
    - ? ? ? [moment d'hésitation] Mais je veux seulement une adresse mail professionnelle !
    - Je suis navrée Monsieur, je ne suis pas autorisée à donner ce genre d'information par téléphone. Il faut vous adresser à la Direction Générale Des Gens Qui Donnent Des Information Super Secrètes. Voulez-vous que je vous mette en contact ?
    - Oui s'il vous plait.
    Quelques mesures de Vivaldi plus loin (environ Bu-Ga), quelqu'un décroche dans le bureau de la fameuse DGDGQDDISS :
    - Direction Générale Des Gens Qui Donnent Des Information Super Secrètes de l'Éminente Université Parisienne bonjour ?
    - Bonjour Monsieur, je cherche à entrer en contact avec  un Éminent Professeur de votre Éminente Université Parisienne.
    - Je suis navré Monsieur, je ne suis pas autorisé à donner ce genre d'information par téléphone.
    - [nouveau moment d'hésitation] J'aurais seulement besoin de son mail professionnel pour organiser un jury de thèse...
    - Envoyez un mail à ma collègue. Vous aurez une réponse dans l'après midi.
    - Merci Monsieur.
    Envoyer un mail pour obtenir des coordonnées mail ? Ben voyons, quoi de plus logique ?
    Je rédige donc un courriel très policé bien comme il faut et sollicite toute la bienveillance de la gentille destinataire de ce courrier afin que, de ses doigts de fées et du haut de sa licorne arc-en-ciel, elle lève enfin le voile de ténèbres qui s'abat sur le petit monde de la Forêt Magique et m'envoie les coordonnées mails professionnelles de cet Éminent Professeur
    Une fois fini j'envoie le tout à Madame-DGDGQDDISS@ÉminenteUniversitéParisienne.fr et croise les doigts en attendant.

    Quelques heures plus tard (un peu moins que Zo Meu), un message de la DGDGQDDISS arrive dans ma boite.
    Première surprise, c'est non pas Madame mais Monsieur qui m'écrit.
    Deuxième surprise, hé bien voyez plutôt la réponse :
    Monsieur,
    Comme suite à votre message,
    Vous trouverez ci-joint le numéro de téléphone de Monsieur l'Éminent Professeur de notre Éminente Université Parisienne (...)
    Cordialement
    Monsieur de la DGDGQDDISS
    Et pendant ce temps, les Shadoks pompaient...

    23 commentaires:

    1. Tuurais peut-être eu meilleur temps de le chercher directement ici:
      http://www.bearwww.com/pages/profile.php?id=1154615&nick=professeurmur&room=no&frames=no
      ^^

      RépondreSupprimer
    2. Oui très beau! Dans le même registre j'essaye (en vain) de résilier deux noms de domaine chez hébergeur 1&1 (mauvaise pub) depuis plus de trois mois et pendant ce temps là, les prélèvements bancaire et bien, ils prélèvent!

      RépondreSupprimer
    3. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué lol!!!!

      RépondreSupprimer
    4. Objectivement tu es dur quand même car quand on y regarde de plus près, tu as demandé à chaque fois l'adresse mail et on t'a répondu que l'on donnait pas ce genre d'information et pour preuve on t'a donné le n° de téléphone. Donc si dès le départ tu avais demandé le n°de téléphone hein ? lol.

      RépondreSupprimer
    5. Et tu crois que tu vas l'avoir au bout du fil comme ça... juste pour lui demander son adresse mail professionnelle ?
      J'attends le prochain épisode avec impatience !

      RépondreSupprimer
    6. Mais ce n'est pas fini ! Au téléphone, l'assistante de l'Éminent Professeur te fera répondre à l'énigme du Sphinx pour pouvoir ensuite traverser les Monts Brumeux en compagnie de deux Hobbits et qu'enfin tu essaye d'arracher l'épée d'Arthur de son socle de pierre. Ou quelque chose comme ça...
      Courage petit Padawan.

      RépondreSupprimer
    7. Ben moi qui pensais que ma vie était parfois compliquée... je crois qu'en fait, ça va aller !

      RépondreSupprimer
    8. Le titre colle parfaitement en effet ! :-)
      Par contre, une erreur s'est glissée dans le texte, et c'est sans doute pour ça que tu l'as raturé : car c'est dans l'ancien système de comptage qu'on disait "ni Ga ni Bu", mais avec la nouvelle méthode ce serait plutôt "ni Bu ni Zo", non ? Peut-être faudrait-il trouver un éminent professeur pour lui poser la question...

      RépondreSupprimer
    9. Moi qui croyais qu'à mon boulot, c'était compliqué et "hard" de dégoter un renseignement, bin je vais peut-être revoir mon jugement ! Quoique...

      RépondreSupprimer
    10. Au moins cela donne à écrire un très bon billet !

      RépondreSupprimer
    11. Ils sont tordus là-bas. On est à des années lumière de ce que je connais des universités canadiennes, où les plus grandes pointures sont accessibles en deux clics depuis leur page perso (avec photos de vacances et du chien).

      RépondreSupprimer
    12. Mais, c'est l'administration française, ça !

      RépondreSupprimer
    13. Ah ah ah !!! l'absurdité n'a pas de limite...
      hier je suis allé déposé un dossier personnel pour une demande de financement afin de poursuivre une formation... Plus de deux mois que je cours à droite et à gauche pour obtenir toutes les autorisations, devis, programme de formation mais aussi centre de formation et calendrier de formation.... J'arrive donc dans le centre, la dame, un vrai cerbère me reçoit à l'accueil, je suis le premier, elle examine avec attention mon dit dossier et me dit, "c'est bien il est complet, mais il est irrecevable !"
      Etonné, je demande la raison de ce refus bien évidemment !
      "Monsieur il y a une rature à cet endroit (de son doigt elle pointe l'erreur commise par une personne de ma direction pour l'autorisation d'absence...)".

      Résultat des courses, tout est à refaire avec de nouvelles dates, de nouveaux programmes, de nouveaux devis et bien entendu, une nouvelle attente...

      On finit par ce demander pourquoi j'étais à Rangueil la semaine dernière hospitalisé suite à une crise cardiaque...

      Vive eux !! sans eux on n'avance pas !!

      Bon week end !

      Jj

      RépondreSupprimer
    14. Pourquoi ça ne m'étonne même pas ?
      Et tenter ta chance en envoyant le mail à nom.prénomdel'éminentprofesseur@ÉminenteUniversitéParisienne.fr ? Si on te demande comment tu as obtenu ladite adresse, tu pourras toujours dénoncer la fille de l'accueil. Il y a quand même un truc qui m'échappe : cette information, c'est comme un numéro de téléphone professionnel, c'est public, non ?

      RépondreSupprimer
    15. L'Administration est devenue une usine à pomper de la patience.

      RépondreSupprimer
    16. Essaies plutot d'avoir son mail par le biais
      d'autres collegues/membres du jury qui travaillent
      dans le meme domaine et dont tu connais les
      mails/que tu frequentes...

      RépondreSupprimer
    17. C'est la marque de fabrique de l'administration française :o)

      RépondreSupprimer
    18. Il n'y a pas de mauvais ouvriers, il n'y a que des mauvais patrons!
      On sait par qui l'entreprise " "Etat" est dirigée, par un "patron" qui n'a qu'un seul objectif, la détruire!!
      Les "petits fonctionnaires" ne font qu'appliquer les consignes qui viennent d'en haut sous peine de sanctions...

      RépondreSupprimer
    19. Tu sais qu'on peut envoyer des SMS sur des téléphones fixes ? Avec une Madame qui te lit le texte que tu as envoyé... ça te permettrait de lui envoyer un mail sur son téléphone, en somme...

      RépondreSupprimer
    20. Tant que ce n'est pas le vilain numéro de téléphone du début qui tombait dans le vide....

      RépondreSupprimer
    21. Ben, à mon avis, c'est justement celui-là, ce qui est encore plus poilant... (et il s'y connait en poil le TM)

      RépondreSupprimer
    22. Faudra que je pense, un jour, à te raconter comment se déroule une inscription en 5e année dans cette Eminente Université Parisienne.
      Si tu te souviens de l'épisode "La maison qui rend fou" dans Les Douze Travaux d'Astérix, alors tu as déjà un embryon d'idée... ;)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !