• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 4 octobre 2011

    10 Choses qui me foutent en rogne

    Il y quelques temps FalconHill m’a fait suivre une nouvelle chaine : Quelles sont les 10 choses qui me foutent en rogne ? J'avais promis de répondre rapidement mais entre une chose et l'autre, bon, je vous fais pas un dessin. 
    Alors sans plus tarder, hop, mon top 10 du foutage en rognerie tambour majoresque :

    1/ Les voisins qui font du boucan à toute heure du jour et surtout de la nuit.  Je suis un ayatollah de la quiétude inter-foyers. Oui, chacun est libre de faire tout le bruit qu'il veut chez lui. Il peut se promener à poil en chantant du Gloria Gaynor en Islandais, regarder les pires crétineries télévisuelles en mâchouillant du pop-corn, je m'en fous, tant que je n'en perçois pas le moindre millième de décibel.

    2/ Les gens qui racontent n'importe quoi à tout bout de champ et qui trouvent un auditoire pour les croire. La désinformation, les faux raccourcis, les approximations abusives qui transforment une parabole en contrevérité, ça, c'est un truc qui me fait monter dans les tours.

    3/ Les lèche-culs. Je supporte pas. Je m'en étais déjà plaint il y a un an. Ça n'a pas changé, je les exècre toujours autant. Rien que d'y penser j'ai envie de frapper le chat cogner le mur.

    4/ Le manque de logique des gens. La bonne logique cartésienne. Ainsi que je l'avais déjà dit chez l'Autre Fred, devoir expliquer l'évidence ou me trouver confronté à une réponse qui n'est pas logique dans la conversation, surtout quand j'ai raison et que l'autre n'admet pas son erreur de raisonnement, ça m'insupporte. Car on est rapidement conduit à une impasse du dialogue.

    5/ M'apercevoir, le matin alors que j'ai la tête dans le cul, qu'il n'y a plus de café. Et, pire encore, me rendre compte en fouillant dans le placard, que je n'en ai pas un paquet d'avance... En général ce genre d'événement annonce une journée de loositude intégrale.

    6/ Les gens qui prennent tout leur temps à la caisse du supermarché. Je suis sûr que vous les haïssez aussi ceux là. En général le tapis roulant est littéralement englouti sous une montagne de provisions hétéroclites, du gel douche à la banane au gigot d'autruche surgelé en passant par des produits cosmétiques dont vous ignoriez qu'ils eussent la moindre utilité, frisant parfois l'irrationnel (mais pourquoi ces 18 paquets de fromage rappé premier prix que c'est même pas du vrai fromage ??) et qui s'en cognent pour environ 280 Euros. Le clou du spectacle c'est d'assister à l'emballage méticuleux de chaque paquet de piles, boite de thon à l'huile et autre pizza surgelée, avec la méticulosité d'un archéologue et la lenteur d'une limace neurasthénique. Et pendant ce temps, la file dans la quelle vous êtes attend, attend, attend...

    7/ Les extrémistes de la bouffe bio. Ceux qui voient dans le bio l'arme absolue contre tous les maux de la terre et qui, surtout, ne comprennent pas que une culture bio ne signifie pas une culture sans engrais ni produit phytosanitaire (les fameux pesticides dont on ne sait plus tellement à quoi ils correspondent), les mêmes qui, réciproquement, vilipendent toutes dents dehors cette agriculture extensive qui, à les en croire, est l'incarnation du mal absolu. Le bio, je n'ai rien contre, je crois même qu'il y a de très belles choses à réaliser, mais qu'il y a encore beaucoup de progrès à faire, à beaucoup de niveaux. Si seulement c'était vraiment meilleur. Si seulement c'était vraiment sain sans doute possible... Juste pour un exemple, on ne sait pas traiter sans produit antifongique chimique (donc interdit sur culture bio) le bacille du charbon du blé, hautement toxique pour l'alimentation humaine (voir ici page 4, et  ici). Bon, j'arrête là, je vais m'énerver.

    8/ Un ordinateur qui plante. C'est tout con, ça nous est tous arrivé, probablement au moment le plus saugrenu. Comme ça, hop, sans crier gare, un joli plantage en bonne et due forme. Ça énerve. Et rien ne sert de le frapper, il nous le rendrait au centuple.

    9/ Isabelle Giordano. Me demandez pas pourquoi, la voir ou l'entendre m'exaspère. C'est simple, je peux pas. Comment vous dire les choses clairement : je la trouve conne.  En fidèle de France Inter, je peux vous dire que 10 ans de présence radiophonique m'ont laissé le temps de mûrir mon aversion, ce n'est pas une folie passagèreCorto).

    10/ Ne pas trouver de place libre pour ranger mon Vélib VélÔToulouse (oui, je sais, ce nom est d'une laideur sans borne). Rhââ, ça c'est le truc ultime pour me faire râler ! Passer 10 minutes à chercher une station pour pouvoir poser mon vélo et, au final, mettre autant de temps - voire plus - qu'à pied... Vous savez ce qui arrive à Bruce Banner lorsqu'il s'énerve ? Ben moi c'est pareil, la couleur verte en moins. Dans la même veine, j'éructe de rage lorsque les utilisateurs de VélÔToulouse (je m'y ferai jamais) ne signalent pas un dysfonctionnement en retournant la selle et qu'on se retrouve à devoir en changer parce que ce n'est qu'une fois monté dessus qu'on s'aperçoit que le cycle est hors d'usage, perdant ainsi des minutes précieuses, surtout lorsqu'on est à la bourre le matin. Parce que, entre nous, ça coûte quoi de retourner la selle d'un vélo qu'on vient de poser et que l'on sait en panne putain de bordel de merde ? Hein ? HEIN ????

    Opffffffff vite, après une telle montée de moutarde, je vous propose quelques instants de méditation transcendantale :


    Maintenant que la paix et l'harmonie sont revenues dans nos esprits tourmentés, et comme je suis joueur, je vais demander à Lui, Lui, Lui, Elle et Elle de nous raconter ce qui les met en rogne.
    Sinon vous, c'est quoi le truc qui vous met en rogne ?
    Et on reste zen !

    20 commentaires:

    1. Finalement, a y regarder de plus près, tu n'es pas si "bonne pâte" que ça!!^^

      RépondreSupprimer
    2. Après lecture de ce billet, je pense que tu aurais ton nom dans la rubrique "faits divers" avec mes voisins ^^. Mais pas de soucis, si un jour tu venais à faire une escapade dans l'Est, je leur dirais de faire le plus... euh non.. le moins de bruit possible.
      Et pour ce qui est des ordinateurs qui plantent, je te comprends. Rien de plus énervant que ça ! D'ailleurs serais-tu possesseur d'un instrument de la pomme pour éviter ces désagréments ? :D

      RépondreSupprimer
    3. Bouh, ça va être dur... de faire le tri !
      Bon, je relève le gant (et adopte Vélouse, je te jure que c'est moins moche comme mot :-)) et vive ta moutarde !

      RépondreSupprimer
    4. Mes voisins fument sur leur terrasse, impossible en été d'ouvrir la fenêtre sans être asphyxié...

      Pour le bio, avant je partageais ton exaspération, puis j'ai lu ça : "Toxic : Obésité, malbouffe, maladies... Enquête sur les vrais coupables" de William Reymond. On n'en sort pas indemne et le bio a fait une grande entrée dans ma vie.

      Alors c'est sûr que ce n'est probablement pas tout le temps idéal, qu'il y a beaucoup de resquilleurs et que cela n'empêche pas l'ajout de tout un tas d'additifs chimiques (trouver du jambon bio sans sirop de glucose est une gageure), mais c'est, je crois, le plus souvent un moindre mal.

      RépondreSupprimer
    5. Vu comme Glimpse aime râler, je me demande si tu aurais pas dû doubler le chiffre avant de lui refiler la chaîne ! :-)

      RépondreSupprimer
    6. Ahhh ! Grand sujet que celui-là...
      Perso, la pression monte en face du ou de la (je ne mets pas d'adjectif sinon, je me connais, je vais exagérer...) à l'ego surdimensionné qui se regarde le nombril et se prend pour le pote de (rayer les mentions inutiles) Obama, le Pape, Sarkozy, Dieu, Lady Gaga ou le maire d'Eu. C'est généralement un homonyme du dernier cité, souvent sectaire et borné et c'est peu de dire que je lui rabattrait bien son caquet à coup de genoux dans le menton.
      Le reste, je gère mieux... ouf !

      RépondreSupprimer
    7. tu devrais te permettre quelques séances avec moi de bouddhisme, cela te permettrait de relativiser, il y a plus grave dans la vie que toutes ces choses... Et même le plus grave, aborde le avec séreinité !! Par contre, j'ai bien aimé pour VélÔToulouse que tu dises que c'était un nom d'une laideur sans borne, si je ne m'abuse, n'habitant pas Toulouse, je crois justement que ce sont des bornes qu'il y a pour les ranger une fois utilisés... tu as fait fort, de café comme on dit, même quand tu n'en as plus ! Allez, je vais aller ronfler un peu, histoire de déranger les voisins qui claquent continuellement les portes et gueulent après leurs mômes quand encore ils ne les tabassent pas !! Au fait, ce matin mon PC était planté, j'ai récupéré les connexions qu'à 18h30... en pleine Zénitude !
      Bises
      Jj, le bel homme de ton commentaire ! (rires)...

      RépondreSupprimer
    8. @ Nigloo : Héhé, être bonne poire ne signifie pas non plus être totalement amorphe ;)

      @ JM : Pour les voisins, aucune hésitation : je me déplace et s'ils ne sont pas trop cons ils baissent d'un ton lorsque cela se produit (heureusement rarement, pour eux comme pour moi). Et non, je ne suis pas encore converti à la pomme ; pour l'instant je reste PC et, contrairement à la rumeur, je ne trouve pas que ça plante autant qu'on veut bien l'entendre dire. D'ailleurs un Twitt de Virgile de l'autre jour disait que son Mac venait de planter en plein bootage de disque. Comme quoi, personne n'est vraiment à l'abri.

      @ Nekkonezumi : Vélouse, j'aime moyen. Outre la consonance en "ouse" qui me fait penser à "tarlouse" (oué, même si il ya toujours au moins 2 pédales dessus, parfois 3 ahem...), le coté "lose" n'est pas très positif. Le vélo, c'est la liberté !
      ♫♪♪A Toulouse à vélo, on dépasse les autos...♫♪♫♪ Ou on se fait écraser par les bus, aussi.

      @ Loup : En fait, je me suis demandé si c'était vraiment la peine de le lister, vu qu'il sait très bien râler tout seul. Mais pour le coup je me suis dit que ça lui ferait une excellente occasion de râler pour rien :D

      @ Krn : Et investir dans un punching-ball sinon ? ^^ Les qui-sont-les-meilleurs-amis-de-tout-le-monde et vas-y-que-je-te-tape-dans-le-dos m'exaspèrent aussi. Avec moi ils n'obtiennent rien sinon mon mépris.

      @ Jj : T'inquiète, je gère plutôt pas trop mal. L'écriture et le sport sont de très bons catalyseurs et exutoires. Un PC qui plante, en soi, ce n'est pas grave. Sauf que lorsque ton temps est millimétré et que l'ordi est ton unique outil de travail, il y a de quoi avoir envie de lui défragmenter le disque à la scie circulaire... ^^

      RépondreSupprimer
    9. Pour le deux ferais tu allusion à un certains twittos? ^_^

      RépondreSupprimer
    10. @ Seb67 : Ben non. Pourquoi, tu pensais à qui ? :D

      RépondreSupprimer
    11. Comment?! Tu n'es pas un lèche-cul?!??? Quelle déception…

      RépondreSupprimer
    12. "Loositude intégrale", j'adore ;-)
      Le coup de l'ordi, je viens de vivre : deux jours après mon arrivée sur l'île où je devais travailler intensément pendant 15 jours, mon portable a mouru. Mouru, mouru ? Vi, complètement mouru. Mais le pire, c'est d'avoir ensuite dû trimballer ce poids mort au retour.

      RépondreSupprimer
    13. Me souvenir de trucs qui m'ont mis un jour en rogne !
      Ça, ça me met en rogne !
      :(

      RépondreSupprimer
    14. Au fait c'est Falcon et non FlaconHill !!!
      :))))

      RépondreSupprimer
    15. @TM : non, je ne m'abaisserai pas à salîr pour des millénaires ton blog avec son pseudo :D

      RépondreSupprimer
    16. @ Ditom : Si si, mais au sens propre seulement :)

      @ Deef : Et il a pas ressuscitu ? Même avec du rhum millésimé ? :))

      @ Gildan : Corrigé ! C'est mon coté dyslexique...

      @ Seb67 : Même si je te refile les coordonnées du bellâtre vu chez Glimpse ? ^^

      RépondreSupprimer
    17. Pour info, la dernière image de ton moment de "zénitude" vidéo, c'est l'illumination des chutes du Niagara depuis la partie Canadienne (les American Falls en l'occurence). L'illumination n'a lieu que l'hiver, après 20h pour qu'on voit bien les lumières, et quand le soleil se couche là-bas, ben tu passes de -13 à -26°C... du coup la "zénitude" est toute relative (j'ai jamais vu un bonze méditer à moitié à poil par -26°).

      RépondreSupprimer
    18. Je partage ta liste de 1 à 8 : je n'ai rien contre Isabelle G. (par contre je foutrais des claques à Daniela Lumbroso, t'imagines pas à quel point, tellement elle est mauvaise) et je ne fais pas de vélo.

      RépondreSupprimer
    19. Tu as le droit de cogner le mur,mais interdiction de frapper le chat.

      RépondreSupprimer
    20. @ Kingluther : Beaucoup de choses à apprendre encore tu as.

      @ Glimpse : Des 8 miennes plus les 10 tiennes, on est à 18... allez un petit effort pour atteindre la vingtaine ? ^^

      @ Nachu : T'inquiète, c'était pour la figure de style seulement :)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !