• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 12 février 2012

    Cauchemar sur pattes

    Il n'y a pas à dire : avoir un chat c'est super cool. Depuis maintenant sept mois que je vis chez l'un d'entre eux, j'ai pu goûter les joies félines des ronrons sur le canapé, les séances de gratou-gratou avant d'aller se coucher, ou encore les parties ultra régressives de cache-cache et autre coucou-le-chat à travers tout l'appartement. Ceux qui partagent la même situation que moi savent exactement de quoi je parle. Gaudi et moi nous entendons très bien, j'adore mon chat, et non pas seulement parce qu'elle est le plus beau chat du monde, et mon chat m'adore, parfois façon pot-de-colle.

    Avoir un animal domestique, c'est adopter une bestiole vivante, dont il faut s'occuper, qu'il faut nourrir, soigner. Vous me permettrez d'insister sur le terme vivant. Le vivant, la vie, cette chose que l'on ne comprend pas vraiment, cette force qui anime les être et les conduit, par tous les moyens possibles, à perpétuer l'espèce. Hé oui, avoir un animal vivant c'est aussi accepter que quelqu'un d'autre que soi puisse avoir une vie sexuelle dans le foyer. Lorsque l'on adopte un poisson rouge, ce n'est pas bien grave. La sexualité du poisson rouge est assez sommaire et ne dérange personne. Il en va tout autrement de la sexualité du chat...

    Gaudi, qui est une minette de compétition, ne fait pas exception à la règle. Elle avait déjà connu quelques soubresauts hormonaux en août. Rien de bien dramatique, cela n'avait duré que quelques petits jours. Cette fois-ci, c'est plus sérieux. Tout a commencé insidieusement : des câlins et des ronrons un poil plus insistants que d'habitude, puis ça commence à se rouler par terre avant que n'arrivent les premiers "miaou". Pas des miaou de la mort façon troll en rut (le rut du troll Auvergnat peut rendre sourd un éléphant). Non non, rien de tout ça. Juste des "miaou" sirupeux, des "mrrrrrrou" liquoreux, et des "meeow" apitoyés, le tout dans des postures navrantes que seule la haute tenue de ce blog m'interdit de décrire ici.

    Cela a d'abord eu lieu durant une pleine semaine voici 15 jours. Et comme un tremblement de terre séisme, depuis 3 jours, c'est la réplique. Des "meow" en veux-tu en voilà que ça n'en finit pas. Inutile de demander Putain mais pourquoi tu fais "miaou" le chat ? Kessia kivapa à la fin ? La réponse saute aux yeux. En soi, ces "miaou", "mrrrrrou" et autre "meow" ne sont pas tellement gênants le jour. La nuit en revanche, c'est insupportable.

    Car cela ne s'arrête jamais.
    Jamais...
    Jamais.
    Le chat devient votre pire cauchemar.


    Au secours j'ai la chatte en chaleur, et je n'en peux plus !


    Un rendez-vous chez le véto s'impose... 

    43 commentaires:

    1. Une seule solution... le scalpel. Tu peux aussi la satisfaire avec un coton-tige ( pour démarrer le cycle suivant ). :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Autant je suis tout à fait partant pour donner un coup de main à certains de mes congénères, autant tripatouiller le chat avec un coton-tige... comment dire ?

        Supprimer
      2. N'essaye surtout pas ça. Je connais un inconscient qui s'est livré à ce genre de connerie (au sens propre). En un dixième de nanoseconde, il s'est retrouvé sévèrement griffé et mordu. Ça s'est terminé à l'hôpital.
        Dans le noir complet, la plus nympho des chattes se calme en 20 mn.

        Supprimer
    2. Mets là dans un placard et on en parle plus !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Si c'était si simple ! Enfermée dans un placard, elle va se mettre à gratter à la porte, et ce sera encore pire !

        Supprimer
    3. Je te recommande l'opération, rapidement. Ne fais surtout pas comme moi en lui donnant la pilule ; ma Pistil d'amour en est morte, le crabe l'a emportée.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui, c'est le but du prochain rendez-vous chez le véto. Faire avaler un comprimé à un chat doit être aussi périlleux que d'apprendre à danser la samba à un éléphant !

        Supprimer
    4. Présente-lui un beau matou.
      Non, ce n'est pas une bonne idée ?

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ce serait une possibilité. Mais cela veut aussi dire que dans 3 mois je me retrouve avec une portée d'adorables chaton cro cro mignons dont il va falloir s'occuper... Et puis en bon papa-chat qui se respecte, je ne vais pas laisser le premier venu se taper ma chatte ^^

        Supprimer
    5. Mais va donc arranger ça de manière définitive, ton sommeil te dira merci, non ?
      Merrraowww ? (non mais je compatis, c'est à se taper la tête contre... le chat)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Pour l'instant il faut juste attendre que ça passe. Ma dernière nuit a été un régal... #ViteUnCafe

        Supprimer
    6. Même recommandation que certains contributeurs précédents: l'opération reste la méthode la plus efficace; c'est sans doute ce que ton véto va préconiser aussi.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui, j'en suis convaincu. C'est d'ailleurs ce que recommandent des associations comme la SPA pour les chats d'appartement.

        Supprimer
    7. Elwë il aurait bien voulu mais y peut pas. Je lui ai montré la photo de la demoiselle :o)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Hannnnnnnnn ton chat est homosexuel !!!!

        Supprimer
      2. Mais noooooooooooooooooooooon qu'il est bête! Il a été castré mon bestiau !

        Supprimer
      3. Homosexuel ET castré !? Argh.... c'en est trop ! :D

        Supprimer
    8. Tu as une décision importante à prendre: veux-tu qu'elle se reproduise ou pas? J'ai stérilisé mon chat dès que c'était possible parce que c'est fortement recommandé pour un chat d'intérieur, mon véto m'a précisé que cet acte allonge sa durée de vie et que ça le rend encore plus calin. Ainsi il n'est pas frustré même si c'est un acte barbare à première vue.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. A vrai dire, je me suis un temps posé la question car c'est un très beau chat qui ferait sûrement de magnifiques chatons cro cro mignons... Cela étant, je n'ai pas de matou à portée de main et je n'ai pas envie d'avoir une portée sur les bras. Et puis un rab de câlins ne sera pas de refus :)

        Supprimer
    9. Comme Olivier : offre-lui un matou !
      Et sinon, les boules quiès ?

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Pour l'instant il n'y a que moi qui reçoive de gros matous pour essayer de faire des bébés ^^

        Supprimer
    10. Ah les chaleurs félines ! Un grand moment ! Buffy n'est pas stérilisée, c'est un choix. Pendant un temps, nous lui avons donné la pilule, mais ce n'est pas bon sur le long terme. Depuis peu, nous lui donnons un calmant homéopathique (pour animaux bien sûr) chaque soir, ce qui lui et nous permet de passer une nuit calme. A 6 ans, elle est de toute façon trop âgée pour se faire opérer (avis de 2 vétos).

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. A propos de faire avaler un comprimé à un chat, j'avais lu ceci il y a quelques années. Maintenant je trouve ça encore plus drôle :)

        Supprimer
    11. "Au secours j'ai la chatte en chaleur, et je n'en peux plus !"...Rhooo!!! pas toi !!! Tu nous en caches encore beaucoup des choses de ce genre ?? ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Plein ! Tu devrais savoir que je suis un garçon surprenant :)

        Supprimer
    12. J'adore ta phrase "j'ai la chatte en chaleur !!!" ;-) ... tellement de choses me viennent à l'esprit, lol.
      Sinon mon Nestor est disponible si tu veux il peut se dévouer !! ;-)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ha oui, c'est vrai que tu as un matou toi, un mâle, un vrai ^^ Je crains cependant que Nestor ne soit un peu loin. Et pourtant ce serait une grande première que des pédéblogueurs fassent vraiment des bébés ! :D

        Supprimer
    13. Une seule solution en effet: snip!

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Voui, comme tu dis : "snip" ! On va faire ça rapidement...

        Supprimer
    14. Moi j'avais pensé à lui faire rencontrer un beau mâle (idée également suggérée par un précédent commentateur ^^) mais tu aurais eu la paix un temps pour ensuite risquer de subir la même chose mais en puissance 10 (ça se reproduit vite ces "gentils" animaux-là ^^).

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Au moins pendant qu'elle a une portée, elle n'est plus incommodée. Le problème sera que faire des pitits chats. Quoique, en y réfléchissant bien, j'habite à 2 pas du canal... On faisait comment dans l'ancien temps ? ^^

        Supprimer
    15. J'en ai 41 à l'appart et ils y sont tous passés... ça fait un peu cher au début, mais j'ai eu un réduc... et surtout... le calme ! pas un bruit, que des chats adorables et câlins ! Bon, j'ai simplement l'impression de vivre chez eux, c'est tout !
      Jj

      RépondreSupprimer
    16. 4 bien sûr et non 41... ouf !

      RépondreSupprimer
    17. Mais quelle idée aussi de ramener une minette à la maison. Alors qu'un bon gros matou... (matou, hein, pas Matoo!)

      RépondreSupprimer
    18. Snip ou bien la pilule contraceptive qu'on peut aussi donner au chats, si jamais tu voulais tester la paternité :)

      RépondreSupprimer
    19. Je commençais à me faire du soucis, depuis le temps qu'on n'avait plus de nouvelles!!

      RépondreSupprimer
    20. Et tu n'aurais certainement pas cru dire ça un jour, pas vrai ?!?? ;)

      RépondreSupprimer
    21. Très drôle !

      Je trouve ça assez barbare et éthiquement limite de mutiler les animaux, mais j'ai la morale suffisamment élastique pour m'en accommoder... même mes parents ont castré/stérilisé leurs chat(te)s.

      En tout cas c'est très drôle ta façon de parler de ces petits déboires.

      C'est pas moi avec mes plantes vertes qui aurai les mêmes problèmes :-)

      RépondreSupprimer
    22. On a connu ça! Enfin, mon chum! Lui seul avait les honneurs de la chat-rentaise (si tu vois ce que je veux dire) :)

      RépondreSupprimer
    23. J'arrive enfin sur ton blog mais j'ai pris cet article pour celui de la photo du mois... /o/

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !