• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 27 février 2012

    Je vais bien, tout va bien

    Cela doit faire un bon bout de temps, peut être plusieurs années, que je n'ai pas pu dire ou écrire que je vais bien. Vraiment bien. Pas d'angoisse particulière, pas de stress inutile, pas d'épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ma vie est un petit ruisseau de montagne, vif et tranquille à la fois, qui serpente entre les pierres et s'écoule au grès de la douceur des jours, au jour le jour.

    C'est une sensation assez étrange que de redécouvrir le temps qui passe et de pouvoir apprécier le temps que l'on a pour soi. Ce dernier week-end en fut une nouvelle occasion. D'abord une agréable soirée avec quelques blogueurs zé blogueuses, puis la visite d'un pote venu s'exiler à l'ombre du Capitole, un déjeuner en ville, puis un autre sous le premier beau soleil de l'année. 
    Hier j'ai profité de la fin d'après-midi pour remettre mes balcons en état après les ravages de la morte-saison et du gel qui a grillé mon bel oranger tout en fleurs. J'espère qu'il va repartir... En tout cas, la clématite et la vigne montrent déjà des signes de vie sous la forme de gros bourgeons qui ne vont pas tarder à éclore. Dans leur pot en terre, les jonquilles s'étirent de tout leur long avant que leurs corolles d'or ne parsèment l'air de fragrances fauves. Le plaisir des petites choses...

    21 commentaires:

    1. Eh bien tant mieux, profite bien de ce calme... (avant la TEMPETE !!!!) ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Hé hé, figure-toi qu'une belle tempête se prépare. Sauf que cette fois, je SUIS Poséïdon ! Mwouahaha ...

        Supprimer
    2. C'est tellement cliché "le gay à la main verte" Moi j'ai tout envoyé balader lorsque je me suis aperçu que mes plantes vertes étaient vraiment hideuses :o)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est sûr que tu as beaucoup mieux réussi ton chat qui louche :o)

        Supprimer
      2. Mais il louche pas !!! Propagande de la petite pute ça !!

        Supprimer
    3. Si le stress te manque, appelle-moi :-D (nan, je rigole, je m'en voudrais de toucher à ton bien-être, profite !)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. On finira bien par se croiser au détour d'une fosse d'orchestre ;-)

        Supprimer
    4. Laisser un oranger sur le balcon avec des -12 chez toi (ou alors à la télé ils disent nimporte quoi!), mais où as tu la tête!!!!

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Mais j'ai toute ma tête ! Ete balcon est pourtant bien abrité.

        Supprimer
    5. Non non non ! Tu ne vas pas bien : j'ai vu une faute de frappe ("au grès"), tu es malade, il n'y a pas d'autre explication possible !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Pffff tu comprends rien aux images poétiques :D

        Supprimer
    6. Est ce déja la saison du jardinage ? Pas encore à ma connaissance et puis si cela va bien ou mieux et bien fais en sorte que cela continu c est vrai et meme si c est parfois étrange qu'être bien dans ses pompes c est très agréable

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Il est en effet encore un peu tôt pour jardiner. Quoique si l'on en croit les catalogues publicitaires, il est temps de revêtir ses gants verts et ses bottes en caoutchouc !

        Supprimer
    7. petit bonjour en passant, difficile pour moi de rester au bureau avec les hernies discales, mais je profite d'une obligation pour passer dire bonjour ! à bientôt j'espère ! je serai fixé vendredi...
      Jj

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ha, oui, pas très drôle en effet. Bien bon rétablissement !

        Supprimer
    8. Ô Tambour, my Tambour, j'peux me permettre un p'tit exercice de style ?
      Tu me connais, je suis un relou de première ;)

      Amis lecteurs, décryptons ce post plein de soleil qui cache, en fait, un tempérament bien sombre... parce que tambour Major, en vrai, c'est Dexter ! ;)

      "Ma vie est un petit ruisseau de montagne, vif et tranquille à la fois" : il est bipolaire.
      "qui serpente entre les pierres et s'écoule au grès de la douceur des jours" : pierres ? grès ? Il parle de la quiétude des cimetières ! Et pour cause, il relate un vrai fait divers... Tout commence avec "la visite d'un pote venu s'exiler à l'ombre" : il traque déjà et attire des fugitifs, les hors-la-loi.

      Lisons entre les lignes : Tambour ressent "Une sensation assez étrange", il a fait vivre à un groupe d'assassins son "dernier week-end". "Hier j'ai profité de la fin" du groupe, dit-il. "après les ravages de la morte" : il s'est donc déjà occupé de la femme. "J'espère qu'il va repartir..." parce qu'il ne l'a pas achevé ! Un certain Clématite et un Vigne (des noms de code, à n'en pas douter) s'en sont sortis : ils "montrent déjà des signes de vie" ; mais Tambour veille, ils "ne vont pas tarder" à y passer, pour finir ... "dans leur pot, en terre". Les frères Jonquille "s'étirent" (comprendre "se tirent") "avant que leur corolle d'or (= "leurs têtes blondes") ne parsèment l'air (= "n'explosent") de fragrances fauves" (= "dans une odeur de soufre") : il va les dynamiter ! Lugubre.

      "Le plaisir des petites choses..."
      Ce Tambour est un vrai danger public.

      RépondreSupprimer
    9. Cool attitude et carpe diem : une des définitions possibles du...bonheur ?! Profite bien.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ca peut être un bon début de définition en effet :-)

        Supprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !