• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 19 avril 2018

    Sick and tired of the sun

    En septembre dernier j'avais pris le pari de vivre cette année intensément. Hé bien je crois que le programme des prochains mois est à la hauteur. Faute d'avoir des vacances avant un petit bout de temps, je m'aménage des petits échappatoires ponctuels afin de rompre la routine et de m'évader un peu hors de mes dossiers. 

    Quelques jours ailleurs, un dépaysement flash-éclair qui donne un grand coup d'air frais sur un moral ma foi au beau fixe en ce moment. Prochaine destination : Londres où je n'ai pas mis les pieds depuis ma fois bien trop longtemps.

    J'étais alors en classe de seconde (hu hu hu... ça ne nous rajeunit pas cette histoire) et j'effectuais un séjour linguistique d'une quinzaine de jours dans la ville de Chelmsford, au Nord Est de Londres. Ce fut et reste à ce jour mon plus long séjour sur les terres de la perfide Albion. Nous avions alors passé une journée à Cambridge dont je conserve un souvenir merveilleux tellement j'avais aimé cette ville, ses universités et ses canaux. Rhâlala, il faudra que j'y revienne... et une autre à Londres dont je ne conserve pas grand chose si ce n'est de très très vagues souvenirs imprécis, et probablement quelques photos perdues au fond d'une boîte en carton qu'il me faudra chercher un jour.

    J'étais toutefois retourné en Angleterre, à Manchester et Liverpool, il y a, ourf... longtemps aussi ! Quelques jours dont je garde un joli souvenir. Il me faudra également retourner en terres écossaises, (où j'étais allé en classe de cinquième, Mama mia... que c'est loin) arpenter les Highlands et revoir les lacs (non, pas celui du Connemara : celui-là est en Irlande !). Que de choses à faire !

    Plus qu'un  retour, ce sera cette fois-ci une véritable découverte de le ville et j'avoue que j'ai hâte. D'autant que, après avoir consulté la météo locale, le temps ce weekend devrait y être doux et ensoleillé, ce qui me permettra de profiter de la ville et de flâner le nez au vent, guidé par le Méchant Chimiste, jadis blogueur et néanmoins ami de longue date, qui me fait les honneurs de m'accueillir en son antre.

    Et puis, profitons de pouvoir y aller tant que l'on n'a pas besoin d'un passeport ou d'un visa, cela pourrait ne pas durer...

    Pour une raison que j'ignore, à chaque fois que je songe à ce pays, c'est invariablement la chanson Jack Talking de Dave Stewart qui me vient à l'esprit :

     He said I'm coming to London
    I'm sick and tired of the sun

    He said I'm coming to London
    I'm gonna have some fun

    C'est elle qui inspire le titre de ce billet.

    Bon, d'accord, il y a aussi celle, impertinente à souhait, de Philippe Katerine, qui se fout royalement de la gueule de sa Gracieuse Majesté avec un panache jovialement gaulois... Mais ce ne serait pas du tout le genre de la maison de poster ce genre de vidéo ici.

    Hein ?



    Ah ben si...
    Bon allez, c'est pas tout, j'ai une valise à boucler et un avion à prendre...

    See you very soon ! *

    __
    * Veuillez croire, chers lecteurs adorés, a l'expression pressante et non moins émue de mes sincères et déférentes salutations ainsi qu'à la promesse véritable de mon prochain retour parmi vous.
    Oui je suis parfaitement bilingue...

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !