• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 8 janvier 2019

    Je suis faible...

    Cela fait des jours des semaines des mois que je tournais autour du pot sans oser franchir le pas. L'acheter, ou ne pas l'acheter...? Je parle évidemment de la Switch que je convoite doucement et pour laquelle les copains m'avaient offert un bon d'achat assez important. Mais, allez savoir pourquoi, j'avais des scrupules à cracher, non pas 400€ mais une petite somme tout de même, ce dont je m'épanchais récemment sur Twitter.

    Et puis il a fallu un tweet du graoutissime @BertClem (oui, il est graou, en plus d'être adorable) qui me répondait que se faire plaisir était tout aussi important et que je devais ranger mes scrupules.

    Bim ! Il avait raison le bougre.

    Car en effet, je me rends compte que depuis quelques temps, je suis dans une attitude un peu binaire consistant à refuser de faire quelque chose si je ne peux pas le faire complètement ou d'une manière qui ne soit pas totale. Ce qui me conduit à renoncer à quelques instants de satisfaction, même brefs, au motif étriqué que ce n'est pas assez et que ça n'en vaut pas le coup. 

    Il est vrai que bossant énormément en ce moment, j'ai peu de temps à consacrer aux jeux - du moins je ne m'accordais pas le temps de le prendre, ni à quoi que ce soit d'autre. Et je crois que c'est une erreur. Comme je l'écrivais dans mon billet du 30 décembre dernier, il me faut prendre davantage de temps pour moi et pour les autres, "Prendre le temps de penser à moi, de me reposer plus régulièrement, de me ménager, de prendre soin de moi et, n'en déplaise à Juliette, m'accorder quelques plaisirs superflus" écrivais-je. Je ne savais pas à quel point ces derniers mots résonneraient fort quelques jours plus tard.

    Alors voilà, j'ai craqué...



    Et pour l'instant, pas l'once d'un brin de moustache de culpabilité à l'horizon.

    A moi les plaines d'Hyrule !

    4 commentaires:

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !