• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 20 juin 2008

    30 Piges ...!

     

    8 jours tout ronds… c’est le délai qui sépare ce billet du précédent.

    Dire que ma vie a bel et bien été presque ordinaire ces derniers temps relèverait du plus pur mensonge.

     

    [Prologue]

    C’est très étonnant la vie.

    Il y a un an – à quelques jours près -  je me suis trouvé dans la même situation d’effondrement total que celle qui m’a frappé de plein fouet ces jours-ci. Alors que dimanche soir c’est moi qui passait une nuit presque blanche à ouvrir les yeux à un ami sur l’inanité de la situation dans laquelle il s’était embourbé et de laquelle il ne savait comment se dépêtrer, je fus le lendemain la victime en quelque sorte de ma propre lucidité face aux réalités de la vie et dû mettre en œuvre d’un commun accord, mais à contre cœur, les préceptes sur lesquels j’avais fondé mon sermon de la veille. De « notre » lucidité devrais-je écrire, car je tiens à mettre en avant la grande honnêteté de la personne avec qui j’ai pourtant passé des moments merveilleux et que je n’oublierai pas. Mais la vie est ainsi faite… Nous avons eu le courage de renoncer au bon moment. Le navire prend un nouveau cap.

     Fluctuat nec mergitur !

    [Fin du prologue] 

     

    30 ans, ça y est, le cap est passé. Et de quelle façon !

    D’abord, des SMS par dizaine, des coups de fil, des mails… ça n’en finissait pas. Trop dure la vie ! Record woman du célébrage d’anniversaire : Hélène qui m’envoyai le 1er texto à 00 :09 :28  ! Je lui avais souhaité le sien à minuit 03 si ma mémoire est exacte ; c’est un juste retour des choses ^^

     

    J’avais hésité à organiser quelque chose à la maison avec quelques amis le jour « J », même en pleine semaine parce que j’avais 3 millions de choses à faire, que l’après midi je devais passer quelques heures à La Croix Rouge pour effectuer la correction publique de deux épreuves d’examen pour des étudiants en formation d’assistante sociale. Mais finalement, et très tardivement, je me suis décidé à lancer les invitations dont les réponses positives n’ont pas tardé à ma plus grande satisfaction. 30 ans tout de même, il fallait faire au moins un petit quelque chose ! L’idée de départ était celle d’un petit apéro dînatoire sans façon et un peu improvisé histoire de réunir des amis proches et d’arroser ça dignement. Mais finalement, ce qui ne devait être qu'un apéro dînatoire s'est transformé en grosse soirée qui a duré jusqu'à 4h du matin !! La bière, le vin et le champagne (5 bouteilles...!!!) ont coulé à flot dans la joie et la bonne humeur.

     

    Qui dit anniversaire dit cadeaux. Certes je n’avais pas invité mes convives spécifiquement pour cela, mais je me doutais un tout petit peu que les bribes d’amitié qu’ils me portent les conduiraient inévitablement à envisager cette question. Je n’ai pas été déçu…

    Mes "amis" (oué, je mets des guillemets, parce que je ne sais plus vraiment si je dois encore les appeler ainsi...) avaient décidé de tous me faire un cadeau nul à 2€ maxi... si si si... j'ai donc reçu :




    • un xylophone en plastique et métal qui fait ding dingue dong,


    • un avion en papier à monter soi même


    • de la pâte à modeler,



    • un xylophone en plastique et métal qui fait ding dingue dong,


    • une brosse en plastique contre la cellulite (je sais pas comment le prendre)


    • un cahier de vacances pour CP avec des zotocolants dedans (entre deux chapitres de ma thèse, ce sera parfait…)


    • un splendide nain de jardin vert en plâtre qui n’est pas sans rappeler un certain Atchoum (moi qui tiens les nains de jardin en horreur…)


    • une grenouille pneumatique verte qui saute (si si,ça existe !!),


    • une bougie du Sacré Cœur (hommage à mon éducation catholique certainement ?


    • un poisson rouge avec des yeux énormes et qui fait blub blub (Pascaaaaaaaaal au secours !!! Si t’as un aquarium de rab’ à me prêter en dépannage, tu sauves la vie d’un être vivant ),


    • un album original 33 tours de Elton John de 1978 « A Single Man »,


    • un abominable très élégant sablier bleu avec des dauphins en relief,


    • un stylo mauve avec Daura L'exploratrice en embout et qui s'allume quant on écrit avec (j'oserai jamais me servir de ce truc !)


    • et un dé à 6 faces pour décider de ce qu'on va faire le soir (dodo, disco, tv, etc etc...).

    Bon, j’ai aussi reçu des trucs un peu moins trashes : des livres qui viendront compléter ma bibliothèque.

    Bref, du très grand !! Je ne sais pas à l’heure où j’écris ces lignes si je vais réinviter tout ces gens un jour… Et merci à Martin pour cette initiative qui a mis un peu de piment dans cette soirée fort réussie. Normal me direz-vous, j’en étais l’instigateur ( Méééééheeeu !)

     

    Qui dit anniversaire dit aussi gâteau et bougies qui furent soufflées avec une virtuosité indécente qui ne surprendra personne. Gâteaux dont la dégustation coïncida par un heureux hasard avec le débouchage consécutif de 5 bouteilles de champagne (nous étions alors une quinzaine de survivants) dont les bulles agrémentèrent jusqu’à la dernière goutte la fin de ce 18 juin 2008. Vinrent ensuite les spiritueux et liqueurs mais je vous passe les détails, certaines personnes dont je tairai le nom pourraient voir leur carrière compromise… Je me suis laissé dire que le réveil a dû être délicat pour plusieur d'entre nous, je ne dénoncerai personne, ils se reconnaîtront !

     

    Pour conclure ce billet dont le caractère exceptionnel se trouve tout à fait justifié, je tenais à remercier tous ceux et celles qui ont fait de cette journée une journée unique par leurs témoignage d’amitié et d’affection, par leurs messages sous toutes leurs formes, et leur présence à mes cotés.

     

    Ad multos annos !

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !