• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 16 mai 2009

    Arielle

    Généralement, sous mes dehors de garçon gentil sérieux et serviable, j'aime bien tout ce qui est décalé et totalement border-line, aux limites de la folie furieuse. Ceux qui me connaissent y sont désormais habitués et ceux qui me rencontrent pour la première fois ont souvent les yeux qui piquent un peu au début. Je me souviens d'ailleurs avec émotion d'une série d'échanges de mails épicés voici déjà 2 ans, où j'invitais une poignée de potes à aller à un concert de Philippe Katerine à Montauban, potes qui m'ont lâchement abandonné, repoussés par un personnage par trop improbable (oui oui, on peut dire " 42 " là ...) et pourtant quel spectacle !

    En farfouillant sur le net, je suis tombé nez à nez avec cette chose tout à fait hors norme due à la tout aussi folle-dingue Arielle Dombasle qui n'est jamais aussi elle même que lorsqu'elle ne mutile pas la musique classique.


    Moi qui en d'autres temps et d'autres lieux ai frappé assez fort sur Miss-sourire-qui-rend-aveugle, j'avoue être totalement bluffé par ce clip assez réussi et, pour le coup, totalement d'un autre monde ! On sent bien la patte de Katerine derrière tout ça, quoiqu'il soit d'une sobriété sidérante dans les quelques scènes où il apparaît.
    Bon, ok, les paroles sont du niveau d'Amelie Nothomb - c'est à dire très faible - mais comme on est dans le registre de la déconne, on peut se permettre beaucoup de choses.
    Voilà, c'est frais, léger, sans prétention, et bien réalisé. En un mot : extra !

    3 commentaires:

    1. Hé! Qui sait ??
      Elle l' est peut être vraiment ...
      mdr

      RépondreSupprimer
    2. Me suis souvent interrogé :
      Faut-il qu'elle fût folle initialement pour souffrir BHL à dès chaque petit déjeuner, ou l'est-elle devenue après exposition prolongée au verbiage dudit BHL ?

      Bon, en tout cas, elle n'a toujours pas appris à chanter.

      RépondreSupprimer
    3. Et bien, voilà qui donne envie de se refaire tous les Klaus Nomi et les Nina Hagen de sa discographie ...

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !