• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 13 avril 2010

    MangaLand

    Dimanche après midi je me suis laissé traîner aux confins de la 4° dimension : le salon de la culture japonaise, qui se tenait pendant deux jours à l'Innopole de Labège. 15h30 on décolle, un petit tour sur la rocade et quelques quinze minutes plus tard, arrivés à destination, on se gare. Devant l'entrée le ton est donné : Naruto et je ne sais quel personnage gothique crament une clope pendant qu'une créature rose bonbon fait des photos au téléobjectif. Tout va bien. Passage obligé par les caisses, 10 €uros l'entrée, et hop, munis du sésame magique nous entrons de plein pied dans ce temple de la culture japonaise.

    L'ambiance est bon-enfant, bruyante, le public assez jeune, dans lequel se côtoient les geeks de trente piges en plein syndrome de Peter Pan, et une foule d'ados manga-ô-philes jusqu'au bout des ongles.

    On se balade un peu dans ce vaste fourbi coloré, propulsés dans un autre univers ma foi plutôt agréable. Le premier hall est consacré aux jeux vidéos. Mes instincts de gamer se réveillent à la vison de rutilantes bornes d'arcades des années 90 : Puzzle Bobble, Street Fighters, et autres shoot them up qui ont fait notre bonheur avant que de puissantes consoles viennent s'installer à domicile... Séquence rétrogaming !! Bon, on n'a pas trop résisté et on a fini par s'asseoir pour quelques parties (gratuites , le pied !) de je ne sais plus quel jeu de baston plutôt sympa dont je ne me souvient plus le nom. Mwaaa ! Quel plaisir de retrouver des sensations oubliées ! Et tenir un vrai bon joystick en main n'a pas d'égal (non, il n'y a aucun sous entendu salace !). Un peu plus loin un stand karaoké se déchaîne sur le générique du dessin animé Denver le dinosaure... mais le ridicule est un concept tellement relatif ici !
    Nous pénétrons dans le hall principal. On se croirait dans le supermarché du manga ! A perte de vue, des stands de marchandises diverses et variées : des mètres carrés de posters et affiches, des kilomètres de mangas, des montagnes de sacs, bracelets et autres colifichets de plus ou moins belle qualité à l'effigie des héros venus du japon. Les fans en ont pour leur compte ! Et à voir les poches pleines qui circulent il faut croire que les affaires ont été bonnes. Stef, que j'accompagnais, tombe en pâmoison devant une réplique du Death Note dont il finira par acheter un exemplaire. Quant à moi je craque sur une  très mimi Koopa Troopa avant de me résigner : elle n'est définitivement pas raccord avec mon intérieur. Tant pis ! Un peu plus loin on nous propose de refaire notre garde robe : robes gothiques, jolis petits bustiers, bas résilles venus d'une autre galaxie, il n'y a que l'embarras du choix !


    Oué je sais que j'aurais eu l'air trop chou dans cet accoutrement mais il n'y avait pas ma taille. Et puis d'autres le portent tellement mieux que moi ! Il faut parfois savoir renoncer... smileys Forum

    Le seul absent, ou sous-représenté, de ce salon : le japon traditionnel. Car si les phénomènes jeux vidéos et manga sont représentatifs d'une culture japonaise, celle-ci n'est pas réductible à cela. J'aurais aimé un espace davantage consacré au Japon ancestral, un peu plus zen quoi. Car du coup l'intitulé du salon s'avère un peu pédant. Mais bon, qu'à cela ne tienne j'y ai passé un agréable moment et je pense bien y revenir lors de sa prochaine édition.

    Hier en rentrant chez moi, j'ai fait un détour par le Jardin Japonais de Compas Caffarelli. La lumière était douce et l'atmosphère très calme, apaisante. Je devrais y passer plus souvent.


    So zen...

    7 commentaires:

    1. J'avais été à la version parisienne il y a quelques mois, Japan expo, qui a lieu tous les ans, et cette ambiance chargée en friture japonaise, ces personnages loufoques qui cachent un profond mal-être, ces concerts Emo, et tous ces mangas m'avais rendus hystérique au grand désespoir de ma bande de potes qui me regardait sauter de stand en stand. Heureusement que les costumes à rayures et résilles ne m'allaient pas sinon j'aurais craqué; je n'ai finalement pris qu'un bonnet à oreilles de lapin... C'était vraiment très étrange. :D
      Alors t'es un gamer... huhuhu

      RépondreSupprimer
    2. Cà donne vraiment envie... C'est ce qui m'attire au Japon : le contraste entre les traditions ancestrales et la diversité dans la création des jeunes japonais. Un jour sûrement.... J'irai.

      RépondreSupprimer
    3. c'est étrange, tu dois avoir l'impression d'être tombé dans une sorte de monde parallèle ! J'avoue que ce n'est pas ma came, mais ce doit être une expérience assez marrante à vivre ...

      RépondreSupprimer
    4. Je préfère aussi le Japon des jardins. Le jardin japonais du jardin botanique de Montréal était un de mes endroits préférés, là-bas.

      RépondreSupprimer
    5. [mode vieux con on]
      Totalement hermétique aux mangas, jeux vidéos et fanfreluches gothiques.
      [mode vieux con off]
      Ce jardin japonais me fait penser au Japanese Tea Garden de San Francisco. Souvenirs, souvenirs, que de doux souvenirs...

      RépondreSupprimer
    6. @ Fabisounours : La sous-culture (au sens sociologique du terme) Emo était heureusement sous-représentée lors de ma visite. Par contre il faut nous montrer une photo de tes oreilles de lapin !

      @ Cyril : C'est justement ce que je reproche à ce salon : l'absence de contrastes caractérisé par un manque flagrant de stands plus traditionnels.
      Toutefois je pense que l'engouement occidental pour le japon et son déchirement entre modernité et tradition relève, pour une grande part, de fantasmes d'occidentaux...

      @ Bastoche : Bah écoute, je ne me suis pas trop senti étranger dans cet univers parallèle. J'en suis même étonné.

      @ Ô d'Evian : J'aime les jardin et la nature en général. Je dois être un lointain cousin de Heidi. Mais j'avoue que la domestication invisible de la nature des jardins japonais ou anglais me sied mieux que le mathématisme apparent des jardins à la française.

      @ Eric : Vieux con ? C'est un peu exagéré : tu n'es pas si vieux que cela :D

      RépondreSupprimer
    7. ♫ Denver le dernier dinosaure, c'est mon ami et bien plus encore ♪♫ (c'est tendancieux, tout de même).
      J'y étais allé il y a deux-trois ans à cette japan expo. C'était alors ♪ Pokémon, attrapez les tous Même à notre âge, un voyage d'apprentissage ça demande du courage Po-Ké-Mon attrapez les tous attrapez les tous pokémon ♫...
      hum... D'ailleurs, tu as dû y aller alors que de nouvelles versions viennent de sortir, je crois... Pas de photos de Germinion, Kaiminus ou Héricendre ?

      La Koopa était trop craquante, c'est vrai. Un jour, j'aurais mon Bulbizarre...

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !