• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 29 avril 2010

    Miroirs

    Je ne me suis jamais trouvé particulièrement beau. Malgré mes efforts et les années, je ne m'aime pas. Je me supporte, tout au plus. A une certaine époque je me trouvais même particulièrement laid. Hideux. Encore aujourd'hui, j'ai beau scruter dans le miroir, rien, je ne vois rien qui me satisfasse. Ce ventre trop gros, cette imperfection de la peau près de mon oeil droit, ces rides qui progressivement se creusent sur mon front et au coin de mes yeux, ces jambes difformes, ce profil disgracieux...

    Si je pouvais me glisser dans la peau d'un autre, un beau gars grand et costaud, bien foutu, sans kilos superflus, sans bourrelets, un bel athlète au poitrail généreux, au visage rayonnant, pourvu de belles mains, à la voix assurée et à la démarche fière... Et oublier cette enveloppe dont je m'applique à construire une image dont je ne chercherais plus à éviter le reflet dans les miroirs. Une image dont je me dirais qu'elle peut être désirable. Une image dont je pourrais lire dans les regards s'attardant sur moi qu'elle inspire le désir. Me faire désirer et pouvoir narguer le monde du haut de mon assurance.

    Peut être suis-je très pessimiste sur la condition humaine, et quoiqu'horrible soit cette conception des choses,  j'ai tendance à croire que la société contemporaine nous réduit à ce que les autres voient de nous : je suis ce que les autres voient de moi. Suis-je vraiment moi sans le regard que les autres me portent, sans la mémoire qui existe de nous en dehors de nous ? J'aurais beau être le plus grand salaud du monde, être habité d'idées perverses et abjectes, mais que je me comporte en parfait gentleman avec mes semblables, qui se souviendra du monstre intérieur qui me hantait ? Quelle mémoire sera perpétuée ? Suis-je ce que je suis par le fait même d'être, ou par l'unique intercession de ce que les autres perçoivent de moi et qu'ils me renvoient ?

    J'avais entendu il y a longtemps une variante du mythe de Narcisse. Après que celui-ci se soit noyé, des naïades, passant près de la source, l'entendent se lamenter :
    - "Pourquoi es-tu triste ? demandent les naïades à la source
    - Je pleure la mort de Narcisse, sanglote la source.
    - Narcisse s'est noyé en contemplant son reflet sur ta face.
    - Oui. mais pendant qu'il se penchait sur moi, moi je pouvais m'admirer dans le reflet de ses yeux."
    Peut être ce blog est-il, à sa manière, mon cours d'eau. On se soigne comme on peut !
    Je vous dois combien ?

    14 commentaires:

    1. Je partage assez ton avis. Néanmoins, j'espère que nous sommes autre chose que la perception physique que nous renvoyons. Et puis les yeux des autres, s'ils voient la même chose, ne sont pas pareils. C'est tant mieux.

      RépondreSupprimer
    2. La beauté est dans l'œil de celui qui regarde.
      Je ne connais pas grand monde qui "s'aime" pour ne parler que de l'enveloppe. Et quant à la psyché, ça remplit les salles d'attente de thérapeutes...

      Nous ne sommes que ce que nos actes disent de nous. Nos intentions ne peuvent nous définir, et il est si facile d'en changer...
      Fort de tout ça, qui peut prétendre se connaître ?

      RépondreSupprimer
    3. 1- Arrête, tu vas me faire pleurer... C'est vrai que tu es chétif, bancal, souffreteux et répugnant au regard. J'ai plein d'amis qui le pensent, et qui me demandent ton numéro de téléphone pour éviter de t'appeler. Certains ont cependant l'esprit large et t'ont fait la bise, tu noteras.
      http:// www. youtube.com /watch?v=rublR7hglLw
      2- J'irai plus loin dans ton raisonnement et celui de Eric : on peut se leurrer et se raconter des histoires, mais on ne se découvre soi-même qu'au moment des épreuves. On est parfois surpris, en bien ou en mal.
      http:// www. amazon.fr /Au-Bon-Beurre-Jean-Dutourd/dp/2070362604

      RépondreSupprimer
    4. Je t'ai pas déjà dit que tu faisais partie de la catégorie "Beau gosse" ????
      Me semblait pourtant...
      Bon ok, c'est une opinion de nana mais quand même!!!!!
      Biz le Grand!

      RépondreSupprimer
    5. C'est bien vrai que personne ne s'aime beaucoup, chacun voit dans l'autre ce qu'il a aussi envie d'y voir, et je préfère voir un mec qui a un petit bidon et qui l'assume plutôt qu'un mec super gaulé qui se trouve toujours un défaut. Parce que c'est ça qui est important. S'assumer.

      RépondreSupprimer
    6. Un truc que j'ai remarqué ce sont souvent les personnes (filles ou garçons) plutôt pas mal voire top qui se trouvent moches. Et comme disait Fabisounours, je préfère quelqu'un qui ne ressemble pas à un top model mais qui a la tête à l'intérieure de laquelle il n'y a pas de courants d'air à un mec canon mais con comme un manche même si le manche... enfin passons.lol.
      Et puis on est toujours le plus beau pour quelqu'un.

      RépondreSupprimer
    7. Je ne dirai pas que vous n'êtes point laid pour la très simple raison que je ne vous connais pas. Ceci dit, la beauté ne fait pas tout : je connais une italienne qui est d'une beauté à couper le souffle mais je ne ferai pas ma vie avec elle, et je connais une autre fille, d'apparence ordinaire, qui me touche au plus profond de mon âme chaque fois que je la vois (note pour moi-même, il faudra que j'ose un jour l'inviter au resto! mais la peur du râteau...). Et mon premier amour de la vie était un gars d'allure ordinaire lui-aussi mais c'était *lui* pour moi. Comprenez-vous ce que je veux dire?

      Quant à ce que vous dites sur la société contemporaine, vous décrivez tout simplement le consumérisme. Au lieu d'aimer, on consomme et fort logiquement, on recherche un produit bien formaté mais pas trop. Je vous conseille vivement "la culture du narcissisme" de Christopher Lasch. Je mets ici un lien vers une bonne présentation de cet ouvrage : http://www.revue-lebanquet.com/docs/c_0000596.html?qid=sdx_q0

      Sinon, avez-vous jeté un coup d'oeil sur les cours d'Antoine Compagnon?

      RépondreSupprimer
    8. "Je suis ce que les autres voient de moi".

      Certes, mais ce que les autres voient de moi est différent de ce que je vois de moi. Et inversement.

      Ca tombe bien. Ou mal. Et inversement.

      (Pierre)

      RépondreSupprimer
    9. Je connais pas grand monde qui se trouve particulierement beau... j'en parlais avec une amie l'autre jour, d'ailleurs, et ca m'a un peu rassuré de voir que personne finalement ne se trouve vraiment beau... Dur, dur, mais c'est comme ca, et comme tu le dis, ca ne date pas d'aujourd'hui, Narcisse et son complexe sont la pour en témoigner...

      RépondreSupprimer
    10. Pour le paiement, quelques autres articles bien sentis feraient l'affaire!
      La beauté est relative, peut-être au regard des autres. Mais passer au dessus de la beauté ou de la laideur pour aller à l'essentiel est une qualité sublime. Un nombre incroyable de gens en sont capables.

      RépondreSupprimer
    11. Ce billet est l'expression de mon questionnement intérieur à un moment donné. Je ne passe heureusement pas mes journées à me morfondre et à me plaindre de ne pas me trouver à mon goût. Il est vrai que sentir un regard se poser sur soi fait un bien fou à l'estime personnelle, un peu atrophiée en ce qui me concerne.
      Un jour, j'y arriverai. Peut être...

      RépondreSupprimer
    12. J'aime beaucoup la chute de ce billet !

      RépondreSupprimer
    13. Ralalaaaaa, l'estime du "soi", la quête d'une vie.
      long chemin, ou chacun ramasse peu à peu de petits cailloux. Quand les poches seront pleine, alors, il sera temps de faire un petit tas et poursuivre sa route.
      Ainsi va la vie,et c'est aussi bien ainsi.
      Sincèrement votre
      elliot

      RépondreSupprimer
    14. Pour t'avoir rencontrer, je peux t'assurer que t'es très bien de ta personne.
      Personne est parfait, heureusement. Il faut seulement s'accepter, c'est parfois long....

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !