• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 22 avril 2010

    Dragons / L'Arnacoeur

    Cette semaine semble placée sous l'étendard du 7° art car ce sont pas moins de trois films que je vais aller voir. A mi-parcours (je sors de ma deuxième projection, la dernière sera pour dimanche) voici un petit bilan de mes séances. 

    Numbeur wouane :
    Dragons - How to Train Your Dragon dans le texte.

    Les critiques étaient globalement bonnes pour cet animé signé Dreamworks. Aussi je me laissais embarquer sans réticence aucune. Effectivement Dragons est un bon animé. 

    Harold est un viking. Un jeune et frêle viking un peu gauche, pas tout à fait la carrure de l'emploi. Le passe temps favori du viking est de chasser le dragon. Car ces sales bestioles ont la sale manie de venir piquer les moutons en pleine nuit, dévastant au passage la moitié du village. Sachez le, vikings et dragons sont aussi copains que la poule et le renard. Mais Harold ne se sent pas l'âme d'un viking. Il est... différent, risée des autres gamins du village, et désespoir de son colosse de père qui voit s'éteindre en sa progéniture la flamme des mercenaires des mers. Mais un événement invraisemblable va se produire : Harold va réussir à apprivoiser l'une de ces redoutables créatures. Pas n'importe laquelle qui plus est : la plus craintes de toutes, celle qui ferait trembler le plus aguerri des vikings. 

    Malgré un scénario qui ne brille pas d'une originalité époustouflante Dragons évite l'écueil d'un manichéisme lourdingue. Une très jolie histoire, touchante et empreinte d'une jolie profondeur, des personnages attachants dotés d'une belle humanité, beaucoup d'humour et une morale fort sympathique sur l'ignorance de l'autre comme source d'intolérance et de conflits font de Dragons un excellent animé qui ravira petits et grands !

    Graphiquement il n'y a rien à dire, c'est superbe de bout en bout, avec un soucis du détail poussé assez loin. Le recours à la 3D (étudié dès la conception du film semble-t-il) permet de somptueuses scènes aériennes (oui, depuis Avatar, voler à dos de dragon est une figure quasi imposée) et donne en plein ciel l'illusion d'une immensité assez bluffante. J'ai particulièrement apprécié tout l'univers construit autour de ces animaux mythologiques et la grande liberté prise avec l'imaginaire "dragonesque", créant une véritable culture dragon dans laquelle on le laisse volontiers immerger. J'accorde en outre une mention spéciale aux moutons qui ont l'air au moins aussi stupides que ce que je suggérais à un autre blogueur en d'autres lieux. En tout cas j'ai bien ri !

    Seule petite ombre au tableau parce qu'il en faut une : le doublage français ne respecte pas l'accent si particulier que l'on peut entendre dans la bande annonce VO et qui confère un soupçon de pittoresque particulièrement savoureux à l'original. Bon, en même temps, comment restituer cela en français  sans tomber dans le grotesque ? Hum ? Allez, on leur pardonne. 

    Voir aussi : Zerojanvier

    Numbeur tou
    L'Arnacoeur, de Pascal Chaumeil, avec Romain Duris et Vanessa Paradis.

    La bande annonce assez accrocheuse m'avait donné bien envie d'aller voir L'Arnacoeur. Les bonnes critiques au sujet de ce film ont fini de me convaincre.

    Dans la vie, il y a trois types de femmes : celles qui sont heureuses, celles qui sont malheureuses et qui assument, celles qui sont malheureuses et qui se le cachent. C'est pour cette dernière catégorie que Alex officie. Son métier ? Briseur de couples professionnel. Attention, toujours pour la bonne cause : ouvrir les yeux à celles qui en ont besoin pour sortir de leurs méandres amoureux. Sa méthode : les sentiments. Mais cette fois-ci, il faudra qu'Alex déploie tous ses talents de séducteur pour remplir son contrat ; la partie n'est pas gagnée d'avance.

    Un scénario improbable mené tambour major battant, servi par des comédiens pétillants qui semblent prendre  un réel plaisir à donner vie à cette petite entreprise, il n'en fallait pas plus pour faire de L'Arnacoeur une comédie  tonique et rafraîchissante à souhait ! Vanessa Paradis est glamour tout comme il faut et Romain Duris confirme (malgré tout son talent d'acteur) que je déteste les mecs longilignes. Les seconds rôles assument, peut être avec un poil de caricature, leur mission de faire-valoir mais l'ensemble fonctionne plutôt bien. Quelques bons gags, d'autres plus faciles, ponctuent joyeusement l'ensemble. Et l'on ressort de là 1h45 plus tard, le sourire aux lèvres.

    Ce n'est certes pas la comédie du siècle mais si vous cherchez un bon  film pour vous donner la patate,  ou tout simplement passer un très agréable moment, L'Arnacoeur est certainement le film qu'il vous faut. Sans plus de prétention. Mais ce n'est déjà pas si mal non ?

    Voir aussi : PatrickAntoine
     
    Et dimanche soir ce sera le tour de Kick-Ass dont on m'a déjà dit beaucoup de bien !

    6 commentaires:

    1. Dragons en VO c'était génial en effet et leurs accents écossais étaient drôles oui !! :)

      RépondreSupprimer
    2. J'avais vu la bande annonce de Dragons en Français, et la voix française du personnage ne m'a pas plu. Je pense que ça doit etre celle de Titeuf. Sinon le film en lui même a l'air top en effet

      RépondreSupprimer
    3. C'est bien tentant, ces deux critiques...
      On verra si je me laisse tenter ce WE !

      Par fidélité à mes années de collège, je suis allé voir la belle Adèle, dimanche. C'est exactement l'univers graphique de Tardi. Un régal...

      RépondreSupprimer
    4. L'arnacœur, j'ai eu de mauvais échos ; pis Romain Duris, j'ai du mal.
      Mais comme Méchant Chimiste, j'irai voir Adèle.

      RépondreSupprimer
    5. Eheheh!! Voilà, encore une attaque des moutons!! eheh Sinon, moi aussi j'ai beaucoup aimé Dragons, et j'ai eu la chance de le voir en VO, et c'est franchement dommage qu'en France il ne soit pas diffusé en VO, parce que l'accent écossais vaut des points!! Sinon, je suis d'accord avec toi, c'est un superbe film. Etant expatrié, je n'ai pas vu l'autre film sus mentionné!

      RépondreSupprimer
    6. J'ai bien souri aussi, les comédiens étaient formidables. J'ai admiré la condition physique de Romain Duris, mais il est vraiment sec. Et très élégant.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !