• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 25 juin 2011

    La vie est dure

    La vie est très dure ce week-end à la maison Tambour Major. Avec le temps magnifique qu'il fait, l'appartement est rayonnant. Il fait vraiment bon se prélasser et profiter de la douceur du jour. Au dehors mes balcons deviennent des havres de paix absolument délicieux.

    Les bacs se font tout-couleurs,


    La passiflore n'a jamais été couverte d'autant de fleurs,


    Le bananier étale son feuillage au soleil,


    Mon plumbago me fait voir la vie en bleu,


    Et le rosier se prend à fleurir pour la troisième fois de la saison.


    Oui, la vie est dure...


    Très dure...

    17 commentaires:

    1. Superbes ! Effectivement la vie est dure :) J'adore la photo du petit chat sur la partition :)
      Par contre il me semble que c'est plus une fleur de fruit de la passion (passiflore) que de clématite non ?

      RépondreSupprimer
    2. @ Marco : Oups, oui, tu as absolument raison ! J'ai confusionné. Hop, je corrige ça tout de suite !
      Pitichat n'a pas beaucoup bougé depuis que la photo a été prise :)

      RépondreSupprimer
    3. Vivent l'été, les fleurs et les siestes !

      RépondreSupprimer
    4. Et en plus tu as la main verte... mais quel homme ! Je sens venir la fenêtre fleurie.
      Pitichat t'autorise à jouer au clavier de temps en temps ?

      RépondreSupprimer
    5. très jolies photos !
      biz et bon week end

      RépondreSupprimer
    6. Gaudi semble s'être rapidement adapté à son nouvel environnement... Voilà ce que j'appelle un chat heureux ! Il faut dire qu'avec toutes ces fleurs, dont je n'ai toujours pas compris comment ça pouvait pousser, il semble vivre dans un havre de paix.

      RépondreSupprimer
    7. Il y a quelques minutes on était encore sur la terrasse, avec chien et chat. C'est que la vie est très dure ici aussi...
      Pour l'oïdium de ton rosier, pulvérise du lait, et la vie sera plus douce pour lui aussi. Pour le marsonia c'est plus compliqué : purin de prêle.

      RépondreSupprimer
    8. Ouais ! Ouais !
      C'est joli ! Ouais !
      ...
      ...
      M'énerve !

      RépondreSupprimer
    9. en ce moment aussi c'est dur mais pour d'autres raisons purement professionnelles !

      RépondreSupprimer
    10. Tu l'as dit... quelle vie de.... chien ?

      RépondreSupprimer
    11. Tu veux pas venir planter et arroser des couleurs chez moi, des fois ? C'est magnifique et je suis jalouse : une vraie nullité je suis (sauf en sieste façon chat ;-))

      RépondreSupprimer
    12. Méchant Chimiste28 juin 2011 à 15:55

      Sans parler de la composante verticale du weekend... Qui était torride, dans un sens.

      RépondreSupprimer
    13. @ Olivier : Exactement. Mais il faut beaucoup arroser sinon tout sèche :(

      @ François : Les fenêtres restent brutes de béton pour l'instant :) Et en mon absence le clavier reste fermé, je voudrais pas que Gaudi improvise un concerto pour les seuls voisins :D

      @ Corto : Merci !

      @ Loup : Elle s'est très bien adaptée. Trop même ^^

      @ Flavien : Merci pour les conseils. Un peu plus loin je lutte contre une armèe de pucerons redoutables !

      @ Gildan : Héééééééé ouéééééé :D

      @ Jj : Arf, j'espère que ça va s’arranger ?

      @ Sephiraph : N'est-ce pas ? =)

      @ Nekkonezumi : Ok, on se planifie une matinée "sos balcon tristounet" ?

      @ Méchant Chimiste : Torride oui. Tu m'as sacrément fait grimper. Je suis rentré é-pui-sé ! Faudra remettre ça !

      RépondreSupprimer
    14. Rien qu'à voir la demoiselle en plein effort de mémorisation musicale, on se sent apaisé :)

      RépondreSupprimer
    15. Tout ceci est ma foi fort magnifique et c génial de pouvoir se ressourcer chez soi. Tes bacs tes fleurs et ton chat, tous invitent au repos ':)

      RépondreSupprimer
    16. balcon bien entretenu :) jolie la deuxième fleur, ton chat ne s'amuse pas (encore) à manger les feuilles vertes sur ton balcon? (le mien croque les feuilles vertes...)

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !