• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 10 février 2019

    Prénoms

    J'ai beaucoup aimé un billet de Tto qui s'interroge sur ces prénoms qui lui réussissent et ceux qui lui ont causé bien des tourments.

    L'existence d'un lien de causalité entre le prénom et la personne qui le porte serait assez extraordinaire, c'est pourquoi j'y vois surtout une simple corrélation dénuée de fondement rationnel, mais toujours est-il que j'avais moi aussi remarqué l’existence d’accointances naturelles avec certains prénoms, alors que d'autres ne me réussissent pas du tout.

    Ainsi j'ai toujours du mal avec les Sébastien qui m'ont souvent paru arrogants. Plusieurs exemples tirés tant de ma tendre enfance que de ma vie d’adulte confirment ce sentiment. De même, je me suis rarement bien entendu avec les Cédric. Et d'ailleurs, je n'aime pas tellement ce prénom. "Cédric"... Rien qu'en le prononçant, je trouve la succession des consonnes dures d-r-c- purement déprimante. À chaque fois que je le prononce, c'est à dire le plus rarement possible, j'ai l'impression d'avoir la glotte qui se coince…

    Pour une autre raison que je ne m'explique pas davantage, et tout comme l'ami Tto, le prénom David m'a rarement réussi. C'est un joli prénom portant, David, auquel je trouve un certain éclat tout autant qu'une noblesse probablement enracinée dans l'Histoire. Pourtant je ne crois pas avoir de David dans mes cercles d'amis. J'en ai banni le dernier que j'ai fréquenté voici plusieurs années et ne le laisserai certainement pas revenir. Pour d'identiques raisons strictement personnelles, dont la rigueur scientifique n'est étayée par absolument rien, les Fabrice sont également des personnes à l'égard desquelles je nourris un a priori plutôt défavorable...

    En revanche les Mathieu, les Laurent, les Thomas et les Guillaume m'ont toujours réussi. Au point qu’en observant de plus près mon réseau d’amis, je m’aperçois que j’en côtoie beaucoup. À une exception notable pour chacun d'eux, je crois également avoir une certaine affinité avec les Romain et les Christophe dont je compte quelques représentants au nombre de mes amis.

    S’ils sont moins présents autour de moi, les Jean et les Jean-quelque-chose me réussissent plutôt aussi. Jean-Baptiste, Jean-Pierre, j’en ai toute une collection dans mon sérail. Étonnamment, si je trouve le prénom Jean quelque peu vieillot, qu'il se trouve accolé à un autre prénom lui procure tout d'un coup une certaine douceur et prédispose les personnes qui le portent à une forme de sympathie naturelle.

    Étonnamment cette analyse est plus compliquée lorsque je la mène à l'égard des prénoms féminins.

    Allez savoir pourquoi...


    3 commentaires:

    1. Au delà du lien de causalité entre un prénom et des affinités, c'est surtout la récurrence de l'absence d'affinités qui m'a interpellé jadis et qui fut confirmée du fait de l'attitude hostile de ce David.
      Donc à la lecture de ta belle plume bien généreuse, je perçois que nous avons, au titre des nombreux points communs qui nous unissent, des prénoms favoris en commun. Les Mathieu ou Matthieu (ah ah, il y a une différence), le tien pour moi et le mien pour toi ... la liste pourrait être longues et, puisqu'il ne s'agit pas d'une science exacte, il est vrai que pour un prénom agréable et sympathique, il y a toujours une exception qui vient infirmer la vérité universelle.

      Jean, tu trouves cela vieillot ? Personnellement, j'adore ce prénom ... sans qu'il lui en soit attaché un autre.

      Après (comme je l'expliquais), je veux bien être agréablement surpris par un prénom qui n'est pas dans mes favoris. Il se trouve que j'adore celui de l'homme que j'ai épousé.

      RépondreSupprimer
    2. Tu as oublié les Nicolas ;) Et mon Cédric est un amour (quoique, un peu égocentrique !!). De mon côté comme je m'entends bien avec les David, je me dit que c'est foutu pour une entente entre nous ?!?!

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !