• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 25 novembre 2009

    Le (presque) retour du ouebe !

    Hey vous savez quoi, vous savez quoi ?? Non, hein !! Hé bien, grande nouvelle pour Tambour Major : depuis cet après midi 14h trône enfin sur le piano la toute nouvelle Box qui permet de me connecter au monde moderne ! Je suis z'ému...

    Car voyez-vous cela fait maintenant plus de 2 mois  (ouiiiiiiii, 2 looongs mois) que je souffre d'une souffritude mortifiante qui relègue toutes les souffrances de la Terre au rang d'une vulgaire et inoffensive piqûre de moustique, deux longs mois (ouiiiiiiii, 2 loooooongs moiiiiiiis) je n'ai plus d'accès internet à la maison, ni de fait la possibilité d'accéder à mes sites de c... drague préférés, filtrés par le firewall de la Fac de surfer librement chez moi.

    Mes essais de joindre utilement la hot-line de mon ancien fournisseur d'accès pour résoudre le problème furent vain je vous rassure, leur incompétence notoire n'a pas failli à sa lamentable réputation. Par conséquent je décidais finalement de rompre purement et simplement toute relation commerciale avec eux, après tout de même deux ans de bons (globalement oui, du moins tant que tout fonctionnait, après ce fut une autre paire de manches...) et loyaux services.
    Ha oui, détail amusant : il est indiqué partout que la communication est gratuite lorsque l'on appelle le service clients. J'en prends bonne note. Sauf que... si le service est interrompu pour une raison X ou Y, le téléphone ne marche pas non plus, ce qui veut dire qu'on va être obligé d'y passer une part subtantielle (voire l'intégralité) de son forfait. Kof kof kof...

    J'appréhendais un peu la phase résiliation tant la lecture des forums d'aide et de discussions sur le sujet fourmillent de lamentations fielleuses et alarmantes face aux allégations de malhonnêteté, de surdité sélective des services clients et à leur lenteur pathologique. Je sacrifiai donc rituellement un labrador un soir de pleine lune avant d'utiliser son sang pour tracer un pentacle au milieu du salon, ses pattes faisant office de pinceaux. C'est ensuite d'une main tremblante que, installé au milieu d'un cercle de bougies noires, j'emballai puis expédiai ma Box sous colis recommandé dans l'attente d'un prochain séisme juridique que j'imaginais inévitable. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître et à mon grand étonnement, tout s'est parfaitement bien passé : les courriers sont arrivés, la ligne a été coupée, les prélèvements ont cessé. Magique ! Il est vrai que j'avais tout de même suivi quelques conseils glanés ici ou sur la procédure à suivre et pris quelques précautions avant de retourner le matériel. Utiles ou pas, je n'en saurai jamais rien, mais toujours est-il que le résultat est là.

    Bye bye la blondasse "wouhooooo", bonjour l'opérateur historique certes un peu plus cher, mais avec des  points de vente un peu partout et des vrais gens vivants dedans (il en reste encore) qu'on peut taper dessus quand on n'est pas content... Pouvoir se passer les nerfs sans griller son forfait de téléphone mobile n'a pas de prix.

    Ne me reste plus que quelques jours à attendre pour que ma connection soit activée et retrouver enfin le plaisir de draguer comme un salopard surfer sur le ouèbe depuis mon canapé, les pieds en éventail.

    Elle est pô belle la vie ?

    2 commentaires:

    1. Méchant Chimiste26 novembre 2009 à 11:45

      Ta première phase m'a rappelé autre chose...

      RépondreSupprimer
    2. J'ai fait la même opération il y a quelque temps, on verra bien si on a eu raison!!

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !