• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 20 novembre 2009

    Gazon Maudit

    Je voulais écrire d'une plume cinglante
    Empruntée à Du Bellay, Hugo ou Verlaine,
    Quelques vers choisis d'une verve triomphante,
    Déclamer brillamment le propos de ma haine,

    Brandir très haut l'étendard de ma révolte
    Par dessus les têtes nues de ces voix éteintes.
    Voici le fruit mûr, voici venue la récolte
    Je vous livre abrupte ma colère non feinte.

    Comédie bouffonne gangrenée par le fric
    Où parade la gaudriole des starlettes
    Inspirées de Rome, ses gladiateurs, son cirque

    Mon aversion fielleuse n’a que trop duré !
    Tête haute, les deux mains dressées vers le ciel 
    Monte, clameur vengeresse : Foot je te hais !

    7 commentaires:

    1. Méchant Chimiste20 novembre 2009 à 13:07

      Ô combien je te comprends, mon frère en aversion !

      RépondreSupprimer
    2. Je craignais d'être un des seuls.
      J'adore la définition de Desproges du football comme étant [les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints.]

      Tu trouveras là l'intégralité du texte.

      RépondreSupprimer
    3. D'accord... mais s'il te plaît, pas de clameur vengeresse. Ces cons font déjà assez de bruit, ce ne sont que des braillards et klaxonneux.

      RépondreSupprimer
    4. @ Méchant Chimiste & Eric : " Navem sin prora puppique tibi mitto".

      @ François : La clameur n'est ici que très discrète comme tu as pu le voir ...

      RépondreSupprimer
    5. assez d'acc avec toi mais le Foot mérite-t-il sonnet si bien troussé?

      RépondreSupprimer
    6. Indifférence totale... pas vis-à-vis de ton billet, juste vis-à-vis du sujet. Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. J'ai même connu le foot américain, et ben franchement, c'est juste beaucoup plus long et donc beaucoup plus chiant...

      RépondreSupprimer
    7. Bravo ! Bon, la prof (de maths) va juste émettre une réserve sur starlette : la rime n'aurait-elle pas pu être plus riche ? C'est une remarque insomniaque cela dit

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !