• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 7 septembre 2010

    Digressions matinales

    L’évocateur : « Qui donc prépare l’avenir ?... »
    Le jeune esthète :  « C’est moi... je suis libre ! »
    Le vieux pédant :  « C’est moi... je garde la tradition ! »
    Le nègre : « L’avenir est au danseur. »
    Le singe :  « L’avenir est à la fantaisie... »
    Le mendiant : « Il est à la misère...’Solo Mio’ »
    Le destin : « Il est nulle part et partout. »
    Louis Vierne, "Fantômes",  24 Pièces de Fantaisie - Troisième Suite op.54, 1927.


    Interprétation : Ben Van Oosten, Orgue Cavaille-Coll de St Ouen de Rouen.

    5 commentaires:

    1. Euh je ne comprends pas, désolé.

      RépondreSupprimer
    2. Méchant Chimiste7 septembre 2010 à 22:54

      Références Organistiques absconses aux gens normaux... Ne vous inquiétez pas, tout est sous contrôle.

      RépondreSupprimer
    3. C'est bien la première fois qu'on me traite de personne normale... :)

      RépondreSupprimer
    4. @ Méchant Chimiste : J'oublie parfois n'être pas tout à fait normal...

      @ Bashô : Ha ha ha ! Le prends pas mal mais ton commentaire m'a valu mon premier rire de la journée :)

      RépondreSupprimer
    5. Pour les gens normaux, c'est sous-titré...
      Chaque thème musical est associé à un des 7 personnages.

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !