28 mai 2011

Quand se torcher le cul devient un geste beauté

C'est fortiche quand même... Dans les années 80 la pub pour le papier-cul c'était ça :


Si l'on résume, la stratégie marketing du produit consistait en deux arguments :

1/ Il sent super bon des parfums trop sympas que t'es obligé d'aimer : vanille d'Afghanistan, mangue de Bavière, pistache du Vercors, citron vert du Groenland... Tu vas kiffer ta race tellement ça va t'enchanter les narines.

2/ Il est triple/quadruple/quintuple/nonuple épaisseur tellement solide qu'on pourrait blinder un char d'assaut avec. Car c'est important la solidité. Hé oui. Parce qu'il est un drame qui déshonore chaque jour des millions de gens à travers le monde et suscite des années de psychothérapie. Une affaire de santé publique : l'horreur du papier-cul qui cède sous tes doigts et que tu t'en fous plein les mains. Hé oué... Avoir du caca plein les doigts, c'est pas cool.

Sauf que depuis cet âge d'or du papier extra solide et qui sent super bon, on a appris que :

1/ Les parfums chimiques ça fait mourrir les petits lapins et les papillons. En plus tous ces produits ça peut irriter la rondelle et provoquer des longues maladies par rigolotes du tout. Mourir avec le cul pourri, ça ne fait définitivement pas rêver. C'est infra-marketing à donf'. Sans compter les effets puissamment hallucinogènes constaté sur certaines personnes hyper sensibles qui ont fini complètement junky !

2/ Avec l'avènement de l'écologie politique on nous a appris que pour faire du papier il faut couper un arbre. Et couper un arbre ça fait pleurer les écureuils. Mais nous on aime bien les écureuils. On aime bien les petits lapins et les papillons aussi, qui sont tristes de voir pleurer leurs copains écureuils. Et nous on n'aime pas ce qui rend triste les animaux de la forêt magique.

Du coup le papier-cul était devenu l'incarnation du mal absolu, le parangon de la vilénie concentré autour d'un rouleau de carton grisâtre. La rébellion sourdait aux portes des latrines. L'indignation montante faisait craindre le pire, l'irréparable. Alors qu'en Afrique du Nord les gens sont dans la rue et que la révolte gronde en Espagne, se dirigeait-on vers une grève générale du caca dans l'hexagone ?

Il fallait donc réagir et changer tout ça. Pas le produit hein, non non, n'exagérons rien... Changer sa perception et son image seulement. En un mot : redorer le blason du feuillet de cellulose ouatée.
Du coup les fabricants ont choisi de transformer le vilain papier toilette en... produit cosmétique ! Si si. Maintenant se torcher le cul, c'est über-glamour. Admirez la métamorphose :


Et vous, vous prenez soin de votre peau vraiment partout ?

smileys Forum

Et un clin d'oeil à SaintLaz à qui je dois l'idée de ce billet.

16 commentaires:

  1. Bon le caca le matin, c'est pas top mais bon. C'est marrant néanmoins je m'étais fait exactement le meme genre de reflexion en voyant recemment cette pub. la 2eme.

    J'ai vu aussi en ce moment que les publicitaires se lachaient ausi de belle manière sur les erviettes et tampons. C'est carrément Dame Nature qui fournit maintenant

    RépondreSupprimer
  2. Ce que je trouve curieux et amusant dans la première pub, c'est que les hommes achètent du papier toilette "pour [leur] femme".
    Ben oui, évidemment, ils ne vont pas aux toilettes, eux. Ils font leurs besoins dans la forêt et ils s'essuient avec des feuilles. Pour reprendre le message précédent, c'est Dame Nature qui fournit ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le "je ne vois pas" alors qu'il est question d'oeil de bronze ! Tiens voilà une idée qu'elle est bonne : qu'attendent-ils pour nous faire du PQ "Spécial été" qui soit en même temps une protection anti-UV ?

    RépondreSupprimer
  4. Nan mais c'est vrai que l'irritation des muqueuses, ça craint ! Surtout quand lesdites muqueuses ne sont pas destinées au seul usage de l'évacuation de matières organiques ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Moi, mon critère, c'est la couleur du rouleau. Je choisis la couleur avec soin pour que ça ne jure pas avec le papier peint de la salle de bain.

    D'ailleurs les Québécois se moquent allègrement des Français avec leur PQ rose. (pourquoi rose?)

    RépondreSupprimer
  6. En matière de pubs pour le PQ, j'ai toujours trouvé le trèfle trop féminin et ce n'est pas cette pub qui va le démentir ! En fait, je lui ai toujours préféré les pubs Rénova : c'est déjà plus sexe, comme on peut le voir ici ou

    RépondreSupprimer
  7. Rien ne vaut les toilettes à la japonaise ! Petit jet, grandes eaux, séchage par air pulsé chaud. on ne s'en lasse pas!

    RépondreSupprimer
  8. Héhé, bien vu, avec plein d'humour. La complainte du papier mal aimé n'a pas fini de retentir sur nos écrans. Surtout depuis qu'ils ont compris que les pubs décalées faisaient bien vendre.
    La suppression du papier, comme au Japon, c'est quand même plus hygiénique.

    RépondreSupprimer
  9. Voilà un billet et une pub qui vont rester dans les anu..., les annales de blog !!! Ah, que de littérature, que de littérature, pour un bout de papier (moi j'en mets au moins dix couches, pas écolo, mais le caca sur les doigts, c'est ni cool, ni glamour !), cependant, je ne m'en plains pas trop parce qu'il y a des pays où on n'a droit qu'à la main gau..., ou droite, je ne sais plus, je vais réviser mon manuel de voyage, mais imagine la tête du douanier quand n'ouvre ma valise plein de trèfle mais pas parfumé !!!

    RépondreSupprimer
  10. J'aimerai un jour ne plus voir de pub pour le papier toilette lorsque je déguste un bon verre de vin !...c'est contre productif et à moins d'être un homme des cavernes on utilise tous ici du PQ...a quoi bon en vanter les mérites ?

    RépondreSupprimer
  11. Grande magie de la pub, les gestes les plus triviaux peuvent maintenant se bobo-iser...
    Caca du matin réjouit l'intestin!
    Ah, tiens ça me rappelle que pour poster l'un de mes premiers coms chez toi, ils m'ont fait écrire "fecatory" Si, si c'est vrai...

    RépondreSupprimer
  12. Ah oui, magnifique !! (j'ai recraché mon thé à Mangue de Bavière :-D)
    Moi je me souvenais surtout de celle-ci, où je trouvais le sourire carnassier de l'actrice absolument délicieux :-)

    http://www.ina.fr/pub/hygiene-beaute-sante/video/PUB3784060015/le-trefle-aux-quatre-parfums-papier-toilette-gamme.fr.html

    RépondreSupprimer
  13. On recycle de vieux billets des copains ... en améliorant un peu, notamment avec plus de texte ... en montrant qu'on a une belle prose !
    Ce n'est pas comme ça que vous réussirez dans la vie, m'sieur TM !
    Pfff ! Au lieu de critiquer les jeunes chanteurs en herbe !
    :)))

    RépondreSupprimer
  14. ça fait quelques années que je n'ai pas mis les pieds en turquie en égypte ou ailleurs, mais on s'habituait très vite au ptit pot d'eau pour bien nettoyer l'orifice (j'avoue que ne m'occupais pas de savoir quelle main j'utilisais!!), ou, grand luxe, au petit jet bien plaçé!! Sinon, on pourrait aussi se remettre au papier journal!!
    P'tain, y'a une mouche à merde qui me tourne autour, fait chier!!:)))

    RépondreSupprimer
  15. oui vraiment partout !! grand soin d'ailleurs de ce côté là et sans le trèfle !
    beaucoup amusé à revoir les pub d'avant !
    Bonne journée,
    Jj

    RépondreSupprimer
  16. C'est lavé chaque semaine à la langue :DDDD

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.
Ce billet vous a plus ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire gracieusement mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans le magnifique formulaire de saisie ci-dessus.
2) Sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?

Merci de votre visite et à bientôt !