• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 1 juillet 2011

    Non nous ne sommes pas des violeurs, non nous ne sommes pas des voleurs

    L'information ne vous aura pas échappée, la presse française nous en abreuve à coup de gros titres à la une : DSK pourrait être innocenté, les accusations pourraient voler en éclat... Sacré coup de théâtre si cela se produit !
    Aux premiers échos de la nouvelle, les premiers commentaires fusent, on sent poindre un léger malaise, des vestes se retournent. Il y a quelques minutes à la radio un chroniqueur déclarait que, oui, on savait de longue date que DSK était un séducteur, un dragueur invétéré mais que cette nature de séducteur qu'on lui connaissait était incompatible avec le fait d'être un violeur, que cette accusation ne tenait pas...

    Nous y sommes : toujours du bon côté. Après le brûlot des propos assassins, voici que les mêmes persifleurs étalent de la pommade. Et avec ça je vous met un tube de vaseline aussi ? Et si l'affaire s'effondre, cela ne sera qu'un début. Quelle bande de faux-culs ! Ca m'énerve...

    17 commentaires:

    1. Coupable ou non, les perdantes seront les femmes...

      RépondreSupprimer
    2. Je suis tout à fais sur la meme longueur d'onde que toi, d'autant plus que les accusations de viol ne tombent pas! c'est juste que les juges estiment que comme la femme de chambre est pas très clair, l'affaire ne mérite plus tant de sanctions... belle justice outre atlantique!

      RépondreSupprimer
    3. Ah non la vaseline c'est dépassé et en plus c'est pas très bon pour l'utilisation dont on doit en faire... Non il faut du Pjur Extreme Glide :-)

      RépondreSupprimer
    4. Moi par contre je suis sur la même longueur d'onde que toi : j'ai trouvé ça écoeurant ce matin ... D'autant que les faits découverts cette nuit n'ont rien à voir avec les faits reprochés !!! Ca se résume à "la plaignante n'a pas l'air crédible, on en reste là" ...

      RépondreSupprimer
    5. Ton indignation est légitime. Les infos sont tellement nombreuses et rapides qu'on croit pouvoir balayer tout ce qu'on a déjà dit avec une nouvelle petite phrase. L'important étant de protéger sa petite notoriété tranquille.
      J'ai aussi publié sur le sujet. Je pense que le nombre de menteurs est supérieur à 2.

      RépondreSupprimer
    6. Pour l'instant la seule info venue cette nuit émane du New York Times. Avant même que la situation de DSK ne change effectivement, le retournement des commentateurs est impressionnant. Avec la même arrogance du "on savait bien". Avant on savait bien que DSK étant sex-addict il pouvait être violent et violeur, maitenant on savait bien qu'il payait et que c'était un traquenard. Dans le même ordre, la justice américaine est considérée comme exemplaire ou épouvantable selon le point de vue que l'on veut défendre. Le manque de recul et de réflexion est attristant (seul bernard Debré a fait un mea culpa sur sa propre "sur-réaction").

      RépondreSupprimer
    7. Comme quoi les faux-culs, les opportunistes et autres n'ont jamais fini d'étaler leur médiocrité.

      RépondreSupprimer
    8. @ un autre Fred : tout à fait d'accord avec toi ! C'est une découverte récente et je ne peux plus m'en passer !!

      RépondreSupprimer
    9. Je préfère le beurre à la vaseline, histoire de se faire un dernier tango à Paris..., mais pour tous ces enc..., ce serait trop lux(e) !

      RépondreSupprimer
    10. D'après ce que je comprends mais je suis un peu con alors... C'est que si tu as été un dealer (voleur, menteur, escroc, etc.) bah tu peux pas te faire violer!
      En fait ce n'est pas surprise on savait depuis le début que les avocats de DSK allaient embaucher une armée de détectives pour "salir" la réputation de la plaignante.

      RépondreSupprimer
    11. @PascalR : les infos ne viennent pas des avocats de DSK mais du procureur. La justice américaine lui fait obligation de communiquer les faits à décharge s'il en trouve.
      Le manque de fiabilité de l'accusation ne tranche pas le fond du dossier, elle ne prouve ni la culpabilité ni l'innocence de DSK. Elle peut aboutir à ce qu'il n'y ait pas le procès pénal, mais la procédure civile est autre. Dans la procédure actuelle Etat c/ DSK, la femme de chambre est témoin et non plaignante, c'est le proc qui représente l'accusation au nom de l'Etat de NY.
      Cette histoire n'est pas finie, évitons les commentaires hâtifs.

      RépondreSupprimer
    12. Moi je m'en tiens à ce que j'ai dit depuis le début : souvenons-nous de la présomption d'innocence avant de condamner, et laissons la justice faire son boulot sans commenter à tort à et à travers tout ce qu'on ignore (même si c'est l'exercice préféré des journalistes)

      RépondreSupprimer
    13. Tous des faux culs et moi je n'aime que les vrais!!:)

      RépondreSupprimer
    14. Avec tout ça j'espère qu'on oubliera pas de réhabiliter les prévisions (peut-être finalement pas fausses) d'Elizabeth Tessier ! ;)

      RépondreSupprimer
    15. les faux culs il y en a partout, je suis en mauvaise position professionnelle en ce moment à cause de ... bref tu m'as compris !
      @+
      Jj

      RépondreSupprimer
    16. L'azimutée : Qu'est-ce qui te fais dire ça ? Je ne suis pas sûr de suivre ton raisonnement.

      Miimario : Belle justice, je ne sais pas trop. En tout cas on a un exemple de ce que donne un système avec des juges élus...

      Un autre Fred : C'était pour la formule. Mais je partage ton avis :D

      Blau : Oui, voilà. Même si depuis ce billet les choses semblent prendre une autre tournure, le retournage de veste n'en reste pas moins écoeurant.

      Krn : Ca va être un buea merdier pour démêler tout cet imbroglio !

      Kardig : Oui, j'ai été très étonné mais agréablement, par l'attitude de Bernard Debré !

      JM : Hé non, la veste toujours du bon côté...

      Revigo : Et comment as-tu fait cette découverte ? :D

      Colibri : Evitons le beurre 1/2 sel alors ^^

      PascalR : Oui on le savait, mais ce n'est pas ça qui me fait enrager, même si je trouve le procédé dégueulasse. Quoique vu les révélations faites par la presse ces dernières heures, je me demande quels procédés ont réellement été les plus nauséabonds !

      Loup : C'est vrai, il y a aussi de ça. Mais bon, on sait bien que la présomption d'innocence ne fait pas vendre.

      Nigloo : Moi aussi :)

      Joss : Ha oui, tiens faudrait voir un peu ce qu'elle avait dit celle-là. Tu as toujours ta collection d'horoscopes reliés plein cuir chez toi ? ^^

      Jj : Dominique ? C'est toi ?

      RépondreSupprimer
    17. De toutes façons, le beurre demi-sel est réservé aux ecclésiastiques...
      :-D

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !